Retour au Comparatif Montres connectées (42 montres connectées)

Asus ZenWatch

Asus ZenWatch

Mis à jour le : 14/04/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Écran perfectible
  • Autonomie de la batterie
  • Cardio-fréquencemètre inutilisable
  • Podomètre peu fiable
  • Bouton inaccessible sous la montre
  • Peu commode à utiliser

La ZenWatch est la montre connectée d’Asus qui allie élégance avec son bracelet en cuir et modernité avec un écran incurvé et un boîtier en aluminium et acier inoxydable. Elle embarque un processeur double cœur Snapdragon 400 cadencé à 1,2 GHz avec 512 Mo de mémoire vive et 4 Go de stockage. L’écran Oled mesure 1,6 pouce (4,1 cm) et affiche une résolution de 320 × 320 pixels. La montre fonctionne avec le système d’exploitation Android Wear et elle est compatible avec les smartphones Android à partir de la version 4.3 disposant du Bluetooth 4.0.
La ZenWatch dispose d’un coach bien-être qui utilise les données du cardio-fréquencemètre et du podomètre présents dans la montre. Elle se recharge avec un dock à port micro-USB à accrocher au dos du boîtier. Le bracelet, d’un format classique, est remplaçable.

La ZenWatch d’Asus n’a rien à envier à une montre classique avec son bracelet en cuir et son joli boîtier en aluminium. Sa mise en service n’est pas compliquée, mais prend plusieurs minutes. Il faut installer Android Wear sur le smartphone puis lancer le jumelage avec la montre. L’écran d’accueil est personnalisable avec une vingtaine de fonds d’écran. La qualité de la fonction montre n’est que moyenne car l’écran est moyen : il manque de résolution, la structure des pixels est visible. Heureusement, sa luminosité et son bon niveau de contraste lui permettent d’être lisible même au soleil. Il peut rester allumé pour afficher l’heure en continu, mais cela se fait au détriment de l’autonomie de la batterie.

La montre ne possédant pas de micro ni de haut-parleurs, il n’est pas possible de l’utiliser pour téléphoner. L’utilisateur peut seulement décrocher via la montre avant d’attraper son smartphone. Il peut aussi répondre à un appel en envoyant un SMS prédéfini. Il n’est pas possible de lancer un appel depuis la montre.

Les SMS s’affichent sur l’écran de la montre mais le dernier message s’affiche tout en bas, ce qui oblige lors d’une longue conversation à faire défiler tous les messages précédents. L’utilisateur peut répondre aux SMS avec des messages prédéfinis ou grâce au système de reconnaissance vocal. Une fois la notification de réception d’un message supprimée, il est impossible de le lire.

Les notifications ne sont pas bien notées sur la montre, essentiellement parce que peu d’applications sont disponibles (pas de Facebook ou Twitter). Une vibration seulement annonce l’arrivée d’une notification.

La ZenWatch est équipée d’un coach sportif. Malheureusement, les données exploitables ne sont pas fiables. Le cardio-fréquencemètre n’est pas utilisable : d’abord, la durée de mesure du rythme cardiaque est très longue et ne peut être effectuée pendant une activité, car il faut poser le pouce et l’index sur le pourtour de la montre. Il faut donc nécessairement être au repos. En plus, les valeurs relevées sont fausses, avec des écarts allant jusqu’à 31 pulsations par minutes (61 battements mesurés par l’appareil de référence, 92 pour la montre). Le podomètre n’est guère plus performant. Sur un parcours de 8 km, il se trompe de 13 % sur le nombre de pas lorsque la montre est connectée au smartphone. Pour la distance parcourue, la montre se trompe de 5 % sur ce parcours et même de 49 % lorsqu’elle n’est pas connectée au smartphone. Toutes les données de santé sont donc erronées à cause d’un important manque de fiabilité du matériel.

Durant le test, la connexion entre la montre et le smartphone s’est montrée instable. La montre n’arrive pas à rester connectée au smartphone en permanence. De plus, elle n’est pas très réactive aux mouvements du poignet pour allumer l’écran, par exemple. Le défilement sur l’écran n’est pas assez fluide et le petit bouton qui permet un retour au cadran est situé sous la montre, donc inaccessible lorsqu’elle est au poignet.

L’installation d’applications est possible avec les applications Wear ou ZenWatch Manager. Ce dernier se montre plus pratique mais le fait de pouvoir utiliser deux magasins d’applications entraîne une confusion.

Le confort au porter de la montre est correct autant pour les hommes que pour les femmes du panel, mais ils ne la jugent pas pratique lors d’une activité physique.

L’écran n’est pas trop sensible aux rayures, contrairement au boîtier en métal dont il faut prendre soin.

Le chargement de la batterie se fait avec un dock propriétaire qui se branche sur un port USB. Le temps de charge de 2 heures offre 15 heures d’utilisation. Une recharge quotidienne est donc nécessaire. Une charge rapide de 15 minutes permet d’utiliser la montre pendant 2 heures.

Globalement, la ZenWatch offre un joli design mais des performances insuffisantes. Peu de moyen de communication, des données de santé fausses et une utilisation peu commode nous empêchent de la recommander.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique