Voiture électrique

Baisse substantielle de tarifs

Publié le : 13/02/2012 

Le triptyque Citroën C-Zéro, Mitsubishi i-MIEV et Peugeot iOn voit ses tarifs baisser sensiblement. Et pas qu’un peu, puisque la réduction peut dépasser les 45 % par rapport aux tarifs du début d’année ! De quoi rendre la voiture électrique presque abordable.

 

Un prix excessif ! C’est l’un des reproches majeurs que l’on pouvait malheureusement faire à la voiture électrique. Pour essayer de séduire l’automobiliste, les trois marques Citroën, Mitsubishi et Peugeot revoient leur copie et baissent plus ou moins leurs tarifs. Les nouvelles offres des constructeurs sont désormais plus intéressantes, même si le prix reste élevé par rapport aux motorisations classiques essence ou diesel que l’on trouve ailleurs. Apparaît également une nouveauté pour les particuliers : le système de location des batteries.

Citroën C-Zéro et Peugeot iOn, une gamme modifiée

 

Peugeot iOn et Citroën C-Zéro
Peugeot iOn et Citroën C-Zéro

Commercialisé depuis fin 2010, le modèle électrique proposé par Citroën et Peugeot, que nous avions pris en main (vidéo) est désormais disponible avec deux finitions et deux modes de tarification. Ainsi, pour prendre l’exemple de Citroën, les C-Zéro Attraction et Confort sont proposées à respectivement 27 500 et 29 500 € (au lieu d’une seule version Airdream facturée début janvier à 35 350 €). Ces tarifs s’entendent sans la remise écologique gouvernementale soit, actuellement, 5 000 €. Les prix descendent alors à 22 500 et 24 500 €. Mais le plus intéressant est certainement la nouvelle proposition de location des batteries. Dans ce cas, les tarifs de la voiture « nue » passent à 21 300 et 23 300 € (hors prime de l’État). Bien sûr, à cela, il faut ajouter la location mensuelle (voir le tableau ci-dessous) des batteries sans lesquelles la voiture ne peut fonctionner ! Dans le cas le plus avantageux (location pour 24 mois et 10 000 km/an), le coût total de la voiture, prime déduite cette fois-ci, est de 18 940 €. Certes, cela demeure élevé pour la catégorie, mais les constructeurs sont sur la bonne voie. L’autre avantage de la location est que cette formule intègre plusieurs services : une garantie contre les éventuelles pannes, une garantie sur la capacité de stockage (donc le niveau d’autonomie dans le temps), une assistance 24 h/24 et 7 j/7 (hors panne d’énergie) et l’entretien des batteries. Ainsi, non seulement la voiture électrique est plus accessible, mais son utilisation devient aussi plus sereine. Précisons que Peugeot adopte les mêmes propositions avec son modèle électrique iOn.

 

Tarifs de la location mensuelle des batteries en fonction de l’usage (Citroën et Peugeot)

 

Durée

10 000 km/an

15 000 km/an

20 000 km/an

24 mois

110 €

125 €

140 €

36 mois

95 €

110 €

125 €

À partir de 48 mois

80 €

95 €

110 €

Mitsubishi, un peu plus timide

 

Mitsubishi i-MIEV
Mitsubishi i-MIEV
Le constructeur japonais suit la même tendance de baisse de prix, mais de façon moins ambitieuse. L’i-MIEV affiche désormais un tarif de 29 500 € (contre 34 790 € en début d’année), hors bonus écologique de 5 000 €. Parallèlement à cette baisse de tarif, une offre de location longue durée a été mise en place selon les termes suivants : 399 € par mois sur 48 € avec un premier loyer majoré de 5 549 € TTC. Ce qui représente au final un montant global de 24 302 €. À la fin du contrat, il est possible de racheter le véhicule. Le coût total dans ce cas sera de 29 384 €. Malheureusement, cette offre ne contient pas de services supplémentaires, de plus elle est limitée dans le temps et réservée aux particuliers jusqu’au 31 mars 2012. Elle se révèle donc moins intéressante pour l’automobiliste.