Retour au Comparatif Voitures SUV et 4x4 (209 SUV, Crossover et 4x4)

Peugeot 2008 1.6 e-HDi 92 ch FAP

Peugeot 2008 1.6 e-HDi 92 ch FAP

5 portes - Diesel - 92 ch - Boîte manuelle - Commercialisé en mars 2013

Mis à jour le : 14/03/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Chauffage très peu efficace.

Le petit SUV de Peugeot (il possède la même base que la citadine de Peugeot, la 208) connaît un beau succès depuis sa commercialisation en mars 2013. En 2014, le Peugeot 2008 est d'ailleurs la 6e voiture la plus vendue en France, notamment devant les Dacia Duster, Skoda Yéti et Opel Mokka, tout en talonnant de près le Renault Captur.
Après avoir testé une version motorisée en 1.6 VTi de 120 ch, nous avons pris en main un Peugeot 2008 à moteur Diesel 1.6 e-HDi 92 ch muni de la boîte de vitesses manuelle à 5 rapports. Une des particularités de ce moteur est la fonction Stop & Start, particulièrement efficace sur ce modèle. Disponible dès le 2e niveau de finition (Active), le 2008 1.6 e-HDi 92 offre un vaste choix d'équipements et son prix hors options varie de 20 250 à 24 000 euros.

En 2 ans, le SUV Peugeot 2008 s'est imposé devant une concurrence sévère.

Confortable et sûr, le 2008 est bien équipé de série et obtient un très bon score aux crash tests de l'Euro NCAP. L'habitacle est spacieux, surtout à l'avant, malgré la petite taille de la voiture. La motorisation diesel e-HDi 92 est agréable et amplement suffisante pour tracter le 2008 sur tout type de parcours. Toutefois, elle pèche un peu à haut régime par manque de reprise. Nous avons particulièrement apprécié le fonctionnement sans faille du système Stop & Start qui utilise l'alternateur pour les démarrages, ce qui le rend plus souple et réactif.

Carrosserie, coffre, habitacle

Carrosserie

La carrosserie est correctement assemblée et bien finie, mais présente des petits défauts tels que l'absence de protection du seuil des ouvertures de portières, qui sont par ailleurs mal protégées contre les salissures sur leur pourtour. Les protections latérales sont également peu efficaces car placées tout en bas des portières. Les baguettes optionnelles (79 euros) placées au milieu seront les bienvenues, de même que les bandeaux de protection des jupes avant et arrière, eux aussi optionnels.

Accès à bord, habitacle

L'accès à bord se fait assez aisément, à l'avant comme à l'arrière. Sortir du véhicule est facilité par la hauteur des places. Il faut toutefois faire attention à la ligne plongeante du toit propice à une collision avec la tête. À l'arrière, les portières ne s'ouvrent pas assez grand et le passage de roue empiète généreusement sur l'ouverture.

Accès aisé à l'avant, mais attention à la tête !

Passage un peu étroit à l'arrière.

Une fois à bord, le regard se porte immédiatement vers le petit volant à la forme ovale originale et le grand écran tactile multimédia dont l'utilisation se révèle simple et intuitive.

L'écran tactile, parfaitement positionné.

L'aménagement intérieur moderne et soigné se voit agrémenté de luxueux éléments en aluminium et autres revêtements flatteurs et agréables au toucher.

Mais en regardant de plus près, nous constatons que certains de ces matériaux sont sensibles aux rayures et que des éléments constituant l'habitacle sont mal ébarbés ou présentent des parties saillantes.

Agréable sensation de volume à l'avant, grâce à une bonne largeur et une garde au toit qui permet d'accueillir aisément des personnes de 1m90. L'arrière est un peu plus exigu mais encore satisfaisant et les personnes de 1m85 s'y trouveront à l'aise à condition de ne pas être à trois sur la banquette, dont la place du milieu ne doit être utilisée que comme place d'appoint.

Le volume à l'avant est particulièrement spacieux.

Un toit vitré panoramique est installé de série pour le haut de gamme (option pour la finition Allure). Il apporte un puits de lumière qui augmente agréablement la sensation de volume.

Les espaces de rangement sont en nombre insuffisant dans l'habitacle. Il manque notamment des poches aumônières au dos des sièges avant, et la boîte à gants, réfrigérante et éclairée seulement avec le contact, est de trop petite taille à cause du lecteur CD qui y est installé.

Coffre

Le coffre est bien accessible et possède un format optimal : l'ouverture est vaste, permettant le chargement d'objets très encombrants, et le coffre est peu profond ce qui facilite l'accès aux objets les plus éloignés. Le seuil est plutôt bas (62 cm) ce qui aide au chargement, et le plancher ne se situe que 2,5 cm en dessous, facilitant ainsi le déchargement. Une fois la banquette rabattue, le plancher est totalement plat ce qui est fort pratique pour faire glisser les bagages. Avec 290 l et 645 l une fois la banquette rabattue, le volume du coffre est raisonnable pour un petit véhicule et se situe dans la moyenne de la catégorie. Pour remettre la banquette en place, il faut une certaine poigne et faire attention à ne pas coincer les ceintures de sécurité dans le mécanisme, ce qui risquerait de les endommager.

Vaste ouverture et forme pratique du coffre.

Plancher sans discontinuité fort pratique.

Capacités, autonomie

Avec son réservoir de 50 litres de gazole, la 2008 1.6 e-HDi 92 dispose d'une autonomie confortable de 1 135 km selon nos mesures. La charge utile s'élève à 469 kg et la charge maximale du toit est de 75 kg ce qui permet de partir en voyage sans devoir se limiter en bagages. Par contre, la charge d’appui vertical sur le point de remorquage n'est que de 51 kg, à peine suffisant pour deux gros vélos.

Le véhicule accueille 4 personnes de façon confortable, la 5e place devant n'être considérée que comme une place d'appoint.

Un regret concernant la roue de secours car celle-ci n'est disponible qu'en option (110 euros) et en taille réduite.

Poste de conduite

Nous avons apprécié l'ergonomie du poste de conduite et sa prise en main intuitive et immédiate. Il faut toutefois trouver un compromis entre l'espace pour les jambes et la visibilité des instruments, en fonction du réglage du volant.

La prise en main est particulièrement intuitive.

Instruments bien lisibles et éclairés.

Selon le niveau de finition (1), l'allumage des phares est automatique, de même que la mise en marche des essuie-glaces, dont la sensibilité élevée n'est malheureusement pas réglable. Chaque vitre avant est électrique et dispose d'une commande à impulsion et d'un système antipincement. Idem à l'arrière à partir de la finition Allure (et en pack pour Active). Pour les étourdis, le dégivrage arrière se désenclenche tout seul au bout d'un certain temps. Les boutons de la climatisation (automatique ou manuelle) sont placés un peu trop bas. Pour la version manuelle, les symboles sont trop petits et les molettes peu ergonomiques. En revanche, la version automatique (1) possède des commandes bien réparties donc assez simples d'utilisation.

Les commandes de la climatisation manuelle sont peu ergonomiques et placées trop bas.

Combinée à l'écran tactile 7" (livré de série sauf pour l'entrée de gamme Access), l'option Peugeot Connect Apps donne accès à des applications telles que l'info-trafic et les guides Michelin, la liste des parkings disponibles à proximité, les stations de carburant les moins chères, la météo, etc. Son utilisation nécessite une clé de connexion 3G fournie au moment de la souscription au contrat (version light pour Active et Allure : 199 euros, version complète 379 euros).

Champ de vision, éclairage

Un tour d'horizon depuis la place du conducteur permet de constater que le champ de vision à 360° n'est pas optimal car obstrué par les gros montants du milieu et de l'arrière. Le rétroviseur intérieur de petite taille est pour sa part peu efficace, mais les rétroviseurs extérieurs compensent ce défaut.

La partie vitrée entre les montants arrière n'apporte que de la lumière.

L'encombrement du véhicule est vite maîtrisé, même si l'on ne voit absolument pas ce qui se trouve au niveau de la route à l'arrière. Un radar de recul équipe le 2008 de série à partir de la finition Style et une aide au stationnement semi-automatique (Park Assist) est proposée en option, à partir de la finition Allure (360 euros).

Seul disponible, l'éclairage à halogène est juste suffisant mais un système au xénon améliorerait nettement la visibilité nocturne. L'éclairage statique d'intersection (2) utilise les phares antibrouillard pour éclairer l'intérieur du virage lorsque la vitesse est inférieure à 40 km/h.

Confort

Le châssis est de bonne facture mais le confort est perfectible sur les routes en mauvais état qui peuvent causer des vibrations dans la cabine pouvant devenir énervantes à la longue. Le franchissement de routes pavées est en revanche impeccable de même que l'amortissement des bosses isolées et des longues ondulations de la route. L'inclinaison est modérée dans les virages et lors des changements de vitesse.

Le relief des sièges avant, bien dessiné, procure un bon maintien latéral alors que les mousses assurent un confort appréciable. Seul le maintien latéral au niveau des épaules pourrait être amélioré. Les occupants arrière, moins bien lotis, manquent de support des jambes et de maintien latéral, les sièges présentant assez peu de relief. Le siège du conducteur est réglable en hauteur (mais pas au niveau des lombaires), celui du passager l'est à partir de la finition Allure.

Le bruit intérieur est faible. À 130 km/h, nous avons mesuré 68,9 dB(A). Le moteur se fait entendre lors des accélérations, mais ne devient pas une gêne.

Notre véhicule testé est équipé de la climatisation manuelle dont les performances sont modestes. Le chauffage est quant à lui léthargique et la montée en température très lente alors que les réglages de la température et de la répartition du flux d'air sont peu précis.

Moteur et transmission

Le moteur Diesel de 1560 cc et 92 ch possède des performances acceptables, et procure de bonnes accélérations, mais il s'essouffle rapidement quand le régime augmente. Il se montre plutôt souple en 3e, 4e et même 5e vitesse, assez agréable à la conduite, et l'on oublie rapidement les vibrations qu'il émet presque en permanence. À bas régime, les accélérations énergiques provoquent en revanche un bourdonnement qui est tout sauf plaisant.

La boîte de vitesses est satisfaisante mais manque un peu de précision au niveau du levier dont la course est assez longue. Même avec un rapport engagé, le levier peut encore bouger latéralement de manière conséquente. Toutefois, cela n'interdit pas des passages de vitesses rapides. Le passage non sécurisé de la marche arrière non synchronisée a tendance à « accrocher ». Les rapports courts permettent de bonnes reprises mais imposent un régime un peu élevé sur autoroute, avec 2 700 tr/min à 130 km/h.

L'e-HDi 92 possède un système Stop & Start particulièrement agréable et efficace. En dessous de 20 km/h, le moteur se coupe, et il est relancé non pas avec le démarreur mais avec l'alternateur, via la courroie, ce qui est plus rapide et plus efficace. À l'arrêt, le conducteur peut enclencher la première vitesse, moteur coupé, et celui-ci démarrera tout seul au moment de l'embrayage.

Comportement routier

Le Peugeot 2008 possède une bonne tenue de route. Quel que soit l'état du revêtement, la stabilité directionnelle n'est pas affectée. Les coups de volant (par exemple lors d'un évitement d'obstacle) provoquent une vive réaction du train arrière qui est maîtrisée très facilement et l'ESP intervient de manière discrète mais efficace lors du contre-braquage. Dans les virages pris à grande vitesse, le sous-virage est très marqué, mais facilement contrôlé, avec l'assistance de l'ESP. La décélération dans les virages n'a quasiment aucun effet sur la stabilité.

Notons que selon la motorisation et la finition, le comportement du châssis peut être adapté à l'état de surface du terrain grâce au Grip Control, le système de motricité renforcée de Peugeot. 5 positions sont disponibles : route, neige, boue, sable et ESP désactivé.

La direction est idéalement réactive et précise, même pour des petites sollicitations. C'est un aspect sportif inhabituel pour ce type de véhicule. En étant un peu plus informative et avec un diamètre de braquage plus petit, la direction du 2008 serait parfaite.

La distance de freinage est tout à fait correcte ; lancé à 100 km/h, notre 2008 n'a mis que 36,9 m pour s'arrêter (véhicule équipé de pneumatiques Goodyear EfficientGrip 195/60 R16). La modulation est excellente, et la stabilité dans les virages est bonne.

Sécurité

Le résultat de la 208 obtenu aux crash tests de l'Euro NCAP en 2013 peut être extrapolé au 2008 qui reprend les éléments structurels de la citadine. Ainsi, les deux véhicules obtiennent une très bonne note, avec 5 étoiles sur 5 et les scores suivants :
- note globale : 88 % ;
- protection des occupants adultes : 88 % ;
- protection des enfants : 77 % ;
- protection des piétons : 72 % ;
- aide à la sécurité : 70 %.

L'équipement de sécurité est complet, avec notamment 6 airbags (frontaux, latéraux et rideaux), un régulateur-limiteur de vitesse, l'ESP et l'assistance au freinage d'urgence installés de série. Les feux de détresse s'enclenchent automatiquement avec une fréquence élevée, en cas de freinage brusque, mais cette fonction désactive les clignotants.

Seules les places avant possèdent un avertisseur d'oubli de ceinture de sécurité.

Environnement

La version e-HDi 92 est plutôt sobre. Grâce à l'efficace Stop & Start, la consommation en ville n'est que de 4,3 l/100 km. Sobre également sur route et autoroute, avec respectivement 3,9 l/100 km et 5,5 l/100 km. En moyenne : 4,4 l/100 km. Les émissions de rejets polluants que nous avons mesurées sont également faibles, avec un petit pic d'oxydes d'azote sur autoroute.

Notes

(1) De série, en option ou non disponible, selon le niveau de finition.
(2) De série ou non disponible, selon le niveau de finition.

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité