Peugeot 5008 1.6 HDi 112 BVM6

Peugeot 5008 1.6 HDi 112 BVM6

5 portes - Diesel - 112 ch – Boîte manuelle – Commercialisé en octobre 2010

Mis à jour le : 01/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Assemblage perfectible.
  • Le volume de coffre trop faible de 110 litres (mesuré sous tablette en configuration 7 places).
  • Éclairage du coffre faible en raison de la présence d’une seule ampoule.
  • Filet de séparation proposé en option.
  • Rangement de la tablette sous le plancher assez délicat.
  • Le bouton de réglage d’inclinaison du dossier du siège conducteur assez mal placé dont le montant central gêne la préhension.
  • La serrure de démarrage n’est pas éclairée.
  • La boîte à gants est trop petite, d’une forme peu logeable et n’est pas éclairée en permanence.
  • Performances modérées en charge

Le Peugeot 5008 est un monospace compact commercialisé depuis fin 2009 qui utilise la plate-forme du Citroën C4 Picasso. La voiture est disponible en version à 5 ou, en option, à 7 places. Grâce à ses dimensions généreuses (plus de 4,5 mètres de long), l’habitabilité du véhicule est appréciable. Ainsi, en fonction de la configuration de l’habitacle, le volume de coffre disponible varie de 679 litres (version à 5 places) ou de 580 litres (version à 7 places) à 1 754 litres lorsque tous les sièges arrière sont retirés. Début 2012, la voiture est disponible avec trois niveaux de finition et deux moteurs différents. Dans sa version diesel HDi de 112 ch, le 5008 est confortable et permet de réaliser de longs voyages en toute sérénité. Ce moteur est un bon compromis entre la performance et la sobriété avec sa consommation moyenne de 5,8 l/100 km. Ainsi, ce Peugeot 5008 se montre relativement économique à l’usage. Le premier niveau de finition Access est bien équipé dans l’ensemble, mais quelques options ne sont pas disponibles.

Qualité de vie à bord

Qualité de fabrication, finition

La qualité de fabrication est réelle et d’un très bon niveau. Les écarts entre les différents éléments de la planche de bord sont réguliers et la finition est soignée. L’intérieur utilise des matériaux de haute qualité avec notamment un tableau de bord partiellement moussé. Les éléments en aluminium et les surfaces brillantes confèrent au 5008 un aspect très chic. On note toutefois quelques petits défauts avec des vibrations de certains plastiques. L’insonorisation est de bonne qualité et le moteur se montre très discret. Le 5008 possède de série un kit de réparation de pneu et une roue de secours pour les versions à 7 places. Les pare-chocs peints sont coûteux à la réparation, d’autant plus que l’arrière devra être remplacé en un seul morceau. On regrette que le bouchon de remplissage du réservoir doive être ouvert à l’aide de la clef.

Accès et habitabilité

Les portes se manipulent facilement et possèdent des dispositifs de maintien en position ouverte performants. Dommage qu’ils ne possèdent que deux positions d’arrêt. On regrette qu’il n’y ait pas d’éclairage de bas de caisse qui faciliterait grandement l’accès à bord de nuit. L’utilisation de la ceinture centrale arrière n'est pas très intuitive.

À l’avant, les larges ouvertures offertes par les portes sont appréciables. Le pare-brise, très incliné, peut devenir gênant pour les plus grands qui risquent de s’y cogner. Les sièges, placés assez haut, permettent de s’installer sans souci. L’espace pour les jambes est suffisant pour des occupants mesurant jusqu’à 1,92 m. Idem pour la hauteur sous pavillon qui permettra à tous de s’installer sans difficulté. La largeur aux places avant est généreuse. Le siège conducteur est réglable en hauteur (pas celui du passager avant) mais son assise ne l’est pas en inclinaison. Les dossiers des sièges avant sont performants et assurent un excellent maintien, même à vitesse élevée.

À l’arrière, l’accès ne pose pas de soucis. Pour la troisième rangée de sièges, proposée en option, l’accès est satisfaisant. Attention toutefois aux passagers de grande taille qui peuvent se cogner dans le toit lors de l’accès à ces places. Les places arrière accueillent confortablement des passagers mesurant jusqu'à presque 1,90 m lorsque les sièges avant sont positionnés pour accueillir des occupants d'1,85 m. Trois occupants adultes disposent également de suffisamment de place en largeur pour être installés confortablement. Par contre, les occupants de la troisième rangée seront plus à l’étroit et l’espace réservé pour les jambes est limité et ne sera suffisant que pour des passagers de moins d'1,70 m. Les sièges de la deuxième rangée peuvent être déplacés d’avant en arrière et leur dossier possède un réglage en inclinaison. Les dossiers, moins confortables que ceux des sièges avant, demeurent acceptables. Le maintien en latéral est satisfaisant mais l’assise n’assure que peu de soutien aux cuisses. Si elles ont le mérite d’être disponibles en option, les places de la troisième rangée ne sont pas confortables : mal dessinées, mauvais maintien des cuisses, assises trop basses.

Les trois sièges indépendants de la deuxième rangée sont confortables et spacieux.

Coffre

Le coffre est généreux et offre un volume de chargement appréciable. Selon la configuration, il passe de 435 litres (volume mesuré sous la tablette en configuration 5 places) à 950 litres lorsque les sièges sont repliés. En prenant la valeur totale jusqu’au pavillon, les volumes sont alors de 679 litres pour la version à 5 places, 580 litres pour la version à 7 places et 1 754 litres au maximum lorsque tous les sièges sont repliés. Le coffre est facile à ouvrir et l’ouverture disponible est très large. Les personnes d’1,85 m pourront se tenir debout dessous sans risquer de se cogner.

La forme carrée du coffre permet d’exploiter au mieux le volume de chargement.

Commandes, instruments, rangements

Le Peugeot 5008 est ergonomique et fonctionnel. Le volant réglable en hauteur et en profondeur permet d’ajuster au mieux la position de conduite, quelle que soit la taille du conducteur. Le levier de changement des rapports, placé en hauteur, est facile à manipuler et tombe facilement sous la main. Les commandes de la climatisation sont bien placées mais peuvent parfois être partiellement cachées par le levier de vitesse. Les vitres avant possèdent une commande à impulsion. La commande manuelle des vitres arrière est aisée. Tous les occupants possèdent un spot de lecture dédié. Le nombre de rangements dans l’habitacle est important et celui situé sur la console centrale est très volumineux. Dommage que pour accéder aux deux compartiments arrière situés dans le plancher il faille soulever le tapis de sol.

Le poste de conduite est cossu et fonctionnel mais l'assemblage est perfectible.

Bruit intérieur

Le 5008 dispose d’une très bonne insonorisation et le niveau sonore est relativement bas dans l’habitacle. Nous avons mesuré seulement un peu moins de 67 dB(A) à 130 km/h. Et cela reste valable sur tous les types de revêtement. Les bruits d’air sont également peu présents. Toutefois, le moteur est assez audible lorsqu’il monte dans les tours et à haute vitesse. Enfin, les trains roulants laissent parfois remonter des bruits sourds lors de passages dans des nids-de-poule.

Chauffage, ventilation

La climatisation manuelle du Peugeot 5008 est efficace mais on regrette l’absence d’affichage de la température sélectionnée ainsi que la manette de réglage qui se révèle peu précise. Le réglage du débit d’air par les buses d’aération est précis. L’efficacité du chauffage permet de monter la température de -10 °C à 22 °C en 15 minutes. Il faut compter 20 minutes pour atteindre cette température aux places de la 2e rangée. 

Suspensions, amortissement

L’amortissement est confortable tout en étant plutôt ferme. Les suspensions sont efficaces sur les revêtements difficiles et, même sur une succession de bosses, elles ne rebondissent pas beaucoup. Mais, si les déformations de la route sont bien absorbées, elles sont malgré tout ressenties par les occupants. Ainsi, la voiture se montre moins confortable sur les chocs uniques, comme lors d’un passage sur une plaque d’égout par exemple. Le balancement, au freinage comme à l’accélération, est bien maîtrisé. Les suspensions et amortisseurs conservent leur niveau d’efficacité même lorsque le véhicule est en charge.

Au volant

Performances

Le diesel 1.6 HDi 112 ch dispose d’une bonne flexibilité et s’avère agréable dans le 5008 malgré le poids de l’engin. Il lui faut en effet seulement 8,3 secondes pour passer de 60 à 100 km/h, ce qui est tout à fait acceptable. Les reprises sont toutefois un peu justes à vitesse réduite et cela s’aggrave un peu lorsque le véhicule est en charge.

Agrément moteur

Pour quasiment toutes les plages de régimes, le moteur 1.6 HDi 112 ch se montre agréable et rond. Il manifeste seulement quelques bourdonnements et vibrations désagréables dans les plus hauts régimes. Le bruit est également plus soutenu. Mais, en utilisation normale, le moteur se montre plutôt agréable à conduire.

Changements de rapports

La boîte de vitesses manuelle à 6 rapports est précise et facile à manipuler. Cela en particulier grâce à son levier de vitesse haut perché. Le guidage est précis et l’engagement des rapports aisé. Le système de verrouillage du levier pour la marche arrière est efficace et facilement utilisable.

Étagement des rapports

La boîte de vitesses à 6 rapports est bien étagée. La démultiplication des rapports est également bien adaptée au moteur, ce qui évite d’avoir à changer de rapport trop souvent.

Tenue de route

La traction offerte par le 5008 1.6 HDi 112 ch est plutôt bonne, même si on note une tendance au patinage au moment du démarrage en raison d’un couple moteur assez important. Heureusement, l’antipatinage permet de compenser cette perte d’adhérence provisoire. La stabilité du véhicule est bonne, et cela à toutes les vitesses. Le 5008 est imperturbable, même lors de la présence d’ornières ou de revêtement inégal. La voiture s’est également bien comportée lors du test d’évitement et l’ESP s’est montré très efficace. La prise de roulis n’est pas exagérée et aucun risque de retournement n’a été relevé.

Virages

Le 5008 a tendance à être légèrement sous-vireur. Un comportement qui s’accentue un peu lorsque le véhicule est en charge, mais sans que cela ne soit dramatique ni même dangereux.

Direction

La direction s’avère très sensible mais ne fournit pas une excellente sensation au volant car elle est vraisemblablement très assistée. Ainsi, le retour d’information à vitesse élevée pourrait être meilleur et offrir au conducteur un contact plus précis avec la route. Le point positif est que les manœuvres sont faciles à réaliser et ne demandent pas d’effort important. Dommage que le rayon de braquage soit aussi important avec ses 12,4 m.

Freinage

Le Peugeot 5008 met 36,5 m pour passer de 100 km/h à l'arrêt complet, selon une moyenne de dix mesures effectuées à mi-charge et avec des pneumatiques Michelin Primacy HP 215/55 R16 93V. La répétitivité des freinages n’a rien montré d’anormal et le système de freinage a bien supporté ce traitement sévère. La commande des freins est assez sensible et la réaction est rapide.

Champ de vision

Le siège conducteur, assez haut placé, permet d’avoir une très bonne visibilité générale de la route. Toutefois, en raison de la forte inclinaison du capot, la visibilité vers l’avant lors des manœuvres est limitée. À l’inverse, la partie arrière, presque verticale, permet d’apprécier au mieux la distance et facilite les marches arrière. Dommage que la visibilité vers l’arrière soit perturbée par la forme particulière de la vitre latérale et par le large montant arrière. La vision dans le rétroviseur intérieur est également restreinte en raison de la taille réduite du miroir. On regrette que les rétroviseurs extérieurs ne comportent pas de partie hémisphérique qui permette de limiter l’angle mort.

La visibilité de trois-quarts arrière est handicapée par les larges montants.

Test du champ de vision à 360° du conducteur.

Sécurité

Le résultat Euro NCAP 2009 est très bon, le 5008 obtient 5 étoiles dont :

– 89 % pour la protection des adultes ;

– 79 % pour la protection des enfants ;

– 37 % pour la protection des piétons ;

– 97 % pour l'aide à la sécurité.

Équipement de sécurité

Bonne nouvelle, l’ESP est monté de série sur tous les 5008, de même que l’assistance au freinage d’urgence et le régulateur/limiteur de vitesse.
Le pack InfoDrive, comprenant l’alerte de distance de sécurité, l’avertisseur de sous-gonflage des pneus et l’affichage tête haute, est livré uniquement avec la finition Premium Pack. Les deux autres finitions ne peuvent bénéficier de ces équipements de sécurité, excepté l'affichage tête haute qui est disponible en option sur la finition Premium. L’affichage tête haute se présente sous la forme d’un petit écran qui se déploie au-dessus de la planche de bord. Il affiche, entre autres, la vitesse et la consommation. Petit bémol pour le système d’alerte de distance de sécurité qui affiche non pas la distance séparant du véhicule précédent, mais le temps qu’il faut pour le rejoindre, ce qui peut être déroutant.

Les feux de détresse se déclenchent automatiquement en cas de freinage brusque.

Au niveau des portes, on note l’absence regrettable de catadioptres ou de lumières quand l’une d’elles est entrouverte.

Les projecteurs bi-xénon directionnels ne sont proposés qu’en option pour la version Premium Pack, dans le pack Vision (800 euros).

Les appuie-tête avant assurent la protection de personnes d'1,90 m maxi. L’avertisseur d’oubli de ceinture de sécurité est présent à l’avant et l’état des ceintures arrière est affiché. Les poignées de porte sont suffisamment solides pour supporter une traction élevée en cas d’ouverture d’urgence après un accident.

Protection des adultes

En choc frontal, la structure du véhicule supporte très bien le choc. Genoux et jambes des occupants avant bénéficient d’une bonne protection et aucun élément agressif ne les menace sous le tableau de bord. Le modèle obtient le score maximal en choc latéral, mais lors de l’essai plus sévère contre le poteau, la protection du thorax du conducteur est marginale. La protection contre le coup du lapin est elle aussi assez médiocre.

Protection des enfants

Le modèle obtient un bon 79 % en protection des enfants lors des essais Euro NCAP.

Des attaches Isofix très bien indiquées équipent les trois places de la deuxième rangée de sièges et l’espace disponible permet d’installer trois systèmes de retenue spécifiques sans aucun problème. En outre, les ceintures de sécurité sont longues et permettent d’attacher les sièges les plus gourmands en sangle. Les boucles de ceinture sont cependant assez mal placées et l’installation des sièges auto demande un peu de force.

L’assise des sièges de la deuxième rangée est un peu courte. Leur rebord avant bien souple est la cause d’une stabilité moyenne des sièges auto.

Les vitres arrière, quand elles sont électriques, sont équipées d’un système de sécurité antipincement, tout comme celles des places avant.

À la troisième rangée de places optionnelles, l’installation de sièges auto est à proscrire, notamment à cause du manque de place.

Protection des piétons

Le 5008 obtient 37 % seulement au score Euro NCAP pour la protection des piétons. Le pare-chocs est la seule zone qui n’est pas trop dangereuse, et il épargnera les jambes des piétons lors du choc. Ailleurs, et notamment au niveau du bord avant du capot moteur et sur les côtés, il existe un risque élevé de blessure grave à la tête lors de l’impact.

Environnement

Le 5008 HDi 112 ch demande en moyenne 5,8 l de gazole aux 100 km. La consommation passe à 6,7 l/100 km en cycle urbain, à 4,6 l/100 km en cycle extra-urbain et à 6,7 l/100 km sur autoroute. Le moteur émet 153 g de CO2/km. Équipé d’un filtre à particules, ce moteur dispose d’un niveau d’émission de polluants assez bas.

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité