Ford Ford Grand C-Max 1.5 TDCi 120 S&S

Ford Ford Grand C-Max 1.5 TDCi 120 S&S

5 portes - Diesel - 120 ch - Boîte manuelle - Commercialisé en avril 2015

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Position de l'écran tactile 8" ;
  • Airbag passager non déconnectable.

Relookés en avril 2015, les Ford C-Max et Grand C-Max adoptent une nouvelle calandre moins agressive mais à part ces évolutions, ils changent assez peu de l'extérieur. Le cockpit est quant à lui agrémenté d'un nouvel écran tactile qui passe de 5 à 8 pouces et le choix des motorisations est modifié avec l'apparition du bloc de 1,5 l de cylindrée et 150 ch EcoBoost en essence, et de deux nouveau moteurs Diesel 1.5 TDCi Stop & Start de 95 et 120 ch. Seulement 2 niveaux de finition sont disponibles au catalogue : Trend et Titanium. La boîte de vitesses à 6 rapports est manuelle ou robotisée (Powershift A). Il existe également une version essence 1.5 EcoBoost 150 avec boîte automatique (6 rapports).

Nous avons testé la version longue Grand C-Max (14 cm de plus que le C-Max et 7 places au lieu de 5) équipée du moteur 1.5 TDCi Stop & Start 120 en boîte de vitesses manuelle (6 rapports) et finition Titanium, affichée à 29 400 euros.

Le nouveau Grand C-Max conserve les codes stylistiques de son devancier.

Le Grand C-Max porte bien son nom. Son habitacle est très spacieux, même à l'arrière, et d'un style classique mais agréable. Les portes arrière coulissantes spécifiques à la version longue sont un réel avantage pour l'utilisation en ville mais aussi pour la sécurité des deux-roues. La suspension et les sièges offrent un bon confort, alors que la nouvelle motorisation 1.5 TDCi 120 se montre souple et agréable, et même discrète, bien que fonctionnant au diesel. Et pour couronner le tout, elle est plutôt sobre, notamment grâce au Stop & Start dont le fonctionnement est irréprochable. Si le cockpit est ergonomique, la prise en main n'est pas instantanée à cause du nombre de fonctions offertes, notamment avec le système multimédia Sync 2. Mais le plus gros reproche est la position de son écran tactile, trop éloigné du conducteur. Les systèmes dernier cri d'aide à la conduite et de sécurité qui sont disponibles sont très nombreux, mais optionnels dans leur majorité, tout comme l'éclairage bi-xénon adaptatif que nous ne pouvons que conseiller.

Carrosserie, habitacle, coffre

Carrosserie

La carrosserie et son assemblage sont de bonne facture, les différents éléments sont bien ajustés et les portes se referment aisément. Seul l'intérieur du coffre présente des tôles de finition moyenne. Les joints de porte isolent efficacement des projections et en finition Titanium, le seuil est protégé par une plaque antirayures. Le puits moteur cloisonné protège bien les éléments mécaniques. Par contre, les éléments de carrosserie sont exposés aux petits dégâts : pas de protection sur les portes ni les boucliers avant et arrière. Ces derniers possèdent toutefois une partie inférieure non peinte et donc remplaçable à moindre coût.

Accès à bord

Le verrouillage/déverrouillage centralisé se fait avec une télécommande livrée de série. La finition Titanium peut bénéficier, grâce au pack mains libres, du système Keyfree qui actionne le verrouillage/déverrouillage des portes simplement par proximité.

Grâce au seuil de porte placé bien bas et à la hauteur des sièges optimale, l'accès aux places avant est très aisé. Les crans de portes sont bien fermes mais seulement au nombre de deux et le premier cran est déjà très ouvert, ce qui peut présenter un problème si l'on stationne près d'une autre voiture.

Accès très aisé à l'avant.

Pour l'accès aux places arrière, le Grand C-Max possède des portes coulissantes très pratiques bénéficiant d'une vaste ouverture. L'accès aux places de la 3e rangée n'est pas trop incommode car les sièges du 2e rang peuvent être avancés et rabattus. On peut aussi passer par le milieu de la banquette si celle-ci est configurée en version 2 places, celle du milieu étant alors escamotée dans le siège côté droit.

Les portes arrière coulissantes offrent une très grande ouverture.

Passage vers le 3eme rang avec place du milieu escamotée.

Chaque place latérale possède une poignée de toit pour s'aider à sortir de la voiture.

Habitacle

L'habitacle très spacieux est d'un style classique plutôt flatteur au regard comme au toucher grâce aux éléments moussés, aux inserts en alu brossé et au levier de vitesses et volant gainés de cuir. À l'avant, les places peuvent accueillir des personnes de 1m95 avec encore une bonne marge de garde au toit. Le pare-brise éloigné augmente également la sensation d'espace. Par contre, la présence de la grosse console centrale « Premium » livrée en finition Titanium (en option pour Trend) réduit la largeur de l'habitacle.

L'habitacle est très spacieux malgré la grosse console centrale qui réduit la largeur.

L'espace arrière possède une bonne largeur et reçoit aisément des personnes mesurant jusqu'à 1m90. Seules les places d'appoint du 3e rang sont peu spacieuses et ne conviendront qu'aux enfants.

Les espaces de rangement sont nombreux à l'avant, avec des compartiments dans les portes suffisamment gros pour recevoir une bouteille, des porte-gobelets dans la console centrale dont la version Premium (2) héberge également un espace fermé et un accoudoir coulissant, ainsi qu'une boîte à gants profonde et éclairée, mais placée un peu bas.

La boîte à gants est volumineuse.

Console centrale « Premium » fermée/ouverte.

Les rangements au 2e rang sont par contre réduits au minimum, avec poches aumônières au dos des sièges avant et porte-gobelets. En option, les sièges avant peuvent être équipés de tablettes de type aviation pour les occupants des places arrière. Les passagers du 3e  rang n'ont pas été complètement oubliés, disposant eux aussi d'un compartiment de rangement et de porte-gobelets.

Rangements de la 3eme rangée de sièges.

La cabine est éclairée efficacement, avec liseuses à l'avant, à l'arrière, et même dans le coffre (3e rang). La version Titanium possède en plus un éclairage d'ambiance à LED.

Un toit panoramique optionnel (avec pare-brise chauffant) est proposé en finition Titanium (1 000 euros).

Coffre

Au regard de la taille du véhicule, le coffre est très volumineux. En configuration 5 places, il mesure 490 l (jusqu'à la base des vitres) et 955 l avec la 2e rangée de sièges rabattue. Au grand maximum (chargé jusqu'au plafond), le Grand C-Max peut contenir 1 745 l de bagages. Mais avec les 7 places installées, le volume chute à un ridicule 65 l.

Avec tous les sièges en place, le coffre ne peut pas contenir grand-chose.

L'ouverture du coffre est vaste et la barre de seuil n'est qu'à 61 cm du sol ce qui rend son chargement plus aisé. Quand tous les sièges sont rabattus, le plancher du coffre est plat sur toute la longueur ce qui facilite le chargement des objets lourds que l'on peut faire glisser jusqu'au fond.

Avec tous les sièges escamotés, le volume atteint 955 l.

Avec le hayon mains libres motorisé livré dans le pack du même nom (1), le coffre s'ouvre et se ferme automatiquement en passant simplement le pied sous le pare-chocs ou en appuyant sur un bouton. Fort pratique quand on a les bras chargés de courses.

Utilisation quotidienne

Le Grand C-Max a l'avantage de pouvoir transporter 7 personnes ce qui évite ainsi de devoir prendre 2 voitures dans de nombreux cas. Il faut cependant garder à l'esprit que la place au milieu du 2e rang est plutôt inconfortable et destinée à une utilisation occasionnelle ou pour de courts trajets. La charge utile de 640 kg est très correcte, de même que le poids que peuvent supporter les barres de toit (75 kg). Les capacités de remorquage, annoncées à 1,2 tonne pour une remorque freinée, et 750 kg sans cela, sont elles aussi satisfaisantes. Les 75 kg de charge d'appui verticale permettent le transport de 2 vélos de poids élevé (vélos électriques par exemple). Enfin, le plein de 53 l de gazole confère une bonne autonomie de 1 100 km.

En cas de crevaison, le Grand C-Max dispose d'un kit de réparation et de gonflage, et en option, d'une roue de secours de type galette (50 euros).

Notons que le véhicule est livré avec un seconde clé programmable « MyKey », qui, lorsqu'elle est utilisée, permet de conserver en mémoire des paramètres de conduite tels que la vitesse maximale, le volume maximum du système audio, et empêche la désactivation de certains systèmes de sécurité. Plutôt utile et rassurant quand on prête la voiture.

Poste de conduite

Le Grand C-Max possède un habitacle ergonomique où les commandes principales sont bien distribuées. Le volant (qui peut être chauffant) est réglable en hauteur et en profondeur, et les instruments sont parfaitement dans le champ de vision du conducteur.

Poste de conduite ergonomique, avec grand écran tactile.

Ils sont d'ailleurs très complets, avec un voyant pour chaque fonction principale. Les données de l'ordinateur de bord sont affichées sur l'écran couleur de 4,2" placé en son milieu.

Vue du panneau d'instruments, très complet.

Les commandes d'éclairage se situent à gauche de la colonne de direction ce qui les rend très accessibles et simples d'utilisation. Quasiment toutes les commandes sont éclairées, y compris celles au volant : très appréciable pendant la nuit. La console centrale s'est vue améliorée au moment du restylage par la suppression de plusieurs boutons et un réagencement les rendant beaucoup plus simples à utiliser. Le grand écran tactile 8" de la version Titanium héberge le système mutimédia Sync 2 qui gère la radio/CD/MP3 (dont on retrouve les commandes au volant), le système de navigation Europe, la téléphonie en Bluetooth, la climatisation, et possède des commandes vocales avancées.

Détail de l'écran tactile 8'' sur le système Sync 2.

Le Sync 2 est aussi disponible en option pour la finition Trend, celle-ci étant équipée de série du système audio Sync avec AppLink qui permet d'écouter de la musique, passer et recevoir des appels, et contrôler des applications sur un smartphone, le tout avec commandes vocales. Le système audio à 6 haut-parleurs est d'une très bonne qualité.

Le plus gros reproche que l'on puisse faire au cockpit du Grand C-Max est la position de l'écran tactile Sync 2, trop loin du conducteur, ce qui peut diminuer son attention pendant l'utilisation, d'autant plus que cette dernière s'avère un peu complexe.

La climatisation est quant à elle placée trop bas, mais son utilisation est intuitive. On retrouve ses fonctions avancées au niveau de l'écran tactile.

Climatisation d'utilisation intuitive mais placée un peu bas.

Vitres avant et arrière sont électriques avec fonction à impulsion et munies d'un efficace système antipincement. Elles fonctionnent même quand le moteur est coupé mais il faut que les portes soient fermées.

Le régulateur/limiteur de vitesse est contrôlé simplement depuis le volant et la consigne s'affiche sur l'ordinateur de bord.

À noter que la console centrale gêne le bouclage des ceintures de sécurité et l'accès au réglage du support lombaire, qui ne peut être fait en conduisant.

Confort

Suspensions et châssis

Le confort de châssis est très bon, bien qu'il soit équipé d'un système d'amortissement classique. Les mauvaises routes sont bien filtrées et les longues bosses parfaitement amorties. Par contre, les défauts isolés (plaque d'égout, joint de chaussée, nid de poule) ne passent pas inaperçus et quand la voiture est chargée, le train arrière a tendance à rebondir.

Sièges

Le siège du conducteur est réglable en hauteur et au niveau du support lombaire (réglages électriques optionnels pour la finition Titanium). Le siège du passager est réglable lui aussi pour la finition Titanium et en option, les sièges avant peuvent être chauffants.

Les sièges avant offrent un bon confort et procurent un maintien latéral très satisfaisant. Ils mériteraient cependant un peu plus de support au niveau des épaules. La position assise est bonne, mais un réglage d'inclinaison serait le bienvenu. Les sièges arrière latéraux des 2e et 3e rangs sont confortablement rembourrés et leur relief assure un bon support latéral dans les virages. Leur dossier manque cependant d'un peu de hauteur. La place du milieu du 2e rang est en revanche peu ergonomique, trop dure et trop étroite.

Bruit

Les bruits de roulement sont faibles, la source la plus importante étant le moteur Diesel, même sur autoroute, mais ce dernier est malgré tout bien insonorisé. La mesure de bruit dans la cabine à 130 km/h est d'un raisonnable 69,1 dB(A).

Chauffage et ventilation

En finition Trend, la climatisation installée de série est à réglage manuel. La version automatique bizone est optionnelle, et de série en finition Titanium.

Le chauffage se montre plutôt peu performant, ce qui s'explique par le gros volume à chauffer et l'efficacité du moteur qui produit un faible excès de chaleur. La montée en température est encore plus lente à l'arrière, malgré la présence d'aérateurs spécifiques dans la console centrale de type Premium qui équipe notre voiture.

Visibilité, éclairage

Avec la lunette arrière située en hauteur et les gros montants de toit, le champ de vision à 360° est juste correct, et la fenêtre latérale arrière supplémentaire n'améliore pas la visibilité de manière significative.

La visibilité vers l'arrière n'est pas parfaite.

Cependant, la vision de l'encombrement est bonne, notamment à l'avant, grâce au capot plongeant qui permet de repérer les obstacles proches. Assis en hauteur, le conducteur peut ainsi embrasser le trafic d'un coup d’œil.

Pour les manœuvres, l'aide au stationnement arrière (1) et l'Active Park Assist  (1) sont des équipements très utiles. Ce dernier est un système de stationnement automatique en créneau ou en bataille. Le conducteur a simplement à actionner l'accélérateur et le frein. Les obstacles proches de l'arrière étant invisibles, nous conseillons également d'opter pour la caméra de recul, qui n'est malheureusement proposée qu'en finition Titanium, et en option.

Les rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants sont de bonne taille et efficaces. En option (pack), ils sont rabattables électriquement. Celui de l'intérieur est électrochrome (selon la finition). En option (dans le pack Sécurité intégrale), le Grand C-Max peut être muni d'un système de surveillance des angles morts.

L'éclairage installé de série est de type classique à halogènes, et comprend des phares antibrouillard. La finition Titanium est équipée de série de feux de jour à LED, de l'allumage automatique des feux et d'un capteur de pluie, qui ne sont proposés qu'en option pour la finition Trend. Notre exemplaire est en outre équipé des phares bi-xénon directionnels adaptatifs avec éclairage d'intersection. Proposés en option seulement pour la finition Titanium, ils sont d'une efficacité remarquable.

Un pare-brise chauffant est proposé en option. Nous avons constaté que les fils électriques qui le parcourent peuvent créer des reflets gênants quand on roule la nuit.

Performances

La performance du moteur Diesel de 1,5 l de cylindrée et 120 ch est satisfaisante. En 3e vitesse, l'accélération de 60 à 100 km/h (simulation de dépassement) s'effectue en 7,5 s (9,2 s en 4e, 12,2 s en 5e et 17,3 s en 6e). Le moteur est bien souple grâce à son couple de 270 Nm disponible dès 1 750 tr/min. D'un bon agrément, il n'émet que de faibles vibrations, et gronde légèrement en-dessous de 1 500 tr/min.

La boîte de vitesses est excellente. Les 6 rapports bien étagés s'enclenchent en douceur et avec précision et le court levier de vitesses permet des franchissements rapides. Les rapports assez proches permettent des accélérations souples mais le régime à 130 km/h (2 600 tr/min) est un peu élevé pour un diesel. La marche arrière synchronisée et protégée passe sans accroc même quand la voiture avance encore. Le Stop & Start fonctionne parfaitement ; l'embrayage modulable est assisté d'une aide au démarrage en côte.

Tenue de route, freinage

Le Grand C-Max fait preuve d'une bonne agilité lors de notre essai d'évitement d'obstacles. Le véhicule possède un « contrôle vectoriel de couple » des roues avant qui utilise les freins pour agir comme un différentiel actif. Dans les virages, il freine la roue intérieure et transmet plus d'énergie à la roue extérieure.

La stabilité directionnelle est globalement bonne ; de légères corrections sont nécessaires en présence d'ornières ou sur route très inclinée. La direction assistée est très réactive en position neutre. Elle manque un peu de retour pour des angles de braquage plus marqués mais elle est précise en toute circonstance. Bien assistée et plutôt légère, elle se prête bien aux manœuvres en ville mais le diamètre de braquage de 11,8 m y est trop important.

Le freinage est excellent, avec une distance de 36,1 m à 100 km/h. Très réactifs, les freins restent bien modulables pendant la décélération.

Sécurité

Les résultats des essais Euro NCAP réalisés en 2010 restent applicables au Grand C-Max version 2015. Le modèle obtenait 5 étoiles sur 5 avec :
- 96 % pour la protection des occupants adultes ;
- 81 % pour la protection des enfants ;
- 50 % pour la protection des piétons ;
- 71 % pour l'aide à la sécurité.

Il existe un point perfectible au niveau de la sécurité des enfants : l'airbag frontal du passager n'est pas déconnectable à moins d'une intervention en garage.

L'équipement de sécurité livré de série est déjà très complet, avec notamment un système de surveillance de la pression des pneus, un airbag rideau de tête (1er et 2e rangs), un régulateur/limiteur de vitesse, l'antipatinage, l'aide au freinage d'urgence et, bien sûr, l'ESP obligatoire avec ABS et EBD (répartition électronique du freinage). La « Sécurité enfant » équipe également tous les Grand C-Max. Il s'agit d'un verrouillage automatique des portes arrière par simple action sur un bouton placé au niveau de la porte du conducteur.

Des systèmes de sécurité de dernière génération sont également disponibles en option ou en pack :

L'Active City Stop est un système de freinage autonome qui fonctionne en ville et permet d'éviter ou de limiter la gravité d'une collision contre une voiture ou un obstacle situé devant le véhicule. Il est efficace jusqu'à 50 km/h (au moment de son lancement en 2011, qui a valu une récompense « Euro NCAP Advanced » à Ford, il ne fonctionnait qu'en-dessous de 30 km/h).

L'alerte de franchissement involontaire de ligne avec aide au maintien dans la voie détecte tout risque de changement de file a priori involontaire (sans clignotant) et prévient au niveau du volant par des vibrations. Il agit directement sur la trajectoire en cas de nécessité.

Le régulateur de vitesse peut être adaptatif : une caméra surveille et maintient la distance avec le véhicule qui précède. En cas de risque imminent de collision, le système agit de manière autonome sur les freins afin d'éviter la collision ou d'en diminuer les conséquences.

Un système de surveillance périmétrique prévient de la proximité d'obstacles tout autour du véhicule.

Le système de surveillance des angles morts détecte la présence d'un véhicule dans la zone à risque et avertit le conducteur au moyen de voyants intégrés aux rétroviseurs extérieurs.

Enfin, la caméra avant permet la reconnaissance des panneaux de signalisation standards, notamment ceux de limitation de vitesse, qui sont alors affichés sur l'écran de l'ordinateur de bord.

Environnement

Avec une consommation de 4,8 l/100 km de gazole en moyenne, le Grand C-Max 1.5 TDCi 120 Stop & Start est un véhicule économe. En ville, la consommation est sensiblement identique, avec 4,9 l/100 km et elle baisse à un petit 4,2 l/100 km sur route. Sur autoroute, elle s'établit à 6 l/100 km ce qui reste raisonnable. Les rejets polluants sont bas, avec un petit pic de monoxyde de carbone sur autoroute.

Notes

(1) Option ou non disponible, selon niveau de finition.

(2) Option ou de série, selon niveau de finition.

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité