Retour au Comparatif Montres connectées (42 montres connectées)

Motorola Moto 360

Motorola Moto 360

Mis à jour le : 14/04/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Écran moyen
  • Perte de connexion avec le smartphone
  • Faible autonomie de la batterie
  • Cardio-fréquencemètre peu pratique à utiliser et peu fiable
  • Pas de fonction téléphone
  • Confort moyen

La montre connectée Motorola Moto 360 est la seule montre ronde du test comparatif avec son écran LCD de 1,5 pouce (3,8 cm) et sa résolution de 320 × 290 pixels. Le fabricant a voulu conserver un design traditionnel et assurer un meilleur confort. Fonctionnant avec le système d’exploitation Android Wear, elle est compatible avec les smartphones Android à partir de la version 4.3 disposant du Bluetooth 4.0. Équipée d’un processeur Texas Instrument OMAP 3 avec 512 Mo de mémoire RAM et 4 Go de mémoire interne, elle pèse 53 g.
La Moto 360 permet d’afficher des notifications à l’écran, possède une commande vocale, un cardio-fréquencemètre ainsi qu’un podomètre.
Motorola annonce une autonomie d’une journée entière et fournit une station de charge.

Sur le papier, la montre connectée Motorola Moto 360 a de quoi séduire. Son design rond classique est attrayant. Mais, globalement, celle n’est que moyenne sur la plupart des critères du test.

Pour mettre la montre en service, il faut installer Android Wear sur le smartphone puis les jumeler, ce qui n’est pas difficile ni trop long à faire.

Une douzaine de fonds d’écran sont disponibles et d’autres sont téléchargeables avec Motorola Connect ou l’application Wear. La qualité de l’information affichée n’est que moyenne à cause d’un manque de qualité de l’écran et du cadre de la montre gênant. L’utilisateur a peu d’options de personnalisation.

Il est possible de programmer un réveil qui avertit par vibration. Une alarme ponctuelle ou répétitive peut être enregistrée.

L’écran n’est donc pas le point fort de la Moto 360. La structure des pixels est visible par manque de résolution. Si la luminosité s’ajuste correctement, la lisibilité en plein soleil est pénalisée par le cadre réfléchissant de la montre. Enfin, l’écran et le boîtier sont assez sensibles aux rayures.

Lors d’un appel, l’utilisateur peut décrocher via la montre mais comme elle n’intègre pas de micro ni de haut-parleur, il faut nécessairement utiliser le smartphone. Les SMS sont affichés à l’écran. L’utilisateur est averti par une notification. Mais lorsque celle-ci est supprimée, il n’est plus possible d’afficher le message. La lecture des SMS est agréable ; dommage, lors d’une conversation, les derniers messages apparaissent tout en bas. Il est possible de répondre aux messages par des textes préenregistrés ou en utilisant le système de reconnaissance vocal.

L’utilisateur peut contrôler le lecteur de musique ou l’appareil photo du smartphone directement sur la montre. Mais pour la musique, la réactivité est longue, et pour l’appareil photo il faut télécharger une application.

Côté santé, la montre connectée n’est que moyenne. Le cardio-fréquencemètre n’est pas assez fiable et la prise de la mesure n’est pas pratique, car il faut être immobile. On ne peut donc pas la faire pendant une activité physique.

Lorsque la montre est connectée au smartphone, la distance parcourue affichée par la montre est fiable (7,32 km sur un tracé de 7,4 km). En revanche, le nombre de pas n’est pas exact (plus de 13 % d’écart).

Sans liaison avec le smartphone, le résultat est meilleur pour le podomètre (1 % d’écart) mais pour la distance parcourue, l’écart est de 5 % (7,77 km sur le même parcours).

La montre a tendance à perdre la connexion avec le smartphone et elle manque de réactivité lorsqu’elle est contrôlée par le mouvement du poignet, pour afficher l’heure par exemple. L’installation d’applications se fait en utilisant Google Wear et ne pose aucun problème.

Le confort au porter n’est que moyen. La montre a tendance à chauffer jusqu’à 40 °C, ce qui n’est pas agréable. En plus, le bracelet change de couleur pendant une activité physique à cause de la transpiration.

La station de charge est pratique à utiliser. Elle met 1 h 45 pour recharger entièrement la montre et une pleine charge n’a offert que 10 heures d’autonomie sur le cycle de test. On peut donc se retrouver à court de batterie dans la journée lorsqu’elle est beaucoup sollicitée.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique