Crash tests

Les chinoises progressent

Publié le : 23/05/2012 

Une familiale d’origine chinoise, la Gelly Emgrand EC7, s’est invitée dans cette nouvelle série de crash tests Euro NCAP. Elle s’en tire avec des résultats honorables, ce qui lui ouvre les portes du marché européen.

 

Les crash tests que nous réalisons au sein de l’Euro NCAP ne sont pas obligatoires pour vendre une voiture en Europe. Pour autant, ils représentent un argument incontournable qui prouve le niveau de résistance de chaque voiture et qui permet de choisir un modèle offrant le maximum de sécurité. Ainsi, en Europe, le consortium Euro NCAP, dont fait partie Que Choisir, a décidé depuis 1997 de procéder à ses propres crash tests et de récompenser les véhicules les plus efficients en termes de sécurité par des étoiles. Et cela en dépassant les critères utilisés à l’époque par les constructeurs afin de mieux correspondre aux situations réelles. En faisant constamment évoluer son protocole de test pour mieux répondre à l’actualité automobile, l’Euro NCAP a ainsi permis de faire progresser sensiblement la sécurité des voitures.

Malheureusement, d’autres régions du monde ne sont pas dotées, ou le sont depuis peu, d’un moyen similaire et indépendant de contrôle de la sécurité des automobiles. C’est par exemple le cas de la Chine où l’entité C-NCAP n’a été créée qu’en 2006 ou de l’Amérique latine où le Latin NCAP n’a vu le jour que fin 2010. Ceci explique donc en grande partie le retard, en termes de résistance aux chocs, que pouvaient afficher les véhicules chinois. Et donc de leur impossibilité de s’implanter en Europe, a fortiori en France. En faisant un retour en arrière d’une petite dizaine d’années, on s’aperçoit que la donne est en train de changer et que les voitures chinoises ont beaucoup progressé. Elles sont même aujourd’hui à un niveau de sécurité tout à fait comparable à celui des voitures des constructeurs européens. Par exemple, en 2005, le 4×4 de la marque chinoise Landwind causait la mort du conducteur lors d’un crash test frontal réalisé à 64 km/h ! Deux ans plus tard, la Brillance BS6 fait légèrement mieux avec une étoile. Toutefois, lors du choc frontal, la structure est totalement déformée, les pédales reculent de 32 cm et le tableau de bord de 20 cm : de quoi « emprisonner » le conducteur. En 2009, la Brillance BS4 fera même pire et ne se verra attribuer aucune étoile. Fin 2010, Landwind revient avec un nouveau tout-terrain, le CV9, et obtient 2 étoiles. Le constructeur rate même de peu la troisième. Un an plus tard, fin 2011, la Gelly Emgrand EC7 obtient un très bon résultat de 4 étoiles (le rachat de la marque Volvo début 2010 par le constructeur chinois n’est certainement pas étranger à cette progression). Fort de ce bon résultat, le constructeur chinois a décidé de commercialiser sa voiture dès cette année en Angleterre et en Italie. Quant à la vente de la première voiture chinoise en France, aucune date n’est encore fixée.

Les 6 modèles de la nouvelle série de crash tests :

 

Citadines

Fiat Panda

Peugeot 208

 

Compacte

BMW Série 3

Hyundai i30 

 

Familiale

Geely Emgrand EC7

 

Monospace Compact

Mazda CX-5

 

Citadines

 

Fiat Panda

 

 

Équipement de sécurité :

- Prétensionneurs et limiteurs d’effort de ceintures de sécurité avant

- Airbag frontal à un niveau et latéral pour le conducteur et le passager

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité à toutes les places

 

Score total

 

Image

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 82 %

La structure du véhicule reste stable lors de l'impact frontal. Les mesures montrent que les genoux et les fémurs des occupants avant sont bien protégés, mais la colonne de direction et le contacteur de démarrage représentent un risque potentiel pour des occupants de taille différente ou assis dans une autre position que celle des mannequins. L’airbag de thorax latéral n’est proposé qu’en option et il n’a pas été testé. L’enfoncement des côtes qui a été mesuré lors du choc latéral signifie que le niveau de protection du thorax est moyen. Ailleurs, la protection est bonne. Pour le crash test contre le poteau, l’airbag latéral fait encore plus défaut au niveau du thorax, alors que l’airbag de tête remplit sa mission avec succès. En cas de choc arrière, les sièges et les appuie-têtes avant assurent une protection marginale contre les éventuelles blessures encourues par le coup du lapin.

 

Image
 

 

 

Image
Protection des enfants : 63 %

Lors du choc frontal, la tête du mannequin de 3 ans, installé face à la route, ne se déplace pas excessivement vers l’avant. Cependant, au moment du rebond, la tête du mannequin a touché la vitre de la portière, ce qui a valu une pénalité à la Panda. En choc latéral, la tête du mannequin de 18 mois reste bien contenue dans le volume de protection de son siège. Il n’en est pas de même pour celle du mannequin de 3 ans qui dépasse légèrement du côté du siège. Un interrupteur permet de désactiver l’airbag passager afin de pouvoir installer un enfant dos à la route en toute sécurité à l’avant, mais son fonctionnement ne nous a pas convaincus. Les mises en garde contre les dangers de cet airbag s’il n’est pas désactivé sont en revanche jugées claires et précises.

 

 

Image
Piétons : 49 %

Le pare-chocs gagne tous les points possibles en assurant une bonne protection des jambes des piétons. À l’inverse, le bord avant du capot est globalement mauvais, laissant peu de chances aux jambes d’un piéton de s’en sortir intactes. Le capot moteur et la zone située sous le pare-brise présentent également de trop nombreuses zones dangereuses pour la tête des piétons.

 

Image
 

 

 

Image
Aide à la sécurité : 43 %

L’ESP est disponible en option mais pas de manière assez répandue pour être pris en compte dans le calcul de la note. L’alarme d’oubli de ceinture de sécurité est installée de série à toutes les places mais il n’existe pas de limiteur de vitesse.

 

 

Peugeot 208

 

 

Équipement de sécurité :

- Airbags frontaux et latéraux conducteur et passager et de tête à l’avant et à l’arrière

- Prétensionneurs et limiteurs d’effort de ceintures de sécurité avant

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité aux places avant

- ESP

 

Score total

 

5 étoiles 2012

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 88 %

La structure du véhicule reste stable lors de l'impact frontal. Les mesures montrent que les genoux et fémurs des occupants avant sont bien protégés. Peugeot a prouvé que le niveau de protection serait aussi élevé pour des occupants de taille différente ou assis dans une autre position que nos mannequins. La protection lors du choc latéral est correcte au niveau du thorax et bonne pour les autres régions du corps. Par contre, lors du test contre le poteau, la protection du thorax est moyenne. Mauvais point également pour la protection contre le coup du lapin en cas de choc arrière qui s’avère médiocre.

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 78 %

Lors du choc frontal, la tête du mannequin de 3 ans installé face à la route n’est pas projetée trop loin en avant. De même, en cas de choc latéral, la tête de chacun des deux enfants reste bien contenue dans le volume de protection de leurs sièges respectifs. Cela les met ainsi bien à l’abri de toute collision avec un élément de l’aménagement intérieur de la voiture. Un interrupteur permet de désactiver l’airbag passager afin de pouvoir installer un enfant dos à la route en toute sécurité sur la place du passager avant. Malheureusement, l’étiquetage indiquant la position de cet interrupteur n’est pas jugé suffisamment clair ce qui n’a pas rapporté de points à la 208. En revanche, les mises en garde contre les dangers de cet airbag s’il n’est pas désactivé ont été jugées adéquates.

 

 

Image
Piétons : 61 %

Le pare-chocs assure, sur toute sa largeur, une bonne protection des jambes des piétons. En revanche, le bord avant du capot offre, au mieux, une protection médiocre. Les zones de choc de la tête d’un enfant au niveau du capot moteur sont dans leur majorité sans risque de blessure gave. Ce serait l’effet contraire pour la tête d’un adulte qui viendrait heurter la zone du capot située en dessous du pare-brise.

 

Image
 

 

 

Image
Aide à la sécurité : 83 %

L’ESP et le limiteur de vitesse sont des équipements installés de série sur toutes les 208. En outre, conducteur et passager sont prévenus dès qu’ils oublient de verrouiller leur ceinture de sécurité. Le résultat global dans ce domaine est donc très bon.

 

Compactes

 

BMW Série 3

 

 

Équipement de sécurité :

- Prétensionneurs et limiteurs d’effort de ceintures de sécurité avant

- Airbag frontal, latéral et de tête pour le conducteur et le passager

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité à toutes les places

- ESP

 

Score total

 

5 étoiles 2012

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 95 %

La structure du véhicule reste stable lors de l'impact frontal. Les mesures montrent que les genoux et fémurs des occupants avant sont bien protégés. BMW nous a prouvé que le niveau de protection serait aussi élevé pour des occupants de taille différente ou assis dans une autre position que nos mannequins. Lors du choc latéral, toutes les régions du corps des occupants avant sont bien protégées et la BMW Série 3 obtient le score maximal. Lors du test contre le poteau, la protection du thorax et de l’abdomen est convenable et bonne partout ailleurs. Les sièges avant et les appuie-têtes assurent une bonne protection contre les blessures encourues par le coup du lapin en cas de choc arrière.

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 84 %

Selon les mesures enregistrées par les mannequins instrumentés, la BMW Série 3 obtient le score maximum pour la protection de l’enfant de 18 mois. Dommage qu’elle perde une fraction de point pour celle de l’enfant de 3 ans. Lors du choc frontal, la tête du mannequin de 3 ans, installé face à la route, ne se déplace pas excessivement vers l’avant. Lors du choc latéral, les têtes des deux enfants restent bien contenues dans leur volume de protection. Elles sont ainsi à l’abri de toute collision avec un élément de l’aménagement intérieur de la voiture. Un interrupteur optionnel permet de désactiver l’airbag passager afin de pouvoir installer un enfant dos à la route en toute sécurité à l’avant du véhicule. Cet équipement n’est pas noté car il n’est proposé qu’en option. Les mises en garde contre les dangers de cet airbag s’il n’est pas désactivé sont jugées claires et complètes.

 

 

Image
Protection des piétons : 78 %

Le pare-chocs et le bord avant du capot offrent une bonne protection aux jambes des piétons et obtiennent le score maximum. Le capot offre globalement une bonne protection en cas de choc avec la tête d’un enfant. Les adultes sont moins bien protégés car la zone d’impact de leur tête, située sous le pare-brise, est une zone dangereuse.

 

Image
 

 

 

Image
Aide à la sécurité : 86 %

L’ESP est installé de série sur le véhicule, de même que l’avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité. Ces deux équipements sont jugés efficaces. Le limiteur de vitesse est proposé en option donc sa présence n’est pas prise en compte dans le calcul de la note.

 

 

Hyundai i30

 

 

Résultats applicables à toutes les i30.

 

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal, latéral et de tête pour le conducteur et le passager

- ESP

- Prétensionneurs et limiteurs d’effort de ceintures de sécurité avant

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité à toutes les places

 

Score total

 

5 étoiles 2012

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 90 %

La structure du véhicule reste stable lors du crash test frontal. Les mesures montrent que les genoux et les fémurs des occupants avant sont bien protégés. Hyundai nous a prouvé que le niveau de protection serait tout aussi élevé pour des occupants de taille différente ou s’ils sont assis dans une autre position que celle de nos mannequins. La protection lors du choc latéral est correcte au niveau du thorax. Elle est bonne pour les autres régions du corps mais, lors du test contre le poteau, la protection du thorax s’est révélée insuffisante malgré l’airbag dédié. Les sièges avant et les appuie-têtes assurent une bonne protection contre les blessures qui pourraient être provoquées par le coup du lapin en cas de choc arrière.

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 90 %

Selon les mesures enregistrées par les mannequins instrumentés, la Hyundai i30 obtient le score maximum pour la protection des deux enfants installés à l’arrière. Lors du choc frontal, la tête du mannequin de 3 ans, installé face à la route, ne se déplace pas excessivement vers l’avant. Lors du choc latéral, les têtes des deux enfants restent bien contenues dans le volume de protection de leurs sièges respectifs. Cela évite tout risque de collision de la tête d’un enfant avec un élément de l’habitacle. Un interrupteur permet de désactiver l’airbag passager afin de pouvoir installer un enfant dos à la route en toute sécurité à l’avant du véhicule. Son activation est clairement indiquée au conducteur de même que les mises en garde contre les dangers de cet airbag si ce dernier n’est pas désactivé.

 

 

Image
Piétons : 67 %

Le pare-chocs offre une bonne protection aux jambes des piétons et obtient le score maximum. Le bord avant du capot est également sûr sauf sur ses côtés. La plupart des zones du capot offrent une bonne protection en cas de choc avec la tête d’un enfant. La protection de la tête des adultes est en revanche inégale.

 

Image
 

 

 

Image
Aide à la sécurité : 86 %

L’ESP est un équipement de série sur l’i30 et il est jugé efficace. Chaque place est contrôlée par l’avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité. Le limiteur de vitesse est proposé en option donc sa présence n’est pas prise en compte dans le calcul de la note.

 

Familiale

 

Geely Emgrand EC7

 

 

Résultats applicables à toutes les EC7.

 

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal à 1 niveau conducteur et passager

- Airbag latéral et de tête pour le conducteur et le passager avant

- ESP

- Prétensionneurs et limiteurs d’effort de ceintures de sécurité avant

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité à toutes les places

 

Score total

 

Image

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 75 %

La structure du véhicule reste stable lors de l'impact frontal. Les mesures montrent que les genoux et les fémurs des occupants avant sont bien protégés. Pour autant, plusieurs éléments de structure présents sous le tableau de bord présentent un risque potentiel pour des occupants de taille différente ou assis dans une autre position que celle de nos mannequins. Le plancher côté conducteur présente même une déformation considérable suite au choc, avec plusieurs déchirures de la tôle. La protection des pieds et des chevilles a donc été jugée insuffisante et pour cette raison, la Geely Emgrand EC7 a été pénalisée. Lors du choc latéral, le modèle chinois obtient le score maximal. Par contre, lors du choc latéral contre le poteau, l’enfoncement des côtes que nous avons mesuré représente un danger réel pour le conducteur. Les sièges avant et les appuie-têtes assurent une très bonne protection contre les blessures qui pourraient être provoquées par le coup du lapin en cas de choc arrière.

 

Image
 

 

 

Image
Protection des enfants : 80 %

Selon les mesures enregistrées par les mannequins instrumentés, l’EC7 obtient le score maximum pour la protection de l’enfant de 3 ans. Lors du choc frontal, les têtes des deux mannequins ne se déplacent pas excessivement vers l’avant. En choc latéral, leurs têtes restent bien contenues dans le volume de protection des sièges, ce qui les met à l’abri de toute collision avec un élément de l’habitacle. Un interrupteur permet de désactiver l’airbag passager afin de pouvoir installer un enfant dos à la route en toute sécurité à l’avant du véhicule, mais son état (activé ou pas) n’est pas jugé clairement signalé au conducteur. Les mises en garde contre les dangers de cet airbag, s’il n’est pas désactivé, sont en revanche bien exprimées (dans les langues des pays où le modèle est vendu).

 

 

Image
Piétons : 42 %

En moyenne, la protection assurée par le pare-chocs est jugée marginale. Le bord avant du capot ne laisse aucune chance aux jambes des piétons et ne rapporte aucun point. La zone de contact avec la tête d’un enfant est sûre si le choc ne se produit pas sur les côtés du capot. Par contre, la protection est mauvaise pour ce qui est de la tête d’un adulte car elle viendra heurter la zone, trop rigide, située en dessous du pare-brise.

 

Image
 

 

 

Image
Aide à la sécurité : 86 %

L’ESP est installé de série sur la Geely Emgrand EC7 et il est jugé efficace selon le protocole Euro NCAP. Le rappel de ceinture de sécurité est présent et efficace, pour toutes les places du véhicule. Le limiteur de vitesse est également monté de série mais son fonctionnement ne satisfait pas aux exigences de l’Euro NCAP.

 

Monospace Compact

 

Mazda CX-5

 

 

Résultats applicables à tous les CX-5.

 

Équipement de sécurité :

- Airbag frontal, latéral et de tête pour le conducteur et le passager

- ESP

- Prétensionneurs et limiteurs d’effort de ceintures de sécurité avant

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité à toutes les places

 

Score total

 

5 étoiles 2012

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 94 %

La structure du véhicule reste stable lors de l'impact frontal. Les mesures montrent que genoux et fémurs des occupants avant sont bien protégés. Mazda nous a prouvé que le niveau de protection serait du même niveau pour des occupants de taille différente ou s’ils sont assis dans une autre position que celle de nos mannequins. Lors du choc latéral, toutes les régions du corps sont bien protégées et le Mazda CX-5 obtient le score maximal. Même lors du sévère choc latéral contre le poteau, la protection du conducteur reste très bonne et le score est au maximum. Les sièges avant et les appuie-têtes assurent une bonne protection contre les éventuelles blessures provoquées par le coup du lapin en cas de choc arrière.

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 87 %

Selon les mesures enregistrées par les mannequins instrumentés, le CX-5 obtient le score maximum pour la protection de l’enfant de 3 ans. Il perd toutefois une fraction de point pour celle de l’enfant de 18 mois. Lors du choc frontal, la tête du mannequin de 3 ans, installé face à la route, ne se déplace pas excessivement vers l’avant. En choc latéral, les têtes des deux enfants restent bien contenues dans le volume de protection de leurs sièges respectifs. Elles sont ainsi bien à l’abri et ne risquent pas de venir en collision avec un élément intérieur de la voiture. Un interrupteur permet de désactiver l’airbag passager afin de pouvoir installer un enfant dos à la route en toute sécurité à l’avant du véhicule. Son état est clairement indiqué au conducteur, de même que les mises en garde contre les dangers de cet airbag s’il n’est pas désactivé.

 

 

Image
Piétons : 64 %

Le pare-chocs est irréprochable et gagne le maximum de points. En revanche, le bord avant du capot assure au mieux une protection médiocre. La zone où la tête d’un piéton viendrait frapper en cas d’accident est, dans sa majeure partie, plutôt protectrice.

 

Image

 

 

Image
Aide à la sécurité : 86 %

L’ESP équipe de série tous les Mazda MX-5 et ses performances répondent aux exigences de l’Euro NCAP. L’alarme d’oubli de ceinture de sécurité est également présente de série à toutes les places. Par contre, le limiteur de vitesse n’existe pas.

 

 

Le protocole

 

Image

Notre test est réalisé selon la procédure Euro NCAP. Nos mesures sont faites à l’aide de mannequins instrumentés (2 adultes et 2 enfants de 18 mois et 3 ans). La notation finale, exprimée par 1 à 5 étoiles, tient compte de 4 critères.

 

 

 

 

Image
Protection des adultes

Le score pour la protection des adultes est exprimé en pourcentage d’une note établie sur un maximum de 36 points et répartie sur quatre tests :

 

  • choc frontal : noté sur 16 points, il simule la collision entre deux véhicules de même catégorie. Le véhicule testé est catapulté à 64 km/h contre une barrière métallique déformable ;

  • choc latéral : il est noté sur 8 points. Un chariot bélier déformable de 1,50 m de large est catapulté à 50 km/h contre le côté du véhicule ;

  • choc latéral « du poteau » : noté sur 8 points, il n’est réalisé que sur les modèles ayant un dispositif de protection de la tête et/ou du thorax des occupants. Lors du test, la voiture testée est placée sur un chariot mobile et projetée latéralement à 29 km/h contre un poteau rigide de 25,4 cm de diamètre ;

  • coup du lapin : il est noté sur 4 points. Le score est constitué par des données géométriques (forme et taille des sièges avant, forme de l’appuie-tête, distance par rapport à la tête) et par des performances dynamiques. Le siège est alors installé sur une plateforme mobile soumise à trois degrés d’impact : faible, moyen, élevé.

Code couleur des mannequins : risque de blessure grave

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants

Le score final est exprimé en pourcentage d’un maximum de 49 points pour ce test intégrant plusieurs critères : comportement dynamique sur les chocs frontal et latéral (19 points), marquage sur les sièges (6 points), compatibilité sièges enfants/véhicule (4 points), véhicule (marquage de sécurité, désactivation de l’airbag passager, espace pour les sièges enfants, compatibilité, présence de fixations Isofix et de sièges intégrés : 20 points).

 

 

Image
Protection des piétons

Nous évaluons la capacité des zones d’impact situées à l’avant du véhicule à absorber l’énergie du choc avec un piéton. Elles sont réparties en quatre niveaux : choc au niveau des tibias pour 6 points (pare-choc), choc au niveau des jambes pour 6 points (nez du capot), choc avec la tête d’un enfant pour 12 points (moitié avant du capot) et choc avec la tête d’un adulte pour 12 points (partie arrière du capot). Le résultat final sera exprimé en pourcentage des 36 points maximum admissibles.

Code couleur des zones d'impact : protection

 

Image

 

 

Image
Aide à la sécurité

Cette note tient compte de la présence d’équipements de sécurité installés sur au moins 85 % des exemplaires commercialisés, toutes versions confondues, du modèle testé. L’ESP peut rapporter 3 points s’il est en série sur 90 % des véhicules prévus à la vente par les constructeurs et s’il est proposé en option sur le reste de la gamme. La présence du limiteur de vitesse donnera 1 point si tous les modèles de la gamme le reçoivent en série et l’avertisseur d’oubli de bouclage des ceintures de sécurité peut rapporter 3 points (selon le nombre de places concernées et l’efficacité du système). Le score final sera exprimé en pourcentage des 7 points.

Lars Ly

Rédacteur technique