Hottes de cuisine

Le protocole

Mis à jour le : 05/03/2014 

Qu’elles soient murales ou îlots, les hottes décoratives peuvent être installées soit en mode évacuation, soit en mode recyclage. Dans le premier cas, l’air aspiré est évacué à l’extérieur via un système de gaine. On parle alors de hotte aspirante. Dans le second cas, l’air est renvoyé dans la même pièce après un passage dans un filtre à charbon censé capter les odeurs de cuisson. On parle ici de hotte filtrante. Que Choisir réalise son test à la fois en mode évacuation et en mode recyclage selon le protocole d’essai détaillé ci-dessous.

 

Performances

Notre laboratoire indépendant réalise nos essais avec des hottes achetées anonymement dans le commerce. Leurs performances sont mesurées sur la base de la norme IEC 61591. En préambule, le débit d’air est mesuré dans les deux modes de fonctionnement : avec le filtre à charbon pour le mode recyclage, sans le filtre à charbon pour le mode évacuation.

Protocole hottes - 1

Absorption des graisses. Nos essais ont pour but de mesurer le pourcentage de graisse capté par les filtres à graisse. Sur les hottes décoratives, ces filtres sont généralement métalliques. On en compte entre 1 et 3 par hotte.

Le poids de la hotte et de ses filtres sont mesurés séparément. La hotte est installée au-dessus d’une table de cuisson. Une casserole est chauffée à 250 °C. Dès cette température atteinte, un goutte-à-goutte fait tomber en son fond de l’huile de maïs et de l’eau durant 30 minutes. Après cette demi-heure, la plaque de cuisson est arrêtée et la hotte fonctionne encore 10 minutes. Les filtres sont pesés après séchage, tout comme la hotte elle-même. La différence de poids nous permet d’évaluer la part de graisse récupérée par les filtres.

Protocole hottes - 2

Extraction des odeurs (mode recyclage uniquement). Nous mesurons le coefficient de réduction des odeurs qui reflète la capacité de la hotte à capter les odeurs de cuisson.

Ce test est réalisé dans une cuisine d’un volume de 22 m3 (± 2 m3). Une casserole de 20 cm de diamètre est placée sur le foyer avant gauche de la plaque de cuisson. Son fond est maintenu à une température de 170 °C (± 5 °C). Un goutte-à-goutte déverse durant une demi-heure un mélange odorant composé de 300 ml d’eau distillée et 15 ml de méthyl éthyl cétone (MEK). Le coefficient de réduction des odeurs est obtenu par la différence de la concentration de MEK mesurée dans la pièce en son maximum et sa concentration après 30 minutes.

Protocole hottes - 3

Évacuation de la vapeur (mode évacuation uniquement). La hotte aspirante est placée dans une chambre d’essai et installée au-dessus d’une table de cuisson sur laquelle sont posées 4 casseroles d’eau. L’eau est portée à ébullition jusqu’à atteindre 90 % d’humidité dans la chambre d’essai. La hotte aspirante est alors mise en fonctionnement durant 30 minutes à puissance maximum et nous mesurons la durée nécessaire pour abaisser l’humidité de 30 %. Un expert évalue également la condensation d’eau sur les différentes parties de la hotte (châssis, filtres, verre…).

Niveau sonore

Le niveau sonore d’une hotte est différent selon son mode d’installation. Nous l’avons donc mesuré aussi bien en mode évacuation qu’en mode recyclage selon la norme IEC 60704 sur la puissance d’aspiration maximale (hors mode intensif ou « boost »). Les bruits parasites (vibrations par exemple) sont également pris en considération.

Protocole hottes - 4

Finition

Nous évaluons la finition externe et interne de chaque hotte. Nous recensons par exemple les arêtes potentiellement blessantes (arêtes mal ébavurées, angles saillants…), le jeu éventuel entre deux pièces ainsi que la conception et la protection du câblage interne.

Utilisation

La facilité d’utilisation est évaluée par un jury suivant les critères suivants.

Mode d'emploi. Sont évaluées la clarté et la lisibilité du texte et des schémas. Nous veillons également à ce que les instructions communiquées soient complètes, compréhensibles et correctes.

Installation. Nous nous assurons que les instructions sont présentes dans le manuel et qu’aucun détail ne manque. Il en va de même pour le matériel fourni : vis, chevilles… tout doit être présent et en quantité suffisante. Après installation, nous notons toute difficulté rencontrée.

Utilisation quotidienne. Sont évaluées :

- la localisation, la sérigraphie et l’utilisation des boutons de commandes ;

- la visibilité et l’accessibilité au plan de travail.

Protocole hottes - 5

Éclairage. L’intensité lumineuse est mesurée en différents points de la table de cuisson. Un jury apprécie également la luminosité et l’uniformité de l’éclairage.

Nettoyage et entretien. Nous évaluons la facilité de nettoyage des traces de doigts sur l’inox ou le verre mais également un nettoyage plus complet de la hotte (extérieur et intérieur) avec une éponge et produit vaisselle. La résistance des différents matériaux utilisés ainsi que les éventuels changements de couleur sont pris en compte.

Nous prenons également en compte :

- la manipulation des filtres à graisse ;

- le changement des filtres à charbon (mode recyclage uniquement) ;

- le changement de la lampe.

Fonctionnement du service de comparaison

Les produits et services sont classés selon les résultats obtenus lors de nos tests à partir d’un protocole établi par nos experts. Les résultats sont publiés selon un classement basé sur les qualités intrinsèques des produits et sur celles des prestations de service, sans aucune autre considération. Nous achetons de façon anonyme tous les produits que nous testons, nous n’avons aucun lien avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs des produits et services testés, à l’exception des autorisations données par Bureau Veritas Certification conformément aux règles de La Note Que Choisir. Notre classement est totalement indépendant, aucune relation commerciale avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs ne peut avoir d’impact sur ce dernier. Les prix indiqués et les informations sur la disponibilité des produits mentionnés sur notre site sont fournis à titre indicatif et sont actualisés tous les jours. L’offre de produits et services étant pléthorique, nous ne prétendons pas pouvoir tester l’exhaustivité d’un marché. Nous sélectionnons les produits et services les plus représentatifs d’un segment de marché.

Laurent Baubeste

Rédacteur technique