Kia Cee'd 1.6 GDI 135 DCT6 A

Kia Cee'd 1.6 GDI 135 DCT6 A

5 portes - Essence - 135 ch - Boîte robotisée à double embrayage - Commercialisé en avril 2012

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Champ de vision

La commercialisation de la Kia Cee’d deuxième génération intervient 5 ans après le lancement de la toute première version, en janvier 2007. Elle est proposée en cinq motorisations. C’est en 1.6 GDI 135 ch (moteur essence) que nous avons choisi de la tester, avec une boîte automatique à commande séquentielle DCT 6 rapports. Équipée de la sorte, la Cee’d n’est disponible qu’en finition Premium, c’est-à-dire haut de gamme.

La Cee’d deuxième génération est un peu plus longue que sa devancière, et plus profilée, ce qui la rend plus attractive mais aussi plus aérodynamique. L’intérieur est spacieux et accueillant, notamment dans la version testée. Le poste de conduite est parfaitement étudié, la motorisation est agréable et suffisamment nerveuse, et la boîte automatique bien étagée est confortable. Mais la consommation n’est pas le point fort de cette version, puisque nous avons mesuré une moyenne de 6,4 l/100 km tous parcours confondus et 8,1 l/100 km parcourus en ville.

Le tenue de route est convenable, notamment grâce à l’ESP, mais perfectible.

La Cee’d break deuxième génération est disponible depuis le mois d’août 2012.

Qualité de vie à bord

Qualité de fabrication, finition

La qualité de fabrication est très correcte, avec peu de défauts de finition au niveau de la carrosserie.

Les +

L’habitacle de la finition Premium est plutôt attractif : tableau de bord partiellement rembourré, éléments recouverts de cuir ou de simili, garnitures noires laquées froides au toucher et utilisation d’éléments chromés. Les ouvertures de porte sont bien hermétiques ; le seuil des portières est protégé. Le verrouillage central commande la trappe à carburant ; un détrompeur interdit l’erreur de remplissage.

Les -

Le moteur n’est pas complètement caréné, ce qui cause des turbulences et augmente la consommation de carburant. Il n’y a pas de baguettes de protection extérieures. Le capot moteur est maintenu en position ouverte par un système rudimentaire (tige).

On note l’absence de baguettes de protection latérales.

Utilisation quotidienne

La Cee’d est plutôt commode au quotidien. Elle possède quatre vraies places spacieuses et une place d’appoint plus étroite (suffisante pour un enfant) au milieu de la banquette arrière. Sa charge maximale autorisée de 510 kg la situe dans la moyenne de sa catégorie. Le toit, pour sa part, supporte 80 kg de charge.

L’autonomie de 980 km est appréciable. En cas de crevaison, le véhicule n’est équipé que d’un kit de réparation. Un compartiment est prévu pour recevoir une roue de secours d’appoint, mais il est trop petit pour une roue standard.

Accès, habitabilité

L’exemplaire que nous avons testé dispose d’un système d’ouverture et de démarrage sans clé « Smart Key » qui simplifie grandement la vie. Il équipe de série la finition Premium.

Accès aux places

Les +

Les puissants arrêts de porte sont efficaces même lorsque le véhicule est stationné en côte. Le seuil des portières situé assez bas facilite l’accès au véhicule. Chaque ouverture (sauf celle du conducteur) est munie d’une poignée de plafond. L’éclairage intérieur s’active dès que l’on déverrouille le véhicule, ou bien lorsque l’on coupe le moteur.

Les -

Les sièges sont bas et éloignés des seuils de portière, ce qui rend l’accès et la sortie difficiles. La forte inclinaison du pare-brise et des piliers avant constitue un risque de se cogner la tête pour les passagers avant de grande taille. Les portes s’ouvrent en grand et la poignée peut être difficile à atteindre lorsqu’on est installé dans le véhicule.

Accès aux places avant et arrière.

Habitabilité

Le volume avant est généreux et des personnes de 1,95 m peuvent s’installer sans problème sans risquer de toucher le plafond. La largeur de l’habitacle est également très confortable. Les occupants avant bénéficient d’une bonne sensation de volume.

Bien que plus serrés à l’arrière, les passagers disposent également de suffisamment de volume pour s’y sentir à l’aise. Les sièges avant étant réglés pour des personnes de 1,85 m, l’habitacle arrière accueille encore aisément des occupants de 1,86 . La largeur est ici aussi assez confortable et la sensation de volume agréable, avec cependant un plafond un peu bas et des piliers arrière massifs situés assez près de la tête des passagers.

Le toit vitré panoramique accentue encore l’impression de volume. Il est livré de série en finition Premium.

Modularité

La modularité de l’habitacle est satisfaisante ; les sièges avant peuvent se rabattre complètement et la banquette arrière est fractionnable 40/60.

Commandes, instruments

La poste de conduite est ergonomique et bien distribué, ce qui rend la conduite de la Cee’d intuitive, après une très courte période d’adaptation.

La plupart des commandes sont bien placées et pratiques. Elles sont en majorité rétroéclairées et aisément identifiables dans le noir. Le volant est réglable en profondeur et en hauteur, les pédales sont positionnées de manière optimale. Le levier de vitesses tombe naturellement sous la main. Le bouton de démarrage est bien situé et on le trouve facilement même dans la pénombre. La commande de l’éclairage se trouve dans le levier de clignotant, et l’on a la possibilité de laisser l’éclairage sous la commande de capteurs. Une alarme indique si l’une des parties ouvrantes est mal verrouillée avant le démarrage du moteur. Un détecteur de pluie est disponible en option ou en série, selon la finition. Le système multimédia optionnel est très bien placé et possède un grand écran tactile 7 pouces d’un excellent contraste ; la navigation est intuitive. Le volant accueille pléthore de commandes : ordinateur de bord, radio, etc. L’ordinateur informe sur la consommation moyenne et instantanée. Les commandes de la climatisation automatique sont également bien réparties, mais l’ensemble est placé un peu bas. Les vitres électriques avant et arrière sont à impulsion en montée et en descente. L’habitacle possède de nombreux espaces de rangement utiles, à l’avant comme à l’arrière. La boîte à gants est spacieuse, éclairée et réfrigérée.

Un reproche tout de même : la console de rangement centrale avant gêne au moment du bouclage des ceintures de sécurité.

Un poste de conduite idéal.

La console centrale avec son écran tactile et sa climatisation auto.

Coffre

Le volume du coffre (295 l) est moyen pour un véhicule de la catégorie des compactes. Avec la banquette arrière complètement rabattue, cette valeur grimpe à un généreux 720 l et certaines zones peuvent être chargées jusqu’au plafond.

Le hayon s’ouvre aisément et la forme du coffre est pratique. La grande ouverture permet de charger des objets volumineux. La profondeur étant raisonnable, les objets restés contre la banquette peuvent être atteints facilement. Quand la banquette est rabattue, le plancher est complètement plat, ce qui facilite le chargement : on peut pousser les bagages qui glissent sans rencontrer d’obstacle.

Cependant, le seuil de coffre est placé un peu haut : 74 cm. En outre, le plancher du coffre se trouvant 15 cm plus bas, il faudra hisser les lourds bagages de cette hauteur avant de les décharger.

La banquette arrière se rabat à 40/60, mais le mécanisme est plutôt dur à manœuvrer. L’opération est fastidieuse : il faut d’abord rabattre l’assise, retirer les repose-tête (qui seront logés sous le siège à un endroit dédié) et enfin rabattre le dossier.

Dans le coffre, le plancher cache plusieurs compartiments qui permettent de loger 25 l supplémentaires de petits objets. Le coffre dispose en outre d’un filet et de sangles de maintien.

Un coffre de forme optimale, avec une grande ouverture.

Le plancher est complètement plat une fois la banquette rabattue.

La Cee’d offre des espaces de rangement supplémentaires sous le coffre.

Confort

Sièges

Les sièges, confortables, proposent de multiples possibilités de réglage.

Les sièges avant sont réglables en hauteur. Le contour du support lombaire est également ajustable. Les mousses sont confortables ; le dossier spécialement bien dessiné assure un bon support du dos, bien que légèrement perfectible au niveau des épaules. L’assise des sièges avant est ergonomique mais pourrait procurer un peu plus de support. Le pied gauche du conducteur bénéficie d’un emplacement bien pensé.

La banquette arrière est correctement dessinée au niveau du dossier, qui possède une bonne hauteur, et de l’assise, qui manque cependant de profondeur : le confort des passagers arrière de grande taille est perfectible.

Suspension, amortissement

Confort et agilité cohabitent grâce à un bon équilibre entre la suspension et les amortisseurs.

Les longues vagues de la chaussée sont absorbées sans oscillation. Les bosses plus rapprochées sont bien amorties, mais perceptibles. Sur un revêtement en mauvais état ou sur des pavés, la performance est moyenne et les tressautements provoqués peuvent devenir irritants. L’amortissement des bosses isolées est réalisé correctement. La suspension réagit assez brutalement lors du franchissement de discontinuités de la route, surtout à l’arrière, mais sans devenir inconfortable.

Roulis et tangage sont bien amortis de manière générale.

Bruit intérieur

Le bruit perçu à l’intérieur du véhicule est faible. Nous avons mesuré 68 dB(A) à 130 km/h. Le bruit du moteur est très bien atténué si l’on conserve une vitesse modérée. De manière générale, on entend à peine le bruit de fonctionnement du véhicule, avec un grondement occasionnel provenant du châssis. Le bruit du vent est également peu perceptible.

Chauffage et ventilation

La climatisation automatique bizone à deux modes de fonctionnement est installée en série sur le modèle testé.

Le réglage de la température est distinct pour le conducteur et le passager. Le volume d’air est le même, mais le réglage des aérateurs est individuel. La montée en température du volume avant se fait rapidement, et assez rapidement à l’arrière. Le plancher avant chauffe rapidement ; volant et sièges avant sont chauffants.

Au volant

Moteur et transmission

Le moteur essence 1,6 l développe 135 ch à 6300 tr/min, ce qui est correct pour une compacte. L’accélération de 60 à 100 km/h se fait en 6,6 s. Il est silencieux et ne provoque quasiment pas de vibration, mais bourdonne à haut régime.

La boîte automatique est souple et réactive, les 6 rapports sont bien étagés et adaptés au moteur. Le passage de la 4e à la 5e pourrait juste être légèrement amélioré. Les 5e et 6e vitesses sont longues, ce qui permet de rouler sur autoroute à régime raisonnable. La boîte automatique a tendance à rétrograder un peu rapidement, par exemple en montée ou lors d’accélérations.

L’utilisation du levier de vitesse est intuitive.

Les vitesses peuvent aussi être sélectionnées manuellement depuis le volant.

La marche arrière s’engage en douceur sans accrocher.

Tenue de route, direction

La nouvelle Cee’d se contrôle aisément, mais n’a pas obtenu le meilleur score lors de notre test d’évitement d’obstacles. En virage en condition limite, le véhicule a tendance à sous-virer, ce qui est préférable, notamment pour un conducteur novice, mais dès qu’on la redresse, la Cee’d survire. De plus, un changement de file brutal s’accompagne d’un mouvement oscillatoire du train arrière, qui devient prononcé dès que l’on redresse.

Le comportement en virage reste sous contrôle, mais une décélération subite provoque une oscillation du train arrière, rapidement prise en charge par l’efficace ESP qui permet d’éviter le dérapage.

Les ornières ne perturbent pas la trajectoire sauf sous la pluie, où le véhicule a tendance à les suivre.

Le véhicule testé possède la direction « Flex Steer » qui propose trois réglages de couple au niveau du volant : Normal, Confort et Sport. Le mode Confort est notre préféré en trafic urbain, car c’est celui qui demande le moins d’efforts. La direction est précise et réactive, sauf pour la position neutre que l’on cherche un peu, rendant la direction légèrement vacillante.

Le diamètre de braquage est plutôt grand : 11,40 m.

Enfin, notons que le véhicule est équipé en série de l’assistance au démarrage en côte.

Freinage

Le comportement en freinage est sain : réactif, incrémentable et efficace. La distance pour s’arrêter à 100 km/h est de 39 m, un résultat satisfaisant, sans plus. Lors des essais, le véhicule était équipé de pneus Conti Premium Contact 2E en 205/55 R 16 91H.

Champ de vision

La visibilité est correcte. L’éclairage est particulièrement performant.

Les +

Les extrémités arrière sont plutôt difficiles à localiser mais la caméra de recul (optionnelle) et le radar de parking arrière (de série) sont d’un grand secours.

L’inclinaison marquée du capot moteur permet de repérer rapidement tous les obstacles présents sur la chaussé. Les rétroviseurs extérieurs offrent un champ de vision acceptable. Celui du conducteur dispose d’une partie asphérique permettant de couvrir l’angle mort. Les balais d’essuie-glace couvrent une grande partie du pare-brise.

Le rétroviseur intérieur antiéblouissement (déconnectable) est livré en série pour la finition Premium (option en pack pour l’Active). Sont disponibles pour la Premium en pack optionnel les très efficaces projecteurs au xénon directionnels, un système actif d’aide au stationnement et un radar de parking avant.

Les -

L’assise des sièges étant située assez bas, la visibilité sur la route est juste suffisante. Le résultat à notre essai de champ de vision global est moyen. Les piliers sont relativement larges, notamment ceux de l’arrière qui constituent une gêne importante.

La base de la lunette arrière étant placée assez haut, le conducteur a peu de vision sur les obstacles situés juste derrière le véhicule.

Le rétroviseur intérieur est assez peu efficace.

À vitesse élevée, le vent a tendance à ralentir le mouvement des balais d’essuie-glace vers le bas.

La lunette placée bien haut gêne la visibilité sur la chaussée (arrière).

Le champ de vision du conducteur à 360° est gêné par les larges piliers.

Les piliers arrière sont particulièrement massifs.

Sécurité

Testée en 2012 par l’Euro NCAP, la nouvelle Cee’d obtient un très bon niveau de protection, encore meilleur que celui de sa devancière testée en 2007. Elle décroche 5 étoiles sur 5, avec :
– 89 % pour la protection des adultes ;
– 88 % pour la protection des enfants ;
– 61 % pour la protection des piétons ;
– 86 % pour l’aide à la sécurité.

L’équipement de sécurité active livré de série est d’un bon niveau et comprend l’ESP, l’assistance au freinage, le régulateur-limiteur de vitesse. Un freinage en situation d’urgence est signalé aux véhicules suiveurs par un allumage intermittent des feux de freinage et les feux de détresse s’enclenchent dès que le véhicule est arrêté. De plus, la Cee’d testée est équipée d’un régulateur de couple et d’une assistance au contre-braquage (système appelé VSM). Il s’agit d’une interface entre l’ESP et la direction assistée qui permet de réduire les effets de survirage et de sous-virage.

En pack optionnel, la Cee’d dispose d’une alerte de franchissement involontaire de ligne.

L’équipement de sécurité passive est également riche et compte airbags frontaux, latéraux et rideau de tête sur toute la longueur de l’habitacle. Les ceintures de sécurité avant sont équipées, comme il se doit, de prétensionneurs et de limiteurs d’effort. Les appuie-tête avant sont efficaces de manière optimale pour des personnes mesurant jusqu’à 1,93 m, avec une faible distance tête-coussin. Un avertisseur sonore prévient si un des occupants du véhicule n’est pas ceinturé ou déboucle sa ceinture lors du trajet. Les appuie-tête arrière sont moins performants puisqu’ils ne sont optimaux que pour des personnes de 1,65 m maximum, et la distance tête-coussin est un peu plus grande qu’à l’avant.

La protection des enfants est excellente, comme en témoignent les mesures réalisées sur mannequin instrumenté par l’Euro NCAP. Les deux enfants obtiennent le score maximal pour les deux configurations d’accident : frontal et latéral. Les places arrière latérales sont équipées d’attaches Isofix avec point d’ancrage pour une sangle antirotation. Notons que l’utilisation de ce système réduit les possibilités d’utilisation du coffre. Pour l’installation de sièges avec la ceinture de sécurité adulte, Kia a prévu une bonne longueur de sangle, ce qui permet d’utiliser la majorité des sièges du marché. Les points d’ancrage des ceintures de sécurité adulte ne sont cependant pas tous placés de manière optimale et le verrouillage peut s’avérer difficile. En outre, les mousses de la banquette arrière étant très souples, il est difficile d’installer un siège auto à l’arrière de manière stable.

Environnement

La nouvelle Cee’d motorisée en 1.6 GDI DCT est moins performante que la moyenne des véhicules de sa catégorie, en termes de consommation de carburant et d’émissions de CO2, avec 146 g/km de CO2 et 6,4 l/100 km de sans-plomb mesurés en moyenne (8,1 l en ville, 5,4 l sur route et 7,4 l sur autoroute). Néanmoins, elle reste dans l’absolu un véhicule peu gourmand et jugé « bon » sur ce critère.

Les émissions de rejets polluants sont faibles quel que soit le type de parcours.

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique