Crash tests

Le low cost sacrifie la sécurité

Publié le : 29/11/2012 

La sécurité automobile coûte cher. Le Dacia Lodgy, qui se place dans la catégorie des monospaces « low cost », en fait la triste démonstration dans cette série de crash tests Euro NCAP. Ses piètres résultats font pâle figure face à une concurrence dotée de systèmes de sécurité high-tech.

 

Au quotidien, le monospace Dacia Lodgy possède de nombreux atouts : un prix avantageux, un espace habitable important, une bonne modularité… de quoi satisfaire bon nombre d’utilisateurs. Malheureusement, le tableau se noircit du côté de la sécurité. Et pour cause, cette dernière a un prix. Un prix élevé même. Impossible de proposer un véhicule à bas coût qui excelle dans ce domaine. Au regard des derniers résultats que nous avons relevés lors de nos récents crash tests, on remarque en effet que les modèles qui obtiennent les meilleurs scores sont les plus chers ou même ceux proposés à des prix « habituels ». C’est encore le cas pour ce nouveau galop d’essais.

Exempt d’électronique, donc de système de sécurité dernier cri, le Lodgy ne peut donc rivaliser face à une concurrence plus high-tech comme la Mercedes Classe A (5 étoiles) ou la Volkswagen Golf 7 (5 étoiles également). Pire encore : homologué fin 2011, le Lodgy échappe (in extremis !) à l’intégration du système de correction de trajectoire ESP devenu obligatoire pour tous les nouveaux véhicules depuis novembre 2011. En « jouant » ainsi, le constructeur a certes réussi à économiser quelques dizaines d’euros, mais paie aujourd’hui cette mesquinerie. Jusque dans sa conception, le Lodgy ne semble pas avoir bénéficié des meilleures attentions en occultant la généralisation des aciers à haute résistance élastique, très chers, qui autorisent de grandes déformations et encaissent mieux les chocs. Ainsi, lors du choc frontal, l’habitacle n’a pas montré une résistance suffisante et a enregistré une grande déformation. Les pieds et les jambes du conducteur ne sont alors que moyennement protégés et, lors du choc contre le poteau, l’intrusion de ce dernier dans l’habitacle engendre des risques importants de blessures au niveau du thorax. Même constat pour la très mauvaise protection contre le coup du lapin (choc arrière) et de la protection des piétons. Heureusement, la protection correcte des enfants relève le niveau et évite la catastrophe pour cette voiture à vocation familiale.

 

Citadine

Ford Fiesta

 

Compactes

Mercedes Classe A

Volkswagen Golf 7

 

Monospace

Dacia Lodgy

 

Citadine

 

Ford Fiesta 

 

Résultat applicable à toutes les Ford Fiesta 2013.

 

Équipement de sécurité :

- Airbags frontaux et latéraux à l’avant

- Airbags rideaux de tête aux places avant et latéraux à l’arrière

- Airbag de genoux conducteur

- ESP

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité avant

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité aux places avant

 

Score total

 

5 étoiles 2012

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 91 %

La nouvelle Ford Fiesta n’est en fait qu’un restylage, réalisé en 2012, de l’ancienne. La conception de sa structure offre donc le même niveau de protection en choc que celui de la génération précédente. Nous avons donc repris ses résultats. La structure du véhicule reste stable pendant la collision. Les mesures montrent que la protection est de haut niveau, notamment pour les jambes et les genoux qui jouissent de la présence d’un airbag spécifique efficace en ce qui concerne le conducteur. Par contre, pour le choc latéral, nous avons utilisé une nouvelle voiture. Cette dernière se montre très efficace contre la barrière latérale. Idem pour le choc contre le poteau. Le thorax du conducteur enregistre toutefois un enfoncement des côtes assez important.

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 86 %

Le niveau de protection des enfants est rassurant, les mesures ne révélant pas de risque de blessure grave. En outre, les deux enfants restent bien protégés dans leur siège en choc latéral. La nouvelle Fiesta, contrairement à la précédente, permet de désactiver l’airbag frontal passager pour installer un bébé à l’avant. Le système est sûr et l’état d’activation de l’airbag est clairement indiqué au conducteur, de même que les indications relatives au danger de cet airbag s’il n’est pas désactivé.

 

 

Image
Protection des piétons : 65 %

Le résultat est moyen. La protection des jambes des piétons est tout juste correcte. S’il existe un risque modéré de blessure en cas de choc de la tête d’un enfant sur le capot, il devient élevé pour la tête des adultes dont la zone d’impact est située en haut du capot. Ce dernier est trop rigide sur toute sa largeur à cet endroit.

 

Image

 

 

Image
Aide à la sécurité : 71 %

Résultat correct, grâce à l’ESP et à l’avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité à l’avant installés de série. En revanche, le limiteur de vitesse fait défaut.

 

 

Image

 

Compactes

 

Mercedes Classe A 

 

Résultat applicable à toutes les Classes A modèle 2012.

 

Équipement de sécurité :

- Airbags frontaux et latéraux conducteur et passager

- Airbags rideaux de tête à l’avant et latéraux à l’arrière

- Airbag de genoux conducteur

- ESP

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures à l’avant et aux places latérales arrière

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité à toutes les places

 

Score total

 

5 étoiles 2012

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 93 %

La protection des adultes est très bonne au regard des mesures enregistrées par les mannequins instrumentés. La structure du véhicule ne se déforme pas et reste parfaitement stable. Genoux et fémurs sont bien protégés, même si les occupants sont de taille différente de celle de nos mannequins. En choc latéral, la nouvelle Classe A atteint le score maximal et le choc contre un poteau ne révèle pas de faiblesse majeure. La protection est correcte dans l’ensemble, même au niveau des côtes, une zone critique dans cette configuration d’accident. La Classe A dispose en option du système Pre-Safe qui, en cas d’accélération latérale élevée (qui indique une perte de contrôle du véhicule), ferme les vitres et le toit ouvrant et tend les ceintures de sécurité (entre autres).

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 81 %

La protection des enfants est de haut niveau et leur tête n’avance pas trop lors du choc frontal. Les deux mannequins restent bien dans le volume de protection du siège lors du choc latéral, minimisant les risques de heurter un élément extérieur.

Le système optionnel CPOD permet de détecter la présence d’un siège du groupe 0+ installé à l’avant. L’airbag frontal passager est alors désactivé automatiquement. Mais attention, ce système ne fonctionne qu’avec les sièges de la marque Mercedes. Les risques de blessures graves en cas de déclenchement de l’airbag frontal en présence d’un enfant à l’avant sont clairement indiqués dans le véhicule.

 

 

Image
Protection des piétons : 67 %

La Classe A est équipée d’un capot actif qui se soulève en cas de choc avec un piéton. Ainsi, le choc de la tête est moins violent car les éléments rigides situés sous le coffre sont alors éloignés. Le système est très efficace, mais la zone située sous le pare-brise n’est pas concernée et reste à risque pour la tête d’un adulte. Les jambes des piétons sont bien protégées par le pare-chocs, mais menacées par le bord avant du capot dont la rigidité est importante.

 

Image

 

 

Image
Aide à la sécurité : 86 %

 

Avec l’ESP et l’avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité à toutes les places installés de série, il ne manque plus que le limiteur de vitesse pour obtenir le score maximal. Or, ce dernier n’est livré qu’en option. Notons que le système CPA (anticollision) de Mercedes équipe la Classe A de série.

 

Image

 

 

Volkswagen Golf 7

 

Résultats applicables à toutes les Golf 7.

 

Équipement de sécurité :

- Airbags frontaux et latéraux conducteur et passager

- Airbags rideaux de tête aux places avant et latéraux à l’arrière

- Airbags de genoux pour le conducteur

- ESP

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité aux places avant, optionnel à l’arrière

- Prétensionneurs et limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité à l’avant

 

Score total

 

5 étoiles 2012

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 94 %

La protection des adultes est de haut niveau. La structure de la nouvelle Golf ne se déforme pas, et la plupart des parties du corps des occupants avant sont très bien protégées, à l’exception d’un tibia du conducteur qui accuse un choc modéré. Le score maximum a été atteint pour l’épreuve du choc latéral, mais le thorax du conducteur est mis à mal au moment où la porte est enfoncée lors du sévère test contre un poteau. La protection en cas de choc arrière est très bonne.

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 89 %

De très haut niveau, la protection des enfants atteint un score élevé, notamment celle pour l’enfant de 3 ans qui obtient le score maximal. En choc latéral, les deux enfants restent bien à l’abri dans le volume de protection des sièges, minimisant les risques de heurter un élément extérieur tel que la portière. L’airbag passager peut être désactivé pour installer un bébé à l’avant et son état est clairement indiqué au conducteur. Même chose pour les risques de blessure mortelle existants dans le cas où cet airbag n’était pas désactivé.

 

 

Image
Protection des piétons : 65 %

Le score est acceptable, avec un très bon pare-chocs mais un bord avant du capot plutôt agressif. Au niveau du capot, la zone de contact avec la tête d’un enfant est globalement peu dangereuse mais c’est le contraire pour la tête d’un adulte.

 

Image

 

 

Image
Aide à la sécurité : 71 %

Résultat satisfaisant grâce à l’ESP installé de série sur toutes les Golf 7, de même que l’avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité avant. En revanche, le limiteur de vitesse étant optionnel, il n’est pas pris en compte dans le calcul de la note.

 

Image

 

Monospace

 

Dacia Lodgy 

 

Résultats applicables à tous les Lodgy.

 

Équipement de sécurité :

- Airbags frontaux et latéraux conducteur et passager

- Airbags rideaux de tête à l’avant et latéraux à l’arrière

- Prétensionneur de ceinture de sécurité pour le conducteur

- Limiteurs d’efforts de ceintures de sécurité à l’avant

- Avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité aux places avant

 

 

Score total

 

3 étoiles

 

 

Image
Protection des occupants adultes : 72 %

Le niveau de protection se situe nettement en dessous du standard des véhicules actuels, avec seulement 72 %. Lors du choc frontal, la structure du véhicule est jugée instable car elle subit des dégâts importants. Elle se déforme au niveau du montant de pare-brise côté conducteur et du toit qui se plie au niveau du pilier central. Le plancher de l’habitacle arrière est complètement désolidarisé, phénomène également constaté à la place du conducteur. La partie centrale est d’ailleurs complètement déformée entre les places avant. Les mesures enregistrées avec les mannequins traduisent une protection marginale au niveau du thorax du passager, avec un enfoncement des côtes de près de 35 mm. Les éléments rigides et de forme agressive situés sous le tableau de bord constituent des menaces potentielles pour les genoux et les jambes des deux occupants avant. Les pieds et les chevilles du conducteur sont menacés par la rupture du plancher. En choc latéral, la protection des adultes est correcte, mais lors du choc contre le poteau, le conducteur subit à nouveau un important enfoncement des côtes pouvant être à l’origine d’une blessure grave. Enfin, les sièges et appuie-tête avant assurent une protection insuffisante en cas de choc arrière.

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants : 77 %

La protection des deux enfants est jugée convenable. En choc latéral, ils restent bien à l’abri dans le volume de protection de leur siège. L’airbag frontal passager peut être désactivé afin d’installer un enfant à l’avant dos à la route, mais la position de l’interrupteur est mal indiquée, de même que l’état d’activation de l’airbag : ce système n’a pas gagné les points dédiés de notre barème. En revanche, les risques existants en cas d’oubli de désactivation de cet airbag sont clairement indiqués.

 

 

Image
Protection des piétons : 44 %

Seul le pare-chocs du Lodgy n’est pas dangereux en cas de collision avec un piéton. Le score est donc médiocre.

 

 

 

Image

 

 

Image
Aide à la sécurité : 29 %

Les places avant de tous les Lodgy sont équipées d’un avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité. Mais sans ESP ni limiteur de vitesse de série, le Lodgy obtient un score insuffisant pour l’aide à la sécurité.

 

 

Image

 

 

Le protocole

 

Image

Notre test est réalisé selon la procédure Euro NCAP. Nos mesures sont faites à l’aide de mannequins instrumentés (2 adultes et 2 enfants de 18 mois et 3 ans). La notation finale, exprimée par 1 à 5 étoiles, tient compte de 4 critères.

 

 

 

 

Image
Protection des adultes

Le score pour la protection des adultes est exprimé en pourcentage d’une note établie sur un maximum de 36 points et répartie sur quatre tests :

 

  • choc frontal : noté sur 16 points, il simule la collision entre deux véhicules de même catégorie. Le véhicule testé est catapulté à 64 km/h contre une barrière métallique déformable ;

  • choc latéral : il est noté sur 8 points. Un chariot bélier déformable de 1,50 m de large est catapulté à 50 km/h contre le côté du véhicule ;

  • choc latéral « du poteau » : noté sur 8 points, il n’est réalisé que sur les modèles ayant un dispositif de protection de la tête et/ou du thorax des occupants. Lors du test, la voiture testée est placée sur un chariot mobile et projetée latéralement à 29 km/h contre un poteau rigide de 25,4 cm de diamètre ;

  • coup du lapin : il est noté sur 4 points. Le score est constitué par des données géométriques (forme et taille des sièges avant, forme de l’appuie-tête, distance par rapport à la tête) et par des performances dynamiques. Le siège est alors installé sur une plateforme mobile soumise à trois degrés d’impact : faible, moyen, élevé.

Code couleur des mannequins : risque de blessure grave

 

Image

 

 

Image
Protection des enfants

Le score final est exprimé en pourcentage d’un maximum de 49 points pour ce test intégrant plusieurs critères : comportement dynamique sur les chocs frontal et latéral (19 points), marquage sur les sièges (6 points), compatibilité sièges enfants/véhicule (4 points), véhicule (marquage de sécurité, désactivation de l’airbag passager, espace pour les sièges enfants, compatibilité, présence de fixations Isofix et de sièges intégrés : 20 points).

 

 

Image
Protection des piétons

Nous évaluons la capacité des zones d’impact situées à l’avant du véhicule à absorber l’énergie du choc avec un piéton. Elles sont réparties en quatre niveaux : choc au niveau des tibias pour 6 points (pare-choc), choc au niveau des jambes pour 6 points (nez du capot), choc avec la tête d’un enfant pour 12 points (moitié avant du capot) et choc avec la tête d’un adulte pour 12 points (partie arrière du capot). Le résultat final sera exprimé en pourcentage des 36 points maximum admissibles.

Code couleur des zones d'impact : protection

 

Image

 

 

Image
Aide à la sécurité

Cette note tient compte de la présence d’équipements de sécurité installés sur au moins 85 % des exemplaires commercialisés, toutes versions confondues, du modèle testé. L’ESP peut rapporter 3 points s’il est en série sur 90 % des véhicules prévus à la vente par les constructeurs et s’il est proposé en option sur le reste de la gamme. La présence du limiteur de vitesse donnera 1 point si tous les modèles de la gamme le reçoivent en série et l’avertisseur d’oubli de bouclage des ceintures de sécurité peut rapporter 3 points (selon le nombre de places concernées et l’efficacité du système). Le score final sera exprimé en pourcentage des 7 points.

Lars Ly

Rédacteur technique