Retour au Comparatif Voitures SUV et 4x4 (216 SUV, Crossover et 4x4)

Peugeot 4007 2.2 HDi 16v 156

Peugeot  4007 2.2 HDi 16v 156

diesel - 156 ch - boîte manuelle - commercialisé en juillet-07

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Juillet 2010.

En présentant son 4007, Peugeot se lance sur le marché des 4×4 compacts, baptisés SUV (Sport Utility Vehicle). Ce véhicule, conçu sur la base du Mitsubishi Outlander, est le fruit d’une collaboration entre Peugeot-Citroën et Mitsubishi Motors. Le 4007 (C-Crosser chez Citroën) a toutefois été adapté au marché européen. On remarque tout de suite la bonne maîtrise de l’assemblage ; l’extérieur reprend les traits caractéristiques de chaque constructeur avec, par exemple, des calandres spécifiques. Sous le capot, on retrouve la technologie diesel qui a fait la réputation de PSA. Le 4007 testé reçoit en effet un moteur HDI 2.2 à injection directe common rail (c’est d’ailleurs le seul choix possible), aussi puissant que sobre. Doté d’un filtre à particules, il est particulièrement intéressant en ce qui concerne les émissions polluantes. Bien équipée, notre version d’essai, la version haut de gamme Féline, recevait une sellerie cuir de série. Le côté « utility » se retrouve dans la possibilité d’évoluer en quatre roues motrices et la troisième rangée de sièges (pour deux passagers supplémentaires) proposée en série sur la version Féline.

Qualité de vie à bord

 

Qualité de fabrication, finition

Les +

Bonne maîtrise de fabrication avec un habitacle irréprochable. Les matériaux employés sont solides et soigneusement finis.

Le traitement de surface des matériaux en nid d’abeilles, associé à des surfaces lisses et des imitations métal, est du plus bel effet visuel. En outre, il donne une finition très chic et sportive à l’habitacle.

Le cuir noir, résistant, de la sellerie se retrouve sur l’habillage des portes.

Le carénage de soubassement moteur assure une bonne maîtrise de l’insonorisation et limite les perturbations aérodynamiques. Cela réduit d’autant la consommation.

La capacité de charge du toit est de 80 kg et le poids maxi remorquable de 2 000 kg.

Les -

Le véhicule reçoit en série une roue de secours galette qui limite la vitesse à 80 km/h en cas de crevaison.

La roue de secours galette est placée sous le châssis et donc exposée aux salissures.

 

Accès et habitabilité

La commande de verrouillage centralisée ne gère pas la trappe à carburant. Il est indispensable de l’ouvrir par l’intermédiaire du levier situé sous la planche de bord, côté conducteur.

Les arrêts de porte puissants maintiennent bien la porte en position ouverte dans n’importe quelle circonstance. Le grand dégagement offert à l’ouverture des portes autorise un accès aisé dans une position quasiment droite. En revanche, au regard de la garde au sol importante, les passagers doivent faire des efforts pour accéder à l’habitacle et enjamber le large marchepied. L’absence d’éclairage des portes complique l’accès à bord de nuit.

La hauteur des sièges est idéale. À l’inverse, les sièges de la troisième rangée, situés dans le coffre, sont assez peu accessibles.

 

À l’avant, la sensation de place est réelle grâce à la grande largeur disponible. La garde au toit est également très généreuse. Au final, même un conducteur de très grande taille (2 m) ne se sentira pas oppressé. Les sièges offrent un bon maintien latéral, mais le support lombaire n’est pas optimal. Contrairement au siège passager, le siège conducteur est réglable en hauteur et en inclinaison.

 

À l’arrière, on compte trois sièges individuels sur la deuxième rangée et deux sièges supplémentaires amovibles logés dans le coffre (en série sur la finition Féline). La garde au toit est largement suffisante pour des occupants de 1,85 m. Idem pour l’espace aux jambes pour les occupants de la deuxième rangée, qui n’auront pas de souci de place. En revanche, les grands passagers manqueront de soutien au niveau des cuisses faute d’une assise assez longue. Chaque siège se plie individuellement, avec son appuie-tête. Leur manipulation est facilement réalisée soit par le bouton situé dans le coffre, soit par une manette sur le côté de chaque siège. Pas de problème à signaler pour les remettre en place. Enfin, pour gagner jusqu’à 80 mm de longueur de chargement, ils peuvent coulisser.

Pour les deux sièges supplémentaires, cela ce complique. Ils sont à peine acceptables pour des petits enfants ; des adultes voyageront dans l’inconfort total : ils devront plier leurs jambes par la faute du manque de place et d’une assise placée trop bas. Ces sièges conviennent uniquement aux personnes de moins de 1,60 m.

Coffre

Le coffre est assez spacieux, avec un volume de chargement de 480 l (sous tablette). Il passe à 1 015 l (mesuré du plancher jusqu’au bord inférieur des fenêtres) lorsque les sièges sont rabattus. D’un autre côté, lorsque les sièges d’appoint sont dépliés, selon les versions, le volume se réduit à 108 l.

Les +

L’ouverture du coffre est en deux parties : soit il peut être ouvert en totalité, soit la partie supérieure peut être ouverte seule. Dans les deux cas, l’opération s’effectue facilement et sans contrainte.

Lorsque le coffre est ouvert en totalité, l’accès est facilité par une grande ouverture et un seuil de chargement assez bas de 61 cm.

L’espace de chargement, bien agencé, peut être exploité au maximum.

Les –

En position ouverte, le hayon se trouve à l’horizontale. Il peut alors s’avérer dangereux pour les plus grandes personnes qui risquent de s’y cogner.

Lorsque la partie supérieure seule est ouverte, attraper les bagages n’est pas très pratique.

Le tapis de coffre est difficile à nettoyer.

Aucun rangement n’est proposé pour les petits objets. 

 

Lorsque les deux éléments du coffre sont ouverts, le chargement est beaucoup plus facile.

 

Commandes, instruments, rangements

L’habitacle est très lumineux en raison d’une grande surface vitrée. Les spots de lecture, efficaces, sont même disponibles à l’arrière. Toutes les fenêtres possèdent une commande à impulsion (à la montée et à la descente) et la fonction de sécurité antipincement. Le système de navigation (de série sur la version Premium Pack) intègre un disque dur de 30 GB et un écran qui peut afficher l’image de la caméra de recul. La finition haut de gamme Féline est dotée en série de projecteurs au xénon et d’un chargeur de six CD. Bonne qualité audio. Kit mains libres Bluetooth sur toutes les versions.

Les +

L’ambiance est très chaleureuse et l’intérieur convivial.

Les commandes sont clairement disposées et surtout ergonomiques. Les commandes de chauffage/ventilation/climatisation et de radio sont facilement accessibles. Le bouton de gestion de la transmission (passage en mode 4×4) est bien placé entre les deux sièges avant.

Le volant est réglable en hauteur, mais pas en profondeur ; il permettra toute de même à chacun de trouver une bonne position de conduite.

Les pédales et le levier de vitesses sont bien placés et agréables à utiliser.

La partie supérieure de la boîte à gants est réfrigérée.

L’habitacle possède de nombreux espaces de rangement et on trouve des supports de gobelets à l’avant comme à l’arrière.

Les –

Le contraste de l’instrumentation n’est pas suffisant la nuit et complique la lisibilité.

Les commandes du siège chauffant sont mal agencées : elles sont difficiles à trouver et peu accessibles.

La boîte à gants et certaines commandes (réglages des rétroviseurs, commandes de lève-vitres…) ne sont pas éclairées.

L’habitacle est lumineux et très ergonomique.

 

Bruit intérieur

En général, le niveau sonore dans le 4007 est satisfaisant en dessous de 130 km/h. Au-delà, les bruits d’air et de roulement sont plus marqués et deviennent désagréables. De même, le moteur se manifeste beaucoup plus à haut régime, contrairement aux concurrents qui demeurent plus silencieux.

 

Chauffage, ventilation

Le chauffage est puissant et suffisamment efficace pour faire remonter rapidement la température dans l’habitacle. Le délai pour atteindre la température demandée aux places arrière sera toutefois plus long qu’aux places avant. La climatisation est automatique sur toutes les versions. Les sièges avant possèdent un chauffage.

 

Suspensions, amortissement

La suspension du 4007 est efficace et le châssis bien équilibré. La tenue de route est sans reproche particulier et le roulis est bien maîtrisé. Le véhicule vire relativement à plat, même sur des virages négociés rapidement.

 

Au volant

Performances

Le moteur diesel 2.2 développe une puissance de  156 ch exactement pour un couple de  380 Nm. Il est suffisant pour répondre à la demande et s’affranchir du poids élevé de l’engin. Le couple maxi, disponible à 2 000 tr/min, est toutefois déjà important dès les 1 000 tr/min, ce qui rend le véhicule agréable à utiliser. En outre, il permet de rouler sur le sixième rapport de 80 à 180 km/h.

 

Agrément moteur

Dans le 4007, le moteur n’est pas aussi discret et agréable que dans les autres modèles où il est monté. Il s’avère en effet relativement bruyant et il émet de légères vibrations, contrairement à ce qu’on remarque sur les berlines qu’il équipe. À l’accélération, un bourdonnement désagréable se manifeste entre 2 500 et 2 700 tr/min.

 

Changements de rapports

La commande de changement de rapports est agréable, douce et précise. La course du levier de vitesses est assez courte. Le levier reçoit une sécurité d’engagement de la marche pour éviter tout passage inopiné. Son passage se fait en douceur, à condition que le véhicule soit bien à l’arrêt.

 

Étagement des rapports

La boîte de vitesses manuelle testée possède six rapports bien étagés qui permettent de très bonnes relances sans perte de puissance. Il sera ainsi facile de trouver sans aucune hésitation un rapport adapté à chaque situation de roulage. Le rapport de 6e, très démultiplié, permet de réduire le régime de rotation du moteur sur autoroute, au bénéfice de la consommation.

 

Tenue de route

Le 4007 possède une très bonne stabilité directionnelle, même à haute vitesse. Il est quasiment insensible aux irrégularités de la route. La motricité, même sur route sèche, en mode traction avant simple est un peu juste en raison du couple important du moteur. Le problème est logiquement éradiqué lorsqu’on passe en mode quatre roues motrices. Le véhicule s’est très bien comporté lors du test d’évitement. L’ESP s’est montré efficace, même s’il n’a pu empêcher un léger sous-virage dans les phases de remise en ligne de la voiture. Le véhicule demeure toutefois très facile à maîtriser, sans risque de dérapage ni de renversement.

Les capacités en tout-terrain sont limitées et le 4007 se présente plus comme un véhicule tout-chemin.

 

Virages

Lors de la négociation de virages rapides, le véhicule est sujet à un léger sous-virage, notamment en mode traction avant. En revanche, dès que l’on passe en mode quatre roues motrices, le comportement devient plus homogène et neutre.

 

Direction

La direction lisse et précise retransmet de bonnes sensations au conducteur. Cette sensibilité est appréciable lors des manœuvres d’évitement d’obstacle à vitesse rapide. Elle l’est moins lors des accélérations franches, car elle offre un retour insuffisant. Bien assistée, la direction est légère en manœuvre, ce qui rend le véhicule facile à conduire en zone urbaine. Un peu trop fin, le volant offre une préhension moyenne.

 

Freinage

Avec 38,5 m, la distance d’arrêt à partir de 100 km/h est raisonnable. Elle a été mesurée à mi-charge, avec les pneumatiques d’origine 225/55 R18. Très sensible, la pédale répond à la moindre sollicitation. Il faut donc veiller à ne pas relâcher son action lors d’un freinage pour profiter d’une efficacité maximale.

 

Champ de vision

La position relativement haute du conducteur lui procure une excellente visibilité vers l’avant. Les rétroviseurs extérieurs, de grandes dimensions, sont réglables électriquement et dégivrants. Les projecteurs au xénon de la version Féline sont efficaces. Pour les manœuvres arrière, la caméra de recul (option couplée à la navigation) affiche les environs du véhicule sur l’écran de navigation.

Les très larges piliers arrière handicapent la visibilité de trois quarts arrière. De même, vu la hauteur du véhicule, il est difficile de percevoir correctement les obstacles situés à l’arrière du véhicule. La vision dans le rétroviseur intérieur est moyenne. Enfin, en raison de vitres teintées à l’arrière en série sur la finition Exclusive, la visibilité est très délicate de nuit.

Sécurité

Sécurité active

L’Euro NCAP n’a pas testé le 4007, mais seulement le Mitsubishi Outlander, en 2007. Ce sont donc ses résultats qui sont commentés ici.

Au final, le véhicule reçoit 4 étoiles sur 5, ce qui, à l’époque, représente le niveau de protection des passagers adultes. Un résultat obtenu grâce à un équipement de sécurité assez complet. Des détails pèchent toutefois, comme l’orifice de remplissage du réservoir situé du côté gauche, ce qui peut représenter un risque pour la sécurité. Le véhicule ne possède pas de témoin d’avertissement d’ouverture des portes.

Équipements montés de série

L’ABS, l’antipatinage, l’ESP, les airbags frontaux, latéraux à l’avant, rideaux pour les rangs 1 et 2 sont de série sur toutes les versions. Les feux de détresse s’allument automatiquement en cas de freinage d’urgence. Le radar de recul arrière et le régulateur de vitesse sont également de série. Enfin, chaque version reçoit des capteurs de pluie et de luminosité.

Sécurité passive

La protection des occupants est très bonne grâce aux airbags frontaux, rideaux et latéraux. Pour chaque ceinture, il y a un avertissement sonore et visuel en cas de non-bouclage. Les appuie-tête manquent d’efficacité. À l’avant, ils ne sont efficaces que pour des personnes de moins de 1,85 m, et de moins de 1,70 m à l’arrière. Les poignées de porte sont ergonomiques et résistent aux efforts indispensables pour l’ouverture des portes après un accident.

Protection des adultes

Avec 4 étoiles Euro NCAP sur un maximum de 5, le véhicule testé fait plutôt bonne figure. Lors de l’impact frontal, les structures dans le tableau de bord ont présenté un risque potentiel de blessure aux genoux et aux fémurs des occupants de siège avant. En revanche, le 4007 a marqué le maximum de points lors des chocs latéraux.

Protection des enfants

Seuls les sièges arrière latéraux de la deuxième rangée reçoivent des ancrages Isofix. La ceinture du siège central est trop courte pour installer correctement un siège enfant. Les places arrière supplémentaires de la troisième rangée sont trop petites et ne sont pas adaptées pour recevoir un grand nombre de sièges enfants de manière sécurisante.

Avec 3 étoiles Euro NCAP seulement sur 5, le résultat est moyen. La voiture a perdu une fraction de point pour sa protection de l’enfant de 3 ans dans les tests frontal et latéral. De même, une haute accélération verticale a été mesurée dans la poitrine du mannequin de l’enfant de 18 mois lors du choc frontal. L’airbag passager peut être désactivé pour permettre l’installation d’un siège enfant, mais l’information fournie au conducteur quant au statut de l’airbag n’est pas assez claire. La présence d’ancrages Isofix pour les deux sièges arrière latéraux n’est pas clairement notifiée.

Protection des piétons

Deux étoiles Euro NCAP sur 4 pour ce test de protection des piétons. Le pare-chocs a marqué les points maximaux pour la protection des jambes des piétons, mais la partie avant du capot a été évaluée comme très limite en matière de sécurité.

Environnement :

Unique moteur disponible sur le 4007, le 2.2 HDI de 156 ch est bien à sa place, car il associe performance et sobriété. Comptez en effet une moyenne de 7,2 litres de carburant aux 100 km, ce qui est plutôt bien pour ce segment. En usage urbain, la consommation moyenne passe à 9,2 l, à 5,7 l pour les parcours extra-urbains et à 7,5 l sur autoroute. Grâce à la présence du filtre à particules en série, les émissions polluantes sont relativement basses.

 

LE VEHICULE EN RESUME

 

Type de véhicule : SUV

Carrosseries disponibles : monsoapce 5 portes

Les +

Tenue de route ;

Agrément de conduite ;

Confort général ;

Espace habitable ;

Volume de coffre et modularité ;

Moteur puissant et sobre ;

Freins performants ;

Prise en main facile.

 

Les -

Visibilité limite vers l’arrière.

 Motorisations disponibles :

Yves Martin

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité