Miel A quand une vraie traçabilité ?

Miel

A quand une vraie traçabilité ?

Publié le : 17/06/2019 

Rare avancée à avoir été obtenue dans le cadre de la loi Alimentation, l’affichage obligatoire du pays d’origine pour le miel, réclamé par l’UFC-Que Choisir et l’Union nationale des apiculteurs (UNAF),  a été retoqué par le Conseil Constitutionnel...

 

Etant un cavalier législatif… la majorité avait décidé de le « remettre en selle » via une proposition de loi mais la discussion de ce texte tarde… Plusieurs autres Etats membres (Grèce, Italie, Espagne) ont déjà avancé sur le sujet.

Qu’attendent les pouvoirs publics français pour faire de même alors que près de 90% des consommateurs pensent à tort consommer du miel français alors que 80% du miel est importé, principalement de Chine, d’Ukraine ou d’Argentine, et que les tests de l’association, mais aussi ceux de l’administration, ont souligné que bon nombre de ces miels étaient frelatés… 

Le salut viendra-t-il d’un décret gouvernemental ? Il se dit que la DGCCRF travaillerait sur un décret rendant obligatoire cette traçabilité. Reste à en avoir l’assurance et surtout connaître la teneur de ce texte… Une véritable transparence exige l’apposition des pays d’origine en toute lettre (pour éviter les sigles confusants comme CH : Chine ? Suisse ?), et, en cas de miels mélangés, l’ordre d’importance, avec, comme l’envisage l’Espagne, les pourcentages d’incorporation. Avec l’UNAF, on entend bien obtenir ces avancées « dard-dard » !

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir