Projet de loi Climat/Résilience L’indécent greenwashing gouvernemental !

Projet de loi Climat/Résilience

L’indécent greenwashing gouvernemental !

Publié le : 03/05/2021 

De retour de congés parlementaires, les députés adopteront demain le projet de loi Climat/Résilience, avant qu’il soit examiné par le Sénat au mois de juin. À écouter les ministres et les rapporteurs en charge du texte, toutes les mesures qu’il fallait prendre pour passer un cap en matière de lutte contre le dérèglement climatique ont été prises, et notre pays disposera des armes nécessaires à une sereine appréhension de l’avenir…

 

À comparer la communication de la majorité présidentielle et les dispositions effectivement votées, permettez-moi ne pas voir vert mais rouge… Reprenons quelques-unes des mesures phares de ce texte de loi.

L’interdiction évolutive de la location de logements « passoires énergétiques » entre 2025 et 2034 ? Oui, mais ce sont les locataires qui devront entamer les démarches judiciaires envers leurs propriétaires si ceux-ci refusent de mener les travaux de rénovation nécessaires. Est-ce bien crédible, alors que dans les faits le rapport locataire-bailleur est rarement en faveur du premier ? Nous sommes, à l’UFC-Que Choisir, bien placés pour savoir que bon nombre de consommateurs ignorent leurs droits, et quand bien même, éprouvent des difficultés à les faire valoir.

On annonce en grande pompe la création d’un accompagnateur de la rénovation énergétique. Va-t-il enfin garantir l’accessibilité et l’efficacité des travaux ? Nous appelons de nos vœux, et de longue date, une telle solution. Mais la loi fait l’impasse sur les DEUX précisions indispensables, à savoir le caractère obligatoire de son intervention et, ensuite, s’il devra garantir le gain énergétique attendu. Le silence du texte ruine l’effectivité comme l’efficacité de la mesure.

La vente en vrac serait généralisée ? Oui, mais pas avant 2030 ! Et un décret d’application élaborera une liste de secteurs qui seront exemptés de l’obligation de dédier 20 % de leur surface commerciale à ce type de vente.

On expérimente le OuiPub pour lutter contre la sur-distribution d’imprimés publicitaires ? Mais l’on donne aux maires les outils pour détricoter la mesure, puisqu’ils pourront décider des secteurs qui ne seront pas concernés par l’expérimentation.

Certaines lignes aériennes intérieures sont supprimées pour limiter les émissions générées par le trafic aérien ? Elles ne seront que trois à l’être, et seuls 3,5 % des émissions du trafic métropolitain seront ainsi évitées.

Si j’arrête ici cette liste, c’est pour m’assurer que ce billet demeure lisible, et non parce que je n’ai plus rien à ajouter. Je conclurai simplement en disant que je n’ai pu m’empêcher quand même d’esquisser un sourire quand j’ai appris que ce texte prévoyait l’interdiction du greenwashing. Mais, pas fou, le gouvernement a prévu que seules les entreprises seront concernées !

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir