Retour au Comparatif Fours encastrables (134 fours encastrables)

Sauter SFP940B

Sauter SFP940B

Noir

Mis à jour le : 02/02/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Consommation électrique en veille élevée
  • Lisibilité de l’afficheur (lorsque le four est placé sous le plan de travail)

Le SFP940 de Sauter est disponible en trois coloris : SFP940X (inox), SFP940B (noir) et SFP940W (blanc). Doté de la chaleur tournante et du système autonettoyant par pyrolyse, ce four intégrable se situe entre les SFP930 et SFP945 précédemment testés. Son bandeau est uniquement doté de touches sensitives rétroéclairées qui s’activent par simple effleurement. Il est doté en série de deux grilles, d’un plat lèchefrite et d’un tournebroche. Le SFP940 est dépourvu de programmes de cuisson automatiques mais les amateurs peuvent s’orienter vers le SFP970, très similaire. Découvrez les avantages et les inconvénients de ce four encastrable multifonction Sauter grâce au test de Que Choisir et à l’avis de l’expert.

Le SFP940 reste fidèle aux bonnes performances offertes par les fours encastrables Sauter sortis depuis 2009. Les performances de cuisson, tout comme les températures internes et externes, sont très bien gérées. La température s’élève rapidement dans la cavité et correspond bien à la température demandée. À l’extérieur, les parois et la vitre restent en dessous des 60 °C, même lors de la pyrolyse (400 à 500 °C à l’intérieur). Aucun problème pour les essais de cuisson. Les plats ont été réussis du premier coup.

Par rapport au SFP930, le SFP940 nécessitera un temps d’adaptation un peu plus long pour s’habituer à son bandeau de commande à touches sensitives. Néanmoins, les touches sont francisées et s’activent aisément par effleurement. L’afficheur utilise différentes couleurs pour séparer les durées des modes de cuisson et températures. Mais le principal avantage apporté par les touches sensitives réside dans la facilité d’entretien. Un simple coup d’éponge suffira à nettoyer le bandeau.

Laurent Baubeste

Laurent Baubeste

Rédacteur technique