Retour au Comparatif Voitures SUV et 4x4 (216 SUV, Crossover et 4x4)

Dacia Duster 1.5 dCi 110 4x2

Dacia  Duster 1.5 dCi 110 4x2

diesel - 107 ch - boîte manuelle - commercialisé en mars-10

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Février 2014.

Bien que relooké en octobre 2013, nous vous présentons le Dacia Duster « première génération » (millésime 2010) qui peut constituer une occasion attrayante au regard de son prix compétitif et de ses qualités de petit baroudeur. Dès son lancement, le succès du Duster n'a cessé de surprendre, et plus de 900 000 exemplaires ont trouvé preneur à travers le monde. Le Duster, nommé tantôt Dacia (Europe et Afrique) tantôt Renault, constitue ainsi le top des ventes du groupe Renault pour l'année 2013.

Le Dacia Duster première génération est un succès commercial pour le groupe Renault.

Proposé en fin de carrière à partir de 11 900 euros, et de 15 350 euros en 1.5 dCi 110, le Duster 1re génération fut un concurrent redoutable sur le marché en pleine expansion du petit SUV. Mais cela s'est fait au détriment de certains détails de finition, d'ergonomie et au sacrifice de plusieurs équipements. Il n'en reste pas moins que le Duster n'a pas de défaut majeur et se montre même assez agréable à conduire, dans la version diesel testée (2 roues motrices, boîte manuelle à 6 rapports).

Si le nouveau Duster reprendra sans aucun doute le flambeau, l'ancien modèle reste très attractif sur le marché des occasions récentes.

Carrosserie, coffre, habitacle

Carrosserie, accès à bord

La carrosserie paraît solidement assemblée et ne présente pas de défaut. Quelques zones du soubassement sont certes propices aux turbulences, et le passage des portes est assez peu protégé contre les salissures. Les protections latérales sont aussi placées un peu bas pour être 100% efficaces. Monter à bord demande un effort particulier car il faut franchir un seuil très large et placé haut ; les sièges sont toutefois à une hauteur parfaitement adaptée pour s'installer. Le passage vers les places arrière serait idéal si la porte s'ouvrait un peu plus en grand. Attention, il est possible de verrouiller les portes avant qu'elles ne soient fermées tout en ayant laissé la clé à l'intérieur.

Habitacle

L'intérieur du Duster est solide et bien assemblé. Les matériaux ont toutefois un look un peu triste et ne font pas exactement haut de gamme, mais ce n'est pas le but recherché. Malgré sa largeur qui mériterait quelques centimètres supplémentaires, l'espace avant donne une excellente impression de volume et peut accueillir des personnes mesurant 1m90 tout en conservant une bonne garde au toit. Sans surprise, l'espace arrière ne procure pas une aussi bonne impression, notamment à cause de la largeur au niveau des coudes. En outre, la place disponible pour les jambes limite la taille des occupants à 1m73 (places avant réglées pour 1m85), et la place du milieu est, comme toujours pour les véhicules de petite ou moyenne taille, une place d'appoint. Les espaces de rangement sont en nombre insuffisant et de taille réduite. L'éclairage est également chiche : il est inexistant à l'arrière, et seul le passager avant dispose d'une liseuse.

Poste de conduite

Le poste de conduite est perfectible en de nombreux points. Celui de la version 2013, complètement modifié, en est d'ailleurs la preuve.

On s'habitue vite au cockpit car il contient peu de commandes. Mais elles ne sont pas toutes disposées judicieusement ou peu accessibles, pour des raisons de positionnement ou de manque d'éclairage. Par exemple, les symboles de celles du chauffage sont invisibles sans se pencher, car les boutons sont trop bas. Autre exemple : le Neiman n'est pas éclairé et il est peu accessible, derrière le volant. Les commandes des lève-vitres électriques sont placées au niveau de la console centrale, ce qui est assez peu commode. Elles ne fonctionnent d'ailleurs qu'après avoir mis le contact. Les commandes du réglage électrique des rétroviseurs extérieurs sont cachées par le frein à main et non éclairées. Celle du niveau de l'éclairage est très difficile d'accès et elle aussi démunie d'éclairage. La commande du klaxon se fait avec le levier de clignotant ce qui est moins pratique que la commande classique au niveau du volant. Les instruments sont bien lisibles à travers le volant, notamment l'ordinateur de bord logé entre l'indicateur de vitesse et le compte-tours, mais les voyants d'urgence sont à peine visibles à la lumière du jour.

Le volant n'est pas réglable en profondeur, et la position en hauteur possède une course assez réduite. Le réglage en hauteur du siège conducteur est une opération assez éprouvante.

Champ de vision, éclairage

Le score en visibilité est globalement médiocre malgré la bonne position en hauteur qui permet de dominer le trafic et l'efficacité des rétroviseurs, intérieurs et extérieurs. En effet, le champ de vision à 360° est réduit à cause de la largeur des montants de toit, et la position haute de la lunette arrière empêche de voir les obstacles proches à l'arrière, comme des enfants qui traversent la rue. Or, la caméra de recul pouvant pallier ce défaut n'est pas proposée dans la liste des options.

Non disponible au xénon, l'éclairage ne l'est qu'en version halogène dont la performance est toutefois correcte. Mais l'éclairage directionnel, statique ou dynamique, ne fait pas non plus partie des équipements proposés.

En cas de pluie, la surface balayée par les essuie-glaces est trop petite et la visibilité devient mauvaise.

Coffre

Le coffre est particulièrement volumineux pour la taille du véhicule. Nous mesurons en effet 445 litres du plancher jusqu'à la base des vitres, et 760 litres avec la banquette rabattue. La forme cubique est aussi très pratique pour charger de gros volumes jusqu'au toit. Par contre, le système d'ouverture n'est pas très ergonomique puisque l'on peut facilement se coincer un doigt. Le seuil du coffre est trop haut (77 cm) et non protégé donc facilement rayé, et le plancher du coffre n'est pas plat quand la banquette est rabattue : pas de possibilité de faire glisser les bagages jusqu'au fond.

La banquette, asymétrique selon le niveau de finition, ne possède pas de trappe à ski. Lors de son escamotage, les ceintures de sécurité arrière doivent être sécurisées aux endroits prévus à cet effet afin de ne pas les coincer ce qui les endommagerait.

Les espaces de rangement et les accessoires sont réduits au strict minimum, chose peu surprenante au regard du petit prix du véhicule.

Confort

Suspensions et châssis

Le châssis amortit en douceur les longues bosses et franchit les nids-de-poule et autres zones accidentées de la route sans brusquer les occupants. Toutefois, sa fermeté marquée restitue sans ménagement à la cabine le passage de bosses rapprochées ainsi que tout revêtement en mauvais état, provoquant vibrations et oscillations.

Sièges

Le confort des places avant et arrière est acceptable. Le siège du conducteur est réglable en hauteur, avec un système assez complexe et difficile à manœuvrer. À part cela, les sièges avant disposent de peu de réglages (longitudinal et inclinaison du dossier). La position assise des places avant est satisfaisante mais l'utilisation de mousses trop souples au niveau de l'assise et du dossier se fait au détriment du maintien latéral. L'assise courte et plate manque quant à elle de support des jambes, et les dossiers sont petits et étroits vers le haut : pas idéal pour les personnes de grande taille.

Les places arrière ne procurent quasiment aucun maintien latéral, par manque de relief des mousses.

Bruit

Le Duster est assez mal insonorisé, le bruit du moteur étant présent en permanence et assez élevé sur autoroute (72 dB(A) mesurés). Le bruit du vent est quant à lui assez fort et irritant à la longue.

Chauffage et ventilation

Certains niveaux de finitions sont munis de la climatisation manuelle.

La performance du chauffage est correcte à l'avant : il faut 16 minutes pour atteindre 22°C, le véhicule étant resté stationné à l'extérieur par -10°C. Par contre, il faut 22 minutes à l'arrière.

Les réglages de la température et de la distribution du flux d'air sont assez rudimentaires et nécessitent un réajustage fréquent.

Moteur et transmission

Les performances du moteur Diesel turbocompressé 1.5 dCi 110 ch sont satisfaisantes. Très souple, le moteur est agréable en toute circonstance, hormis le bruit qu'il émet, et il provoque très peu de vibrations pour un 4 cylindres diesel.

Le levier de vitesses possède une petite course propice aux changements rapides, mais la grille manquant de précision, il n'est pas rare de s'y reprendre à deux fois pour engager un rapport, du moins dans les premières périodes d'utilisation. La marche arrière synchronisée se passe quant à elle en douceur même si le Duster est encore en train d'avancer.

Les rapports de boîte (6 vitesses) sont très proches, ce qui a l'avantage de permettre d'exploiter à fond les capacités du petit moteur, mais l'inconvénient d'atteindre un régime élevé à grande vitesse (2900 tr/min à 130 km/h), au détriment de la consommation.

Comportement routier

Le comportement routier du Duster est globalement correct. Insensible aux ornières et autres imperfections de la chaussée, il possède une stabilité directionnelle d'un bon niveau. Mais les déboîtements soudains provoquent des mouvements prononcés de la cabine, phénomène caractéristique des SUV car ils sont juchés haut sur roues. Lors de notre test d'évitement d'obstacle (virages en S), l'ESP (qui est proposé uniquement en option et pas sur toutes les versions) intervient tard mais vigoureusement, entraînant un sous-virage très marqué en bloquant un instant les roues avant.

Les virages négociés à vive allure s'accompagnent d'un phénomène de sous-virage très marqué mais toujours contrôlable. Si on lève le pied de l'accélérateur, cela n'entraîne quasiment aucune perte de la stabilité directionnelle.

La direction est légère et vive, et suffisamment démultipliée ce qui rend le Duster bien maniable. D'autant plus que le diamètre de braquage est faible : 11,1 m. Cependant, la direction est imprécise, trop neutre et ne restitue pas grand-chose du contact avec la route. Mais elle a une tendance appréciable à revenir toute seule en position neutre lors des accélérations, en particulier dans des conditions où l'accroche est mauvaise.

La distance de freinage obtenue avec notre exemplaire est acceptable, avec 38 m pour arrêter le véhicule roulant à 100 km/h. Aucun effet d'échauffement n'a été constaté, mais la pédale de frein manque de retour ce qui limite les possibilités de moduler correctement le freinage.

Sécurité

L'équipement de sécurité du Dacia Duster première génération se résume au strict minimum. L'ESP est optionnel, les airbags latéraux ne sont pas installés de série sur toutes les versions, et aucune aide à la conduite n'est proposée. Testé par l'Euro NCAP en 2011, il obtenait un résultat peu brillant puisque le score final n'était que de 3 étoiles sur 5. Pourtant, il avait été testé avec les airbags latéraux ! Le score se décompose de la manière suivante :

74% pour la protection des occupants adultes ;

78% pour la protection des enfants ;

28% pour la protection des piétons ;

29% pour l'aide à la sécurité.

Le thorax des occupants avant subit un enfoncement important malgré les airbags, et les jambes du conducteur sont sérieusement menacées par les éléments de structure de la colonne de direction. La protection contre le coup du lapin est également marginale.

Les piétons n'ont qu'à bien se tenir : quasiment toutes les zones d'impact possibles avec une partie de leur corps est d'une rigidité dangereuse. Seul le centre du capot amortira correctement un choc avec la tête d'un enfant.

Environnement

Le Duster 1.5 dCi 110 ch atteint tout juste l'appréciation « bon » en termes de consommation et émission de CO2, avec 164 g/km mesurés (pour 139 g annoncés pour notre exemplaire testé en 2010, et 130 g en fin de carrière), et une consommation moyenne de 6,2 l/100 km (6,6 l/100 km en ville, 5,1 l/100 km sur route, 7,7 l/100 km sur autoroute). Les émissions de rejets polluants sont toutes faibles.

Le véhicule en résumé

Les +

Prix attractif ;

Coffre volumineux ;

Motorisation souple et agréable.

Les -

Équipement de sécurité minimaliste ;

Poste de conduite perfectible ;

Direction insensible.

Galerie photos

Le coffre très volumineux manque toutefois d'accessoires et d'espaces de rangement.

L'ergonomie du poste de conduite est à revoir.

La visibilité arrière en diagonale est presque inexistante.

Les sièges sont agréablement hauts mais le seuil des portes l'est un peu trop.

Lars Ly

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité