ACTUALITÉ
Tarifs SNCF au kilomètre (2023)

Moins c’est long, plus c’est cher

Notre enquête sur les tarifs des billets de train confirme une tendance observée précédemment : les trajets les plus rapides affichent les prix au kilomètre les plus élevés. Zoom sur 91 liaisons assurées par TGV.

C’est une plainte récurrente des usagers du train : les tarifs de la SNCF sont incompréhensibles. La faute au yield management (ou « contingentement tarifaire »), une pratique commerciale inspirée de l’aérien et des professionnels du tourisme que la société ferroviaire a adopté il y a une quarantaine d’années. Le principe ? Le coût d’une place évolue en fonction du jour de son achat, de l’horaire et de la date du voyage, du taux de remplissage des rames et de la concurrence avec d’autres modes de transport. Pour le consommateur, la partition s’avère indéchiffrable. Notre dernière enquête satisfaction SNCF le confirme : la moitié des quelque 7 100 répondants estimaient que la grille tarifaire était tout sauf claire.

Et le niveau des prix pratiqués attise le mécontentement. Début 2023, les billets ont subi une hausse moyenne de 5 % (avec des pointes à 8 % sur certains trajets). La SNCF assure que, face à l’envolée des cours de l’énergie, le coup de bambou aurait pu être plus violent. Une augmentation qui conforte un sentiment répandu dans le public : le train, c’est cher.

Afin d’éclairer le consommateur sur le vrai coût du train, Que Choisir a remis au goût du jour le prix au kilomètre sur 91 liaisons en France et à l’international assurées par TGV (hors Ouigo). Un retour dans un lointain passé, où la SNCF s’appuyait sur un barème kilométrique pour fixer ses tarifs. En simplifiant, plus la distance était longue, plus le billet était coûteux. Une époque bel et bien révolue, comme le montrent les conclusions de notre étude.

Durée du trajet

Sur l’ensemble des 91 tarifs relevés, le prix moyen au kilomètre est de 0,19 €, soit une augmentation de 3 centimes par rapport à 2019, date de notre dernière enquête sur le prix des billets. C’est dans la tranche des trajets d’une durée de moins de 1 heure que la hausse a été la plus forte. Le coût kilométrique a pris 5 centimes, passant de 0,18 à 0,23 €.

Trajets de moins de 1 heure

Avec un coût kilométrique moyen de 0,23 €, les trajets de moins de 1 heure sont donc les plus chers pour l’usager. Cette tranche enregistre le record de notre enquête : 0,36 € pour la courte liaison (20 minutes de voyage seulement !) Avignon TGV-Aix-en-Provence TGV. Plus de 2 fois plus qu’un Le Mans-Rennes parcouru en 57 minutes avec un kilomètre à 0,17 €.

Trajets de 1 à 2 heures

Il existe une différence de 17 centimes entre le trajet le plus coûteux de cette catégorie et le moins cher. Le billet Paris-Bruxelles (1 h 22) revient à 0,27 €/km contre 0,10 €/km pour le Dijon-Lyon (1 h 33). Une curiosité : en 2019, la liaison Toulouse-Narbonne (1 h 13) était à ce niveau. En 2023, le prix au kilomètre a doublé (0,20 €).

Trajets de 2 à 3 heures

Un peu moins de la moitié des liaisons se situent au-dessus du coût moyen, soit 0,19 €/km, calculé pour cette tranche de 2 à 3 heures. Comme pour la catégorie des trajets de 1 à 2 heures, c’est une liaison internationale Paris-Londres (2 h 17 avec un passage par le tunnel sous la Manche) qui revient le plus cher : 0,29 € le kilomètre. À comparer aux 0,11 € d’un Dijon-Strasbourg (2 h 28) !

Trajets de 3 à 4 heures

Paris-Amsterdam (3 h 19) à 0,29 € le kilomètre, Paris-Genève (3 h 16) à 0,26 € : franchir une frontière pèse sur le prix du billet (comme dans les tranches de 1 à 2 heures et de 2 à 3 heures) ! Quand on se rapproche des 4 heures de voyage, les prix pratiqués se situent plutôt dans le bas de la fourchette. Par exemple, 0,16 €/km pour la liaison Aéroport CDG TGV-Aix-en-Provence TGV, d’une durée de 3 h 50.

Trajets de plus de 4 heures

Le prix kilométrique moyen le plus bas se situe dans cette tranche : 0,15 € ! Et l’écart entre le parcours le plus cher et le moins cher est assez réduit (1) (6 centimes seulement). Que les trajets les plus longs coûtent moins cher que les plus courts est assez logique. Puisque l’on est au-delà de 4 heures de voyage, l’avion est encore autorisé sur ces liaisons. Il vient par conséquent concurrencer la SNCF qui doit dès lors adapter ses prix. En outre, plus le trajet est long, plus les charges fixes (péage à acquitter pour circuler sur le réseau, utilisation du matériel…) s’étalent et s’amortissent. Cela explique pourquoi ce sont les liaisons les plus rapides qui sont aussi globalement les plus chères au kilomètre !

(1) À 0,08 €, la liaison Paris-Milan est la moins chère de notre enquête. Cependant, ce prix a été calculé sur un train qui ne partait pas dans les créneaux retenus pour notre étude (pas de proposition pour les jour et horaire visés, lire le protocole ci-dessous).

Le protocole de notre enquête

Pour établir le tarif au kilomètre de 91 liaisons nationales et internationales par TGV inOui, Lyria, Thalys et Eurostar (1), nous nous sommes connectés, le 13 février, sur le site de la SNCF (Sncf-connect.com).

Nous avons relevé le prix de chacune des lignes pour un passager de 30 à 59 ans souhaitant effectuer un aller simple en seconde le vendredi 17 mars sur le premier train disponible à partir de 17 heures. C’est le tarif le plus bas qui a été retenu.

Les prix relevés ont été divisés par la distance terrestre séparant les villes de départ et d’arrivée, ce qui nous a permis de calculer un coût indicatif du kilomètre.

Les 91 liaisons sont ventilées dans cinq tableaux présentés selon la durée du trajet : moins de 1 heure, de 1 à 2 heures, de 2 à 3 heures, de 3 à 4 heures et plus de 4 heures.

(1) Thalys (Paris-Bruxelles, Paris-Amsterdam…) a été intégré au groupe Eurostar. À terme, seule la marque Eurostar subsistera.

Arnaud de Blauwe

Arnaud de Blauwe

Rédacteur en chef

Isabelle Bourcier

Isabelle Bourcier

Observatoire de la consommation

Lire aussi

Soutenez-nous, rejoignez-nous

La force d'une association tient à ses adhérents ! Aujourd'hui plus que jamais, nous comptons sur votre soutien. Nous soutenir

image nous soutenir

Newsletter

Recevez gratuitement notre newsletter hebdomadaire ! Actus, tests, enquêtes réalisés par des experts. En savoir plus

image newsletter