Crashs-tests

8 nouveaux modèles étoilés

Publié le : 23/02/2011 

Pour la première fois, les véhicules électriques sont soumis aux crash-tests réalisés par l’Euro NCAP. Avec 4 étoiles au jugement global, ils réussissent leur examen de sécurité.

 

Régulièrement, nous diligentons des crashs-test de nouveaux véhicules au sein de l’Euro NCAP. Cette fois-ci, ce ne sont pas moins de 8 nouveaux essais que nous avons réalisés. En fait, pour être plus précis, ce sont 4 crash-tests inédits et deux mises à jour qui ont été pratiqués. En effet, les trois citadines (Citroën C-Zero, Mitsubishi i-MiEV et Peugeot iOn) sont identiques et les résultats sont donc logiquement similaires. Quant à la Hyundai ix20, ce sont les résultats de sa cousine la Kia Venga (Kia est dans le giron de Hyundai) qui ont été remis à jour. Une légère nouveauté fait son apparition : le protocole 2011 intègre désormais la vérification de l'efficacité de l'ESC, quand il est présent sur le véhicule, alors qu'en 2010, nous ne tenions compte que de sa présence.

 

Les citadines

Citroën C-Zero, Mitsubishi i-MiEV et Peugeot iOn

Image

Le véhicule testé était une Mitsubishi i-MiEV, véhicule structurellement identique à la Citroën C-Zero et à la Peugeot iOn et dont l'équipement de sécurité est similaire. Nous pouvons donc extrapoler le résultat de la i-MiEV aux C-zéro et iOn.

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal conducteur et passager

- Airbag latéral (tête) conducteur et passager

- Airbag latéral (thorax/bassin) conducteur et passager

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité avant

 

 

Score total :

Image

Image
Protection des occupants adultes : 73 %

L'inspection de la voiture après l'impact frontal montre que plusieurs éléments de l'habitacle ont atteint la limite de leur résistance structurelle. Ainsi, l'habitacle deviendrait instable si le choc se produisait à une vitesse un peu plus élevée que celle du test. Par conséquent, le score au niveau du thorax du conducteur est sanctionné car la protection de cette zone devient marginale avec le risque d'être écrasée par le volant en cas de déformation importante de la cellule. Une grande partie du plancher à la place du conducteur est déformée de manière importante, menaçant la zone des pieds et des chevilles dont la protection est jugée médiocre. Des éléments de la planche de bord peuvent être dangereux pour les genoux et les jambes des deux occupants avant du véhicule. En choc latéral, la porte du conducteur s'est ouverte, ce qui est pénalisé bien que les mesures ne révèlent pas de risque élevé de blessure grave. Lors du choc contre un poteau, l'enfoncement des côtes du conducteur est important et synonyme de risques très élevés de blessure grave. La protection contre le coup du lapin est efficace.

Le fait qu’il s’agisse d’un véhicule électrique ne pose pas de problème en cas d'accident : les batteries haute tension sont bien isolées de la structure du véhicule et n'ont pas été endommagées lors des impacts.

Image

 

Image
Protection des enfants : 78 %

Selon les mesures enregistrées par les deux mannequins, la voiture obtient le score maximal pour la protection de l'enfant de trois ans. L'airbag frontal passager peut être désactivé afin de pouvoir installer un siège dos à la route à l’avant. Cependant, l'état d'activation de l'airbag n'est pas assez clairement signalé au conducteur. Une étiquette permanente met en garde efficacement contre les risques d'utilisation d'un siège à l'avant dos à la route si cet airbag n'est pas préalablement désactivé.

 

Image
Piétons : 48 %

Le pare-chocs assure une bonne protection pour les tibias des piétons et obtient le score maximal. En revanche, la protection du bord avant du capot est inexistante et les blessures au niveau des jambes en cas de choc seront inévitables. Les zones d'impact probable de la tête d'un enfant sur le capot offrent un assez faible niveau de protection. La tête d'un adulte sera par contre moins malmenée si elle heurte le capot en son centre.

Image

 

Image
Aide à la sécurité : 86 %

L'ESP est un équipement installé de série sur tous les véhicules, tout comme le rappel de ceinture de sécurité aux places avant et arrière.

 

Les SUV

BMW X1

Image

La BMW X1 a déjà été testée en 2010 et nous avons juste mis à jour les résultats (inchangés) selon le protocole 2011, c'est-à-dire en testant l'efficacité de l'ESC sur un parcours. Résultat applicable à toutes les BMW X1.

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal conducteur et passager

- Airbag latéral (tête) conducteur et passager

- Airbag latéral (thorax/bassin) conducteur et passager

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité avant

 

 

 

Score total :

Image

 

Image
Protection des adultes : 87 %

L'habitacle reste bien stable durant l'impact frontal, le pilier avant reculant de moins de 5 mm. Les capteurs indiquent une bonne protection des genoux et des jambes des occupants avant. Les ingénieurs de BMW ont été capables de démontrer que le niveau de protection de personnes de corpulence différente ou assises autrement que nos mannequins serait équivalent. En choc latéral contre la barrière déformable, le modèle obtient le score maximal mais lors du sévère test contre le poteau, la protection du thorax est marginale. Tout comme la protection contre le coup du lapin.

Image

 

Image
Protection des enfants : 86 %

Selon les mesures réalisées avec les mannequins instrumentés, l'enfant d'un an et demi obtient le score maximal en termes de protection (chocs frontal et latéral). Le mouvement vers l'avant de la tête est bien maîtrisé en frontal. Les deux mannequins restent bien contenus à l'intérieur du volume de protection de leurs sièges respectifs pour le choc latéral. L'airbag frontal passager peut être désactivé par un concessionnaire BMW afin de pouvoir installer un tout petit à l'avant dos à la route. Une étiquette met en garde efficacement contre les risques d'utilisation d'un siège à l'avant dos à la route si cet airbag n'est pas préalablement désactivé.

 

Image
Piétons : 64 %

Le pare-chocs obtient le score maximal pour la protection des jambes des piétons. Cependant, le bord avant du capot n'offre aucune protection aux fémurs des adultes. La zone de choc probable de la tête d'un adulte est globalement protectrice sauf à la base du pare-brise.

Image

 

Image
Aide à la sécurité : 71 %

La X1 est équipée de série d'un efficace ESP sur toutes les variantes. De même, le rappel de ceinture de sécurité est standard pour le conducteur et le passager.

 

Dacia Duster

Image

Résultat applicable à toutes les Duster.

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal conducteur et passager

- Airbag latéral (tête) conducteur et passager

- Airbag latéral (thorax/bassin) conducteur et passager

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité avant

 

 

 

Score total :

Image

 

Image
Protection des occupants adultes : 74 %

En choc frontal, l'habitacle du véhicule reste bien stable, mais le hayon s'est ouvert sous la violence du choc, ce qui vaut une pénalité. La protection du thorax des occupants avant est médiocre au regard de l'enfoncement des côtes enregistré. Les capteurs ne signalent pas de problème au niveau des genoux et des fémurs mais la présence de structures à risque sous la planche de bord côté gauche représente un risque pour un conducteur de taille différente de celle de notre mannequin, ou assis dans une position différente. Lors du choc latéral, la porte du conducteur s'est ouverte, pénalisant le modèle. Contre le poteau, l'enfoncement violent et profond des côtes du conducteur représente un risque élevé de blessure grave. La protection de la nuque en cas de choc arrière est jugée marginale.

Image

 

Image
Protection des enfants : 78 %

Selon les mesures, la Duster obtient le score maximal pour la protection de l'enfant de trois ans installé face à la route. Le mouvement vers l'avant de sa tête n'est pas excessif et le rebond est bien contrôlé. Les deux mannequins restent bien contenus à l'intérieur du volume de protection de leurs sièges respectifs pour le choc latéral. L'airbag frontal passager peut être désactivé afin de pouvoir installer un tout petit à l'avant dos à la route. Cependant, l'état d'activation de l'airbag n'est pas assez clairement signalé. Une étiquette met en garde efficacement contre les risques d'utilisation d'un siège à l'avant dos à la route si cet airbag n'est pas préalablement désactivé, mais elle est seulement collée sur le pare-soleil et peut être décollée facilement.

 

Image
Piétons : 28 %

Ni le pare-chocs, ni le bord avant du capot n'obtient le moindre point. Les jambes des piétons qui se feraient percuter par le véhicule subiront sans nul doute de graves blessures. Le capot assure une bonne protection pour la plupart des zones que pourrait heurter la tête d'un enfant, mais pas pour celles où viendrait percuter la tête d'un adulte.

Image

 

Image
Aide à la sécurité : 29 %

L'ESP n'est présent qu'en option, il n'est donc pas pris en compte dans le calcul de la note. Le rappel de ceinture de sécurité est de série pour le conducteur et Dacia prévoit que la majorité des versions vendues en seront aussi équipées à la place du passager. Le modèle gagne donc les deux points dédiés qui constituent le seul bonus pour le critère, finissant à 29 % (2 points sur 7).

 

Mitsubishi ASX

Image

Résultat applicable à toutes les ASX.

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal conducteur et passager

- Airbag latéral (tête) conducteur et passager

- Airbag latéral (thorax/bassin) conducteur et passager

- Airbag de genoux

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité avant

 

 

 

Score total :

Image

 

Image
Protection des occupants adultes : 86 %

En choc frontal, l'habitacle reste bien stable. Le recul de la colonne de direction est faible. Les mesures enregistrées au niveau des genoux et des fémurs ne révèlent pas de risque de blessure grave mais la présence de structures à risque sous la planche de bord, de par leur forme ou leur rigidité, constitue une menace pour des occupants adultes de taille différente de celle de nos mannequins, ou assis dans une position différente. La protection de la nuque en cas de choc arrière est jugée marginale.

Image

 

Image
Protection des enfants : 78 %

Le mouvement vers l'avant de la tête du mannequin de trois ans installé face à la route est bien maîtrisé en frontal. Lors du choc latéral, la tête de chacun des deux enfants ne sort pas du volume de protection offert par leur siège respectif.

L'airbag frontal passager peut être désactivé afin de pouvoir installer un siège dos à la route, mais l'état d'activation de l'airbag n'est pas assez clairement signalé. Une étiquette permanente met en garde efficacement contre les risques d'utilisation d'un siège à l'avant dos à la route si cet airbag n'est pas préalablement désactivé.

 

Image
Piétons : 60 %

Sur la majorité de sa largeur, le pare-chocs offre une bonne protection aux jambes des piétons mais certaines zones sont encore trop agressives. Le bord avant du capot ne gagne aucun point. Le capot est assez protecteur en cas de choc avec la tête d'un piéton enfant ou adulte.

Image

 

Image
Aide à la sécurité : 71 %

L'ESP est installé de série sur plus de 95 % des exemplaires vendus donc nous l'avons pris en compte dans le calcul de la note. Un avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité équipe les places avant du véhicule, rapportant deux points.

 

Nissan Juke

Image

Résultat applicable à toutes les Juke.

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal conducteur et passager

- Airbag latéral (tête) conducteur et passager

- Airbag latéral (thorax/bassin) conducteur et passager

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité avant

 

 

Score total :

Image

 

Image
Protection des occupants adultes : 87 %

En choc frontal, l'habitacle du véhicule reste stable sans se déformer. Le recul de la colonne de direction est faible. Les mesures enregistrées au niveau des genoux et des fémurs ne révèlent pas de risque de blessure grave. Toutefois, la présence de structures à risque, de par leur forme ou leur rigidité, sous la planche de bord constitue une menace pour des occupants adultes de tailles différentes de celles de nos mannequins, ou assis dans une position différente. La protection en cas de choc arrière est jugée marginale.

Image

 

Image
Protection des enfants : 81 %

La Juke obtient le score maximal pour le mannequin d'enfant de trois ans, lors de l'essai dynamique. Le mouvement de la tête des deux mannequins est bien maîtrisé que ce soit en choc frontal ou latéral. L'airbag frontal passager peut être désactivé afin de pouvoir installer un siège dos à la route à l'avant. Cependant, l'état d'activation de l'airbag n'est pas assez clairement signalé. Une étiquette visible de façon permanente sur le pare-soleil signale clairement les risques d'utilisation d'un siège à l'avant dos à la route si cet airbag n'est pas désactivé.

 

Image
Piétons : 41 %

Le capot offre une bonne protection pour la majorité de sa surface susceptible d'être heurtée par la tête d'un enfant, mais pas pour celle d'un adulte. La protection du bord avant du capot est quasiment inexistante.

Image

 

Image
Aide à la sécurité : 71 %

L'ESP et l'avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité aux places avant sont des équipements standards pour le Juke et répondent aux exigences de l'Euro NCAP. Par contre, le limiteur de vitesse étant en option, il n'est pas pris en compte dans le calcul de la note.

 

Le monospace compact

Hyundai ix20

Image

L'ix20 est identique à la Kia Venga testée en 2010. Nous n'avons pas testé le véhicule mais appliqué les résultats de la Venga. Résultat applicable à toutes les ix20.

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal conducteur et passager

- Airbag latéral (tête) conducteur et passager

- Airbag latéral (thorax/bassin) conducteur et passager

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité avant

 

 

 

Score total :

Image

 

Image
Protection des occupants adultes : 89 %

En choc frontal, l'habitacle reste stable mais la protection du thorax du conducteur est jugée marginale. Les mesures montrent que le niveau de protection des genoux et des jambes est d'un bon niveau. En choc latéral contre la barrière déformable, le modèle obtient le score maximal. Mais, lors du test contre le poteau, si la protection du thorax est marginale, les autres zones du corps sont épargnées. Bonne protection contre le coup du lapin lors du choc arrière violent.

Image

 

Image
Protection des enfants : 85 %

Le mouvement vers l'avant de la tête du mannequin de trois ans installé face à la route n'est pas excessif et le rebond est bien contrôlé. Les deux mannequins restent bien à l'intérieur du volume de protection de leur siège lors du choc latéral. L'airbag frontal passager peut être désactivé et l'état de l'airbag est clairement signalé au conducteur. Une étiquette permanente met en garde efficacement contre les risques d'utilisation d'un siège à l'avant dos à la route si cet airbag n'est pas préalablement désactivé.

 

Image
Piétons : 64 %

Le pare-chocs obtient le score maximal au regard de la protection offerte aux jambes des piétons. En revanche, la protection du bord avant du capot est marginale. Les zones d'impact de la tête d'un enfant sur le capot offrent un bon niveau de protection. Ce n'est pas le cas pour la tête d'un adulte qui heurtera le capot dans une zone plus reculée vers le pare-brise.

Image

 

Image
Aide à la sécurité : 71 %

Comme l'ESP est installé de série sur une majorité de versions vendues, il est pris en compte dans le calcul de la note et testé en conditions réelles. Le signal d'oubli de verrouillage de la ceinture de sécurité est standard pour toutes les places.

 

Le protocole

Image
Notre test est réalisé selon la procédure Euro NCAP. Les mesures sont faites à l’aide de mannequins instrumentés (2 adultes et 2 enfants de 18 mois et 3 ans). La notation finale, exprimée par 1 à 5 étoiles, tient compte de 4 critères.

 

 

Image
Protection des adultes

Le score pour la protection des adultes est exprimé en pourcentage d’une note établie sur un maximum de 36 points répartis sur quatre tests :

  • choc frontal : noté sur 16 points. Il simule la collision entre deux véhicules de même catégorie. Le véhicule testé est catapulté à 64 km/h contre une barrière métallique déformable.

  • choc latéral : noté sur 8 points. Un chariot bélier déformable de 1,5 m de large est catapulté à 50 km/h contre le côté du véhicule.

  • choc latéral « du poteau » : noté sur 8 points. Ce test n’est réalisé que sur les modèles ayant un dispositif de protection de la tête et/ou du thorax des occupants. La voiture testée est placée sur un chariot mobile et projetée latéralement à 29 km/h contre un poteau rigide de 25,4 cm de diamètre.

  • coup du lapin : noté sur 4 points. Le score est constitué par des données géométriques (forme et taille des sièges avant, forme de l’appuie-tête, distance par rapport à la tête) et par des performances dynamiques. Le siège est alors installé sur une plateforme mobile soumise à trois degrés d’impact : faible, moyen, élevé.

Code couleur des mannequins : risque de blessure grave

Image

 

 

Image
Protection des enfants

Le score final est exprimé en pourcentage d’un maximum de 49 points pour ce test intégrant plusieurs critères : comportement dynamique sur les chocs frontal et latéral (19 points), marquage sur les sièges (6 points), compatibilité sièges enfants/véhicule (4 points), véhicule (marquage de sécurité, désactivation de l’airbag passager, espace pour les sièges enfants, compatibilité, présence de fixations Isofix et de sièges intégrés : 20 points).

 

Image
Protection des piétons

Nous évaluons la capacité des zones d’impacts situées à l’avant du véhicule à absorber l’énergie du choc avec un piéton. Elles sont réparties en quatre niveaux : choc au niveau des tibias pour 6 points (pare-choc), choc au niveau des jambes pour 6 points (nez du capot), choc avec la tête d’un enfant pour 12 points (moitié avant du capot) et choc avec la tête d’un adulte pour 12 points (partie arrière du capot). Le résultat final sera exprimé en pourcentage des 36 points maximum admissibles.

Code couleur des zones d'impact : protection

Image

 

Image
Aide à la sécurité

Cette note tient compte de la présence d’équipements de sécurité installés sur au moins 85 % des exemplaires commercialisés, toutes versions confondues, du modèle testé. L’ESP peut rapporter 3 points s’il est de série sur 90 % des véhicules prévus à la vente par les constructeurs et s’il est proposé en option sur le reste de la gamme. La présence du limiteur de vitesse donnera 1 point si tous les modèles de la gamme le reçoivent de série et l’avertisseur d’oubli de bouclage des ceintures de sécurité peut donner 3 points (selon le nombre de places concernées et l'efficacité du système). Le score final sera exprimé en pourcentage des 7 points.

 

Jugement global

Il est exprimé en nombre d’étoiles de 0 à 5. Le nombre d’étoiles est déterminé après le calcul du score global exprimé en % en fonction des résultats dans chaque catégorie et selon une répartition spécifique (chaque critère n’a pas le même poids dans le calcul global). Toutefois, ces barèmes vont prochainement évoluer. À terme, chacun des 4 critères aura à peu près le même poids dans le calcul de la note globale.

Lars Ly

Rédacteur technique