Retour au Comparatif Voitures SUV et 4x4 (216 SUV, Crossover et 4x4)

Renault Captur TCe 120 EDC

Renault Captur TCe 120 EDC

5 portes - Essence - 120 ch - Boîte robotisée à double embrayage - Commercialisé en mars 2013

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Matériaux intérieurs
  • Chauffage peu performant
  • Éclairage au xénon non disponible

La commercialisation de la Renault Captur, le nouveau SUV de la marque au losange, a débuté au printemps 2013, en même temps que celle de la Peugeot 2008, et toutes deux s’aventurent sur un terrain déjà très concurrencé. Avec son châssis haut perché, son aspect pratique, son habitacle spacieux et ses multiples possibilités de personnalisation, le Captur s’adresse plus spécialement à une clientèle jeune. Il est décliné selon trois niveaux de finition (Life, Zen, Intens) et quatre motorisations (deux essence et deux diesels). Notre essai concerne un Captur TCe 120 EDC : il est équipé d’un moteur essence à 4 cylindres développant 120 ch. Ce moteur n’existe qu’en boîte de vitesses automatique à 6 rapports EDC, et n’est pas disponible en finition Life.

Au quotidien, le Captur est une voiture facile à prendre en main et agréable à conduire. Sa position de conduite en hauteur la rend agréable en ville où le conducteur domine la route. La tenue de route et le confort sont tous deux appréciables, tout comme l’agrément de la motorisation TCe 120 EDC. Le Captur est aussi un véhicule richement équipé en termes de sécurité ; il a d’ailleurs obtenu le score maximal de 5 étoiles aux essais Euro NCAP en 2013.

On lui reprochera toutefois la lenteur de son chauffage, la qualité des matériaux utilisés pour les garnitures intérieures et l’absence d’éclairage au xénon.

Carrosserie, coffre, autonomie

Extérieur, carrosserie

La qualité d’assemblage de la carrosserie est correcte. L’ouverture des portes est bien protégée des salissures, ce qui est normal pour un SUV. De même, le châssis caréné protège le moteur des projections. Les portières et pare-chocs sont munis de baguettes de protection contre les petits chocs et les rayures.

La carrosserie est bien protégée contre les petits chocs et les salissures.

À noter : les ampoules d’éclairage avant peuvent être remplacées très facilement, car on dispose d’un espace appréciable derrière les optiques.

Accès à bord

L’accès aux places ne pose pas de problème particulier malgré la hauteur importante du seuil et du siège, mais il est moins aisé à l’arrière, de par la taille réduite de l’ouverture qui oblige à se contorsionner un peu.

L’accès est aisé à l’avant malgré la hauteur du siège.

Le passage est un peu étroit pour accéder à l’arrière.

Les portières sont maintenues en position ouverte grâce à de solides bloqueurs à trois positions à l’avant et deux à l’arrière. Chaque place latérale (sauf celle du conducteur) possède une poignée de toit. En entrée de gamme (Life), le Captur dispose d’une carte de démarrage et d’ouverture des portes. Pour les niveaux de finition supérieurs, il est équipé d’une carte mains libres qui verrouille ou déverrouille les ouvrants selon la proximité. Elle sert également de carte de démarrage en remplacement de la clé de contact traditionnelle.

Coffre

Plutôt petit pour ce type de véhicule, le volume du coffre (285 l) peut être augmenté en basculant la banquette arrière et atteindre 600 l, ce qui n’est que moyen. Un compartiment de 90 l placé sous le plancher vient s’ajouter au volume.

Le coffre est commode, mais pas énorme.

Le plancher du coffre peut adopter deux positions (ici la position basse).

La forme du coffre est toutefois assez commode ; peu profond, il permet un accès aisé aux objets les plus éloignés. La barre de seuil est située un peu haut, à 73 cm du sol, et la largeur de l’ouverture n’est pas spécialement grande. Mais le plancher de coffre modulable peut être réglé de sorte à se placer dans la continuité du seuil, ce qui facilite le déchargement des objets lourds. Dommage : une fois repliée, la banquette n’offre pas un plancher plat.

Capacités, autonomie

Comme la plupart des véhicules de cette taille ou plus petits, le Captur dispose de quatre vraies places plus une place d’appoint située au milieu de la banquette arrière, à n’utiliser de préférence que pour des trajets courts. La charge utile des 426 kg est acceptable, et le poids tractable d’une remorque freinée s’établit à 1 200 kg (625 kg pour une remorque non freinée). Avec le réservoir de 45 l d’essence sans plomb, l’autonomie de 703 km est satisfaisante.

Nous regrettons que la roue de secours soit de taille réduite et optionnelle ; de plus, son logement est trop exigu pour accueillir une roue de taille normale.

Champ de vision, éclairage

La visibilité est globalement satisfaisante dans le Captur, malgré la position élevée de la lunette arrière qui empêche de voir les obstacles bas et proches. Le rétroviseur intérieur, également trop petit, n’offre qu’un champ de vision réduit. En revanche, les larges rétroviseurs extérieurs sont efficaces et celui du conducteur couvre l’angle mort. La position élevée du conducteur permet de dominer le trafic et les obstacles au sol à l’avant sont tout de suite repérés. L’éclairage au xénon n’est pas disponible, mais les optiques à ampoules halogène remplissent bien leur mission. En niveau de finition Intens, les antibrouillards servent d’éclairage d’angle dès que l’on active le clignotant. Cette finition dispose également en série des capteurs de pluie et de luminosité, qui sont optionnels pour la finition Zen. Caméra de recul et aide au stationnement arrière peuvent aussi équiper le Captur selon le niveau de finition.

La visibilité arrière est moyenne.

Habitacle

Poste de conduite

La prise en main du poste de conduite est intuitive. Les commandes essentielles sont parfaitement réparties et placées ergonomiquement, alors que les instruments qui n’indiquent que les fonctions basiques sont toujours dans le champ de vision du conducteur.

Un poste de conduite intuitif et ergonomique.

Bien visibles, les instruments se limitent à l’essentiel.

La vitesse est indiquée par un affichage digital : pas de cadran à aiguille. Un petit regret : la température du moteur n’est pas fournie, la seule information disponible étant donnée par un voyant qui signale que le moteur est encore froid, et qui ne s’éteint qu’une fois la température suffisante pour que l’on puisse « pousser » la mécanique.
L’écran tactile 7 pouces (selon finition) est très bien placé et simple d’utilisation. Selon le choix des options au moment de l’achat, il donne accès soit au système multimédia MédiaNav, avec navigation Nav&Go, cartographie Europe, Bluetooth, prise USB et jack, soit au système R-Link (pack optionnel à 590 €) qui transpose l’univers des smartphones vers un usage automobile avec ses interfaces modernes et un graphisme particulièrement travaillé sur l’ensemble de ses contenus. Ce système multimédia propose des services connectés intéressants : lecteur des courriels, avertissement des zones à risques (en collaboration avec Coyote), statistiques de conduite permettant de jauger la performance écologique. Le GPS est facile à programmer et offre plusieurs configurations d’affichage, tout aussi faciles à sélectionner. L’ensemble multimédia est d’ailleurs très intuitif et en quelques minutes, le conducteur en aura compris toutes les subtilités.

Intérieur

Nous avons été séduits par l’habitacle du nouveau SUV de Renault. Bien fini, il offre un accueil chaleureux et convivial, en particulier pour les versions équipées d’un intérieur à deux couleurs du plus bel effet. Mais si les matériaux sont agréables à l’œil, ils le sont bien moins au toucher. Tous sont rigides, sensibles aux rayures et ne possèdent aucun rembourrage. Leur assemblage est malgré tout d’un bon niveau, comme le prouve l’absence de vibration et de grincement. Un point qu’il faudra néanmoins jauger dans le temps pour voir si cette qualité perdure. Les rangements sont nombreux à l’avant, notamment une boîte à gants hors norme : elle s’ouvre comme un tiroir. Ainsi, son volume plutôt généreux est optimisé au maximum, avec de surcroît un éclairage pour une fois satisfaisant.

La boîte à gants très commode s’ouvre comme un tiroir.

Les espaces de rangement à l’arrière sont en revanche en nombre réduit ou de taille insuffisante, comme les poches aumônières au dos des sièges avant.

Habitabilité

Les passagers bénéficient d’un espace confortable à l’avant comme à l’arrière. Les places avant peuvent loger des personnes de 1,95 m tout en conservant une bonne garde au toit ; les places arrière accueillent des personnes de 1,85 m (les sièges avant étant réglés pour 1,85 m), ce qui est largement suffisant. La sensation de volume est appréciable même si la largeur mesurée est simplement dans la moyenne de cette catégorie de véhicules. La banquette est coulissante (sur 16 cm), inclinable et rabattable 1/3-2/3. Nous avons apprécié la présence d’un crochet de maintien des ceintures de sécurité arrière, ce qui évite qu’elles ne gênent et se coincent à la remise en place des dossiers. L’habitacle est donc facilement modulable pour offrir une longueur de chargement appréciable.

Confort

Suspensions et châssis

Les longues bosses sont bien amorties, mais l’amortissement est plus raide pour celles de petite longueur. L’effet des revêtements irréguliers comme les routes pavées est toutefois bien atténué. Les virages à grande vitesse provoquent une inclinaison assez marquée de la caisse. Globalement, le châssis offre un confort satisfaisant ; le Captur est même très confortable à vitesse modérée.

Sièges

Les places avant et arrière possèdent des rembourrages fermes mais confortables. L’assise du siège du conducteur est réglable en hauteur mais pas en inclinaison, alors que le siège passager ne possède aucun de ces réglages. Le relief des sièges avant assure un maintien latéral efficace dans les virages. En revanche, la banquette arrière offre peu de support latéral par manque de relief. À toutes les places, l’assise maintient bien les jambes, assurant une position confortable.

Bruit

L’habitacle du Captur est bien insonorisé et le moteur TCe 120 se fait très discret à allure stabilisée. Bruits de roulement et d’air sont également peu perceptibles, sauf à vive allure. À 130 km/h, nous avons mesuré 67,9 dB(A).

Chauffage et ventilation

Notre exemplaire est équipé de la climatisation manuelle, optionnelle pour la finition Life et en série pour la Zen.

Le réglage de la température est individuel à l’avant, de même que celui du flux d’air.

Cependant, lors de notre essai en chambre climatisée, la montée en température s’est révélée trop lente, surtout à l’arrière.

Moteur et transmission

Le moteur à essence turbocompressé TCe 120 ch de 1198 cm3 couplé à la boîte de vitesses automatique à double embrayage et 6 rapports est particulièrement souple et agréable. Malgré sa petite cylindrée, il permet des dépassements satisfaisants : l’accélération de 60 à 100 km/h se fait en 6,5 s. Impressionnant par sa discrétion, tant en termes de bruit que de vibrations, même lors des accélérations, le moteur ne se manifeste réellement qu’à haut régime. Le passage des vitesses est automatique et se fait généralement en douceur. Toutefois, lors des accélérations vigoureuses, le rapport supérieur se fait attendre et le régime reste élevé pendant un temps assez long. Le levier de la boîte de vitesses automatique se manie aisément, la marche arrière s’engage sans problème, et les démarrages en côte ne demandent pas une dextérité particulière. Les 6 rapports de boîte sont bien étagés et adaptés à la puissance du moteur. Le régime à 130 km/h se situe vers 3 000 tr/min.

Comportement routier

Tenue de route, direction

Le Captur possède une bonne stabilité directionnelle ; les ornières affectent à peine la trajectoire. Toutefois, le train arrière a tendance à déraper sous l’effet d’un coup de volant. Le test d’évitement d’obstacles au cours duquel l’ESP intervient énergiquement est finalement passé avec succès, sans jamais risquer de déraper ou, pire, de se retourner. Le ralentissement dans les virages (relâchement de la pédale d’accélérateur) n’affecte quasiment pas le comportement du châssis. Quand le véhicule est en charge, la tendance au sous-virage observée lors du test d’évitement est un peu plus prononcée.

La direction est vive mais le train arrière réagit avec un léger délai en termes d’accroche transversale, avant que le véhicule ne suive à nouveau la direction souhaitée. Un peu plus de retour serait aussi souhaitable. Les manœuvres sont aisées grâce à la démultiplication (2,5 tours de volant séparent les positions extrêmes), mais le diamètre de braquage de 11,40 m n’est pas spécialement réduit… Notons que le volant transmet des vibrations quand on circule sur un revêtement irrégulier.

Freinage

Le freinage est vif et assez bien dosable. Notre exemplaire chaussé de pneumatiques Michelin Premacy 3 205/55 R17 s’est arrêté en seulement 35,80 m (moyenne de 10 mesures successives), et ne montre pas d’effet d’échauffement. Le freinage d’urgence dans les virages ne perturbe pas la stabilité du châssis.

Sécurité

La Renault Captur est équipée d’airbags latéraux tête et thorax et reçoit des airbags conducteur et passager à grand volume qui garantissent une très bonne sécurité. En série et couplé à l’ABS, l’assistance au freinage d’urgence réduit les distances d’arrêt en donnant plus rapidement la puissance maximale de freinage. Le contrôle dynamique de conduite (ESP) est aussi livré en série. Il permet au conducteur de garder la maîtrise de son véhicule en cas de perte d’adhérence temporaire. L’action transparente des freins sur une ou plusieurs roues maintient le véhicule sur sa trajectoire. Le Captur reçoit d’autres fonctions intéressantes en termes de sécurité, comme le désembuage rapide, qui permet d’obtenir au plus vite la meilleure visibilité. Ce système optimise en effet le débit d’air et sa direction sur le vitrage, met en marche la climatisation et utilise le système de dégivrage électrique. De leur côté, les feux antibrouillard (en finition Intens) servent de feu de virage ; leur éclairage est géré selon l’angle du volant et la vitesse du véhicule. Ils apportent une meilleure visibilité dans les zones de faible lumière pour plus de sécurité lorsque le conducteur tourne.

Le Catpur EDC ne peut pas démarrer quand le sélecteur de vitesse est réglé sur D. En revanche, on peut couper le moteur quand il est sur cette position – attention, car le véhicule peut donc encore rouler.

Enfin, le Captur obtient 5 étoiles au crash-test réalisé en 2013, avec, selon chacun des quatre critères évalués :
– protection des occupants adultes : 88 % ;
– protection des enfants : 61 % ;
– protection des piétons : 81 % ;
– aide à la sécurité : 86 %.

Le véhicule assure une très bonne protection des adultes, avec un bémol lors du sévère test contre le poteau, où le thorax du conducteur est exposé à un risque élevé de blessure grave suite à un enfoncement des côtes important (presque 38 mm pour celles du haut) malgré l’airbag thoracique. L’abdomen a également encaissé des forces élevées qui situent le risque de blessure grave aux viscères à un niveau moyen. La protection contre le coup du lapin en cas de choc arrière est également sommaire.

La protection des enfants est d’un bon niveau, bien que nous ayons observé un contact de la tête de celui de 3 ans avec le montant arrière du véhicule (toutefois sans dommages selon les mesures), ce qui a été pris en compte dans le calcul du score. Au contraire, l’enfant de 18 mois obtient le score maximal.

Un effort particulier a été fourni par les ingénieurs de Renault pour la protection des piétons. Ainsi les zones de contact à risque élevé sont-elles rares et principalement localisées au niveau des montants de pare-brise.

Environnement

Avec une moyenne de 6,4 l de sans plomb pour 100 km parcourus et 146 g de CO2 émis par kilomètre, selon nos mesures, le Captur est satisfaisant, sans plus. Les valeurs d’émissions de rejets polluants ne sont pas trop grandes ; le CO est cependant un peu plus élevé qu’en général pour le parcours autoroutier.

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité