Transports franciliens Une indemnisation pour les usagers des RER A et B

Transports franciliens

Une indemnisation pour les usagers des RER A et B

Publié le : 19/01/2018 

Les usagers qui résident ou travaillent dans une commune desservie par le RER A ou le RER B peuvent obtenir un dédommagement suite à la détérioration des conditions de transports en 2017, due à des travaux et des incidents à répétition. Environ 500 000 voyageurs sont concernés.

 
Mise à jour du 1er février
La demande de dédommagement doit être réalisée avant le 10 février, a annoncé le 31 janvier l'Association des usagers des transports/FNAUT Île-de-France.

La SNCF et Île-de-France Mobilités (le nouveau nom du STIF, Syndicat des transports d'Île-de-France) ont discrètement lancé le 10 janvier un site Internet permettant aux voyageurs d’être dédommagés des désagréments subis en 2017 sur les RER A et B. Les deux réseaux ont été affectés par de grands chantiers de construction et de rénovation du réseau francilien. Ainsi, fin octobre, la circulation du RER A avait été interrompue pendant trois jours en raison d'une inondation provoquée au niveau de la porte Maillot par des travaux de prolongement du RER E. Quant au RER B, il a subi des perturbations liées à la construction de la ligne 15 du métro.

Le site Internet mis en place promet un dédommagement de :

  • 10 € pour les voyageurs titulaires d’un abonnement Navigo mensuel ou annuel « qui résident ou travaillent dans une commune desservie par le RER A » et ont été affectés par la fermeture du 29 octobre au 1er novembre dernier.
  • 20 € pour les voyageurs travaillant ou résidant sur une commune desservie par le RER B, qui étaient abonnés au moins un mois à Navigo entre mars et novembre 2017.
  • Respectivement 5 et 10 € pour les abonnés scolaires et étudiants à l’offre Imagine R.

Cette indemnisation ne s’applique pas à Paris intra-muros, ni aux détenteurs des forfaits Navigo Semaine, Améthyste ou Solidarités.

Pour obtenir le remboursement, il suffit de renseigner ses données personnelles (numéro d’abonné, adresse e-mail, nom) sur le site https://mondedommagementrerb.transilien.com. Pour les forfaits Navigo Annuel et Imagine R éligibles, le dédommagement s’effectue par virement si l’abonnement est réglé par prélèvement automatique ; par lettre-chèque s’il est réglé au comptant. Si le dédommagement intervient au moment du prélèvement mensuel, il sera effectué non pas par virement mais en déduction du prélèvement mensuel.

Les dédommagements par virement seront réalisés sous 8 semaines à compter de la confirmation de demande ; les chèques seront envoyés à partir de mars 2018. Le site n’indique pas de date limite pour effectuer sa demande, il est néanmoins recommandé de la faire le plus tôt possible.

 

Des ratés dans le système

L’indemnisation concerne 500 000 personnes, selon les estimations d’Île-de-France Mobilités. 13 000 demandes ont été traitées dès le premier jour de mise en place du service, malgré des ratés. Ainsi, certains abonnés dont l’inscription est antérieure à septembre 2015 (date à laquelle les abonnements Navigo ont été dézonés) se sont vu refuser l’indemnisation, au motif que leurs « zones » étaient non éligibles. Le syndicat précise que ce dysfonctionnement a été corrigé.

En cas de problème, ou si le dédommagement n’a pas été versé d’ici avril 2018, le site invite les usagers à envoyer un e-mail à l’adresse suivante : contact@mondedotransilien.com (en précisant référence de demande, date de naissance, nom et prénom).

visu-refus-dedommagement-rer-a
Extrait d’une réponse de refus de dédommagement.