2018 Le bon score

2018

Le bon score

Publié le : 09/01/2018 

2017, année de consécration par le gouvernement du Nutriscore, cette information compréhensible par tous les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des produits de l’industrie alimentaire. Un pas salutaire vers une meilleure maitrise de nos choix dans l’alimentation obtenu de haute lutte, contre des industriels de l’alimentation habitués à des décennies de camouflage rendu possible par une réglementation inadaptée.

 

2018 , année où ce Nutriscore devrait fleurir sur les emballages. Mais voilà. D’abord il n’y a pas d’obligation. C’est aux professionnels de l’adopter, ou pas. Certains ont déjà annoncé qu’ils joueraient le jeu. Il y a aussi ceux qui ne feront rien. Mais il y a pire, ceux qui entendent brouiller les pistes adoptant un autre système d’information, complexe, basé sur une approche par portions et qui appellent leurs membres à le mettre en place. Outre qu’il n’est guère validé que par ses concepteurs, celui-ci permet au passage de redorer faussement le blason de certains produits épinglés par le Nutriscore qui lui, fait l’objet d’un très large consensus chez les scientifiques et à l’issue de son expérimentation auprès du public.

Nous n’avons pas l’intention de laisser les multinationales parasiter le paysage de l’information nutritionnelle. Nous ne laisserons pas Nestlé, Coca-Cola, PepsiCo, Mars, Mondelez et Unilver installer la confusion dans les esprits des consommateurs. Ce nouveau combat nous le mènerons avec les sociétés savantes, de nombreuses autres ONG, et avec vous.

Je vous adresse mes meilleurs vœux pour 2018, et espère vous retrouver nombreux, et en pleine santé, à nos côtés, tout au long de l’année. Objectif : ne pas permettre aux professionnels qui le souhaiteraient de nous en faire voir de toutes les couleurs.

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir