Retour au Comparatif Tablettes tactiles (103 tablettes tactiles)

Acer Switch Alpha 12

Acer Switch Alpha 12

128 Go

Mis à jour le : 18/05/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Autonomie limitée de la batterie
  • Poids élevé (1,3 kg avec le clavier)
  • Clavier physique décevant
  • Mauvaise qualité du son des vidéos enregistrées

La Switch Alpha 12 est une tablette hybride d’Acer, très présent sur ce marché à mi-chemin entre les tablettes tactiles et les ordinateurs portables. Le fabricant met en avant les performances de son appareil qui s’adapte au type d’utilisation avec un écran réglable et un grand clavier qui sert aussi de protection à l’écran. La tablette hybride se veut silencieuse grâce à un système de refroidissement liquide sans ventilateur. La Switch Alpha 12 dispose d’un processeur Intel i3-6100U cadencé à 2,3 GHz avec 4 Go de RAM et fonctionne avec Windows 10. Son écran tactile affiche une taille de 12 pouces et une haute résolution de 2160 x 1440 pixels. Elle embarque 128 Go de mémoire interne SSD extensible avec une carte mémoire micro-SD. Elle dispose d’une connectique USB 3 type-C et de connexions Wi-Fi AC, Bluetooth 4 mais sans NFC. Elle dispose enfin de deux appareils photo de 1,9 et 3,7 Mpixels.

L’Acer Switch Alpha 12 est une bonne tablette hybride mais avec quelques défauts qui l’empêchent de se hisser parmi les bons choix.

Elle bénéficie d’une bonne qualité de fabrication et d’assemblage. La béquille réglable permet d’ajuster l’inclinaison de l’écran avec précision. En revanche, le clavier physique fourni avec l’appareil déçoit. Si la course des touches est bonne, il se montre trop souple et s’avère au final désagréable à utiliser.

L’utilisation de la tablette sur les genoux est possible mais uniquement sans le clavier. À une main, elle est compliquée à utiliser car même sans le clavier elle pèse 914 grammes. La principale utilisation est donc posée sur une table. Elle est alors très commode à l’usage avec ou sans le clavier.

L’écran de la Switch Alpha 12 est un de ses points forts. Il est lumineux, net, offre un bon contraste et rendu des couleurs. Même sous un fort éclairage ambiant, il reste bien lisible. Dommage toutefois qu’il se montre réflectif. Son utilisation tactile ne pose pas de problème avec une bonne précision au toucher et une bonne réactivité.

Les performances du processeur sont excellentes. Il est capable de faire tourner des applications gourmandes en ressources. Il peut aussi gérer sans problème l’affichage de plusieurs applications à l’écran en mode bureau comme en mode tablette. Les transferts de fichiers sont assez rapides, de même que le démarrage avec 11 secondes lorsque l’appareil est éteint.

Le son des haut-parleurs n’est pas au niveau. Il est trop métallique, sans basses et avec aucun effet stéréo audible.

L’appareil photo arrière est correct avec des clichés qui sont nets mais avec un manque de saturation des couleurs. L’appareil frontal est un peu moins bien avec des photos qui sont teintées en rouge et un manque de netteté.

Les vidéos enregistrées ont de belles images bien fluides mais avec encore des couleurs qui manquent de saturation. En revanche, le son enregistré pour les vidéos est trop bruité et avec des interférences.

La fonction e-mail est simple à paramétrer avec des comptes préconfigurés comme Outlook, Exchange, Google ou Yahoo. L’utilisation ne pose pas de problème non plus, tout comme la gestion des pièces jointes. La navigation Internet est rapide et agréable, bien aidée par le bel écran.

En cas de problème, il est possible de restaurer les données préalablement sauvegardées dans le Cloud OneDrive. Il est possible de paramétrer des comptes multi-utilisateurs. Toutes les données seront alors séparées. Le compte principal peut également gérer des restrictions sur les autres comptes pour, par exemple, laisser la tablette à un enfant, un mode spécifique enfant n’étant pas présent par défaut.

Pour un appareil nomade, l’autonomie de la batterie est insuffisante avec 4h45 de temps d’utilisation en lecture de vidéo ou 6h30 en navigation Internet. Heureusement, une courte charge de 30 min permet d’utiliser l’appareil pendant 2 heures.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique