Nouveau logo ERDF

Je vois rouge !

Publié le : 30/06/2015 
Image

Alors là je reste bouche bée : ERDF, qui a sollicité il y a quelques jours un rendez-vous (en cours de calage) avec l’UFC-Que Choisir pour évoquer les modifications de logos suite à notre action devant le Cordis, vient de le présenter aujourd’hui en grandes pompes dans les médias ! Cette officialisation est d’autant plus surprenante que la CRE, qui a également enjoint à ERDF de modifier son logo et à qui ce nouveau logo a été récemment présenté, a pu critiquer la persistance d’une certaine confusion avec sa maison mère EDF SA. ERDF voudrait passer en force, qu’elle ne s’y prendrait pas autrement.
Comme je le rappelais en janvier dernier, ERDF fait l’objet d’un contentieux devant le CoRDIS depuis juin 2014 afin qu’elle change son identité visuelle qui était similaire à celle de sa maison mère EDF : même typographie, appellation quasi identique, même turbine…. Or, une telle similitude est purement et simplement interdite par le code de l’énergie qui impose une indépendance aussi bien visuelle, financière que contractuelle à ERDF vis à vis d’EDF SA, sa maison mère, du fait des conséquences anti-concurrentielles que cela peut avoir sur le marché. Et pour cause, la confusion est une des raisons qui participent à l’anéantissement du développement de la concurrence sur le marché de la fourniture d’électricité, et qui explique aujourd’hui le questionnement autour de l’ouverture de ce marché.
Surtout, le régulateur, du fait de cette grande confusion, s’était retrouvé à enjoindre à ERDF de se distinguer de sa maison mère à grand renfort de campagnes publicitaires payées par le consommateur via le TURPE, et cela se chiffre en plusieurs dizaines de millions d’euros. Cette campagne a été contreproductive à souhait puisque 75% des français pensent toujours que c’est EDF qui est en charge de la distribution et donc de la qualité et la continuité de la fourniture d’électricité, comme le confirme une récente étude commandée par la CRE. Avec ça peu de chance qu’on voit le marché fonctionner correctement et émerger des prix plus compétitifs que ceux du tarif règlementé. En effet, comment expliquer que les prix sur le marché de gros sont parfois négatifs et en tout état de cause en dessous de l’ARENH, alors que le prix du kWh en France ne cesse d’augmenter ?
Il semblait donc plus judicieux de modifier l’identité visuelle d’ERDF afin d’éviter la fuite en avant…Ainsi, ERDF, contraint, a proposé une modification mais qui n’a pas suffi au régulateur du secteur et sur laquelle le CoRDIS n’a pas encore donné son appréciation, alors même qu’il est saisi en contentieux de ce problème. Ce passage en force laisse entendre qu’ERDF fait fi du régulateur du secteur, et d’éventuelles procédures en cours ! Tout ceci me laisse pantois, et laisse présager du pire sur les autres griefs qu’UFC Que Choisir a soulevé à son encontre devant le CoRDIS.
La surprise atteint son comble lorsqu’EDF explique dans sa communication ce jour à l’AFP que le changement lui « a couté 30 à 35 millions d’euros » sans justifier précisément le détail de ces coûts! En tout état de cause, l’UFC-Que Choisir refuse que ce très cher nouveau logo puisse peser sur les consommateurs car ce changement est entièrement du aux comportements d’ERDF et d’EDF qui pendant des années ont savamment entretenu la confusion et méconnu leurs obligations essentielles… Bref, si le logo fait la part belle au bleu et vert, à l’UFC-Que Choisir, on a surtout vu rouge !

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir