Asus Transformer Book T 300 L A

Asus Transformer Book T 300 L A

Mis à jour le : 13/08/2021

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Pauvre en connectiques
  • Performances limitées du système
  • Qualité moyenne d’affichage
  • Qualité médiocre des haut-parleurs
  • Autonomie en lecture de vidéo (4 h 47)

L'Asus Transformer Book T300LA est un ultrabook qui se transforme en tablette tactile en séparant le clavier de l’écran à l’aide du dock clavier magnétique. Le châssis est en aluminium gris sombre à l’extérieur, plus clair à l’intérieur ; l’ensemble pèse 1,95 kg.
L’écran tactile affiche une taille de 13,3 pouces et une résolution haute définition (1920 × 1080 pixels). Il dispose de la technologie IPS censée apportée un angle de vue élargi. L’ordinateur fonctionne avec le système d’exploitation Windows 8.1 et dispose d’un processeur Intel Core i5 double cœur cadencé à 2,3 GHz. Il embarque 128 Go de mémoire flash SSD et dispose d’un seul port USB 3.0, d’une sortie micro-HDMI, du wi-fi et du Bluetooth. Deux webcams sont également présentes.

D’aspect extérieur, l’ensemble est bien réussi, les matériaux utilisés sont de bonne qualité. Le poids de l’ensemble écran-clavier est assez élevé pour un ultrabook : 1,95 kg, alors que certains appareils affichent moins de 1,3 kg.

Un défaut d’assemblage est relevé. Lorsque l’appareil est en position fermée, il y a du jeu entre l’écran et le clavier, ce qui n’est pas du meilleur effet visuel.

Le clavier offre des touches très larges, bien espacées, avec un marquage lisible. Le pavé tactile de grande taille est pratique.

Le dock magnétique permettant de séparer l’écran du clavier est commode, mais il n’est pas très facile de bien le remettre en place.

Le poids résidant principalement dans l’écran, lorsqu’il est ouvert, il faut faire attention à ne pas renverser l’ensemble en cliquant sur l’écran tactile. Un léger mouvement de va-et-vient pénible se produit lorsqu’on tape du texte sur le clavier virtuel.

Globalement, la facilité d’utilisation est assez moyenne, l’ensemble étant finalement moins pratique à l’usage qu’un « véritable » ordinateur portable.

L’écran du Transformer Book T300LA est décevant. Les couleurs, trop ternes, manquent de punch. Sous forte luminosité, la lisibilité n’est que moyenne et l’écran se montre plutôt réflectif.

L’utilisation tactile est revanche très satisfaisante, avec de bonnes précision et réactivité.

L’appareil est plutôt rapide à l’allumage (13 secondes). Les transferts de fichiers, via l’unique port USB 3.0 ou en wi-fi, sont rapides. Les performances du système sont plus limitées. Transcoder une vidéo est assez long et sur secteur comme sur batteries, les performances sont moyennes. Pour les jeux, il se montre également moyen.

Le son des haut-parleurs est décevant. Il manque de basses et il est trop métallique. Utiliser un bon casque sera nécessaire.

Pour un appareil nomade, une autonomie conséquente est nécessaire. En navigation web via le wi-fi, l’appareil offre 7 h 11 d’utilisation, ce qui est bien. En revanche, en lecture de vidéo, la consommation d’énergie augmente et l’autonomie baisse à moins de 5 h.

Peu de connectiques, performances limitées, autonomie moyenne, le Transformer Book T300LA est décevant au final. Le côté convertible en tablette tactile est tout de même intéressant lorsque le clavier n’est pas nécessaire, ou pour montrer une présentation à l’écran.

Neil McPherson

Neil McPherson

Rédacteur technique