Ford Mondeo 1.6 SCTi 160 S&S EcoBoost

Ford Mondeo 1.6 SCTi 160 S&S EcoBoost

5 portes - Essence - 160 ch - Boîte manuelle - Commercialisé en février 2011

Mis à jour le : 23/02/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Champ de vision moyen.

Alors que le dernier restylage de la Ford Mondeo date de plus de 3 ans, la 4e génération était attendue pour l'automne 2013 mais la fermeture des deux usines européennes Ford, qui devaient assembler la nouvelle Mondeo, a repoussé son lancement à fin 2014. Ce n'est donc qu'à une revue des niveaux de finition que nous avons pu assister, au printemps 2013.

La qualité d'assemblage de la carrosserie est satisfaisante.

La berline à hayon 3e génération de notre essai est équipée du moteur à essence SCTi EcoBoost de 160 ch et 1 596 cc répartis sur 4 cylindres. Il est couplé avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports. Deux niveaux de finition sont proposés avec cette motorisation : Édition et Élance (1 300 euros de plus). L’Édition se prête plus à une utilisation urbaine, avec parmi ses spécificités le système Stop & Start et l'aide au stationnement avant/arrière installés de série. L’Élance, plus typée sportive, est équipée d'un intérieur cuir et d'une suspension « sport » (avec châssis rabaissé).

La Mondeo est satisfaisante à tous les points de vue, avec un énorme coffre, une motorisation à essence 1.6 EcoBoost agréable et assez dynamique pour s'insérer dans tout type de trafic, et un équipement très complet. Le champ de vision est toutefois légèrement perfectible.

Carrosserie, coffre, habitacle

Extérieur, carrosserie

Élégante et à l'allure dynamique, la Ford Mondeo est assemblée avec soin mais révèle quelques soudures mal dissimulées et des ajustages perfectibles. Le moteur est bien cloisonné ce qui réduit les turbulences et le protège des salissures. L'ouverture des portières est bien protégée de même que le seuil des portes avant qui possède une plaque antirayures en aluminium brossé. Par contre, les éléments de carrosserie ne possèdent pas de baguettes de protection contre les petits chocs et les rayures.

Habitacle

Les sièges et les seuils des portes sont hauts, ce qui facilite l'accès à bord, mais la distance est un peu grande entre le seuil et le siège. L'accès à l'arrière pourrait être amélioré si les portières s'ouvraient plus largement. Chaque porte possède une poignée de toit pour s'aider à sortir du véhicule, mais attention à la ligne de toit assez basse, où l'on peut se cogner la tête.

L'accès aux places ne pose pas de problème particulier. Mais attention à la tête, surtout à l'avant.

La télécommande permet d'ouvrir et de fermer les portes, les vitres et éventuellement le toit ouvrant pour les modèles équipés. Avec la carte d'accès et de démarrage sans clé Keyless (optionnelle), il suffit de saisir la poignée de porte pour que celle-ci se déverrouille automatiquement.

L'aménagement intérieur et les garnitures donnent immédiatement une sensation de haut de gamme, avec des plastiques de qualité, volant et pommeau de vitesse gainés de cuir, planche de bord doublée de mousse et baguettes décoratives façon métal. En finition Élance, les sièges sont en cuir.

L'avant de l'habitacle est très spacieux. À l'arrière, il est correct pour deux personnes, qui peuvent mesurer jusqu'à 1 m 90 au regard de la garde au toit. La base des vitres assez haute y diminue un peu la sensation de volume. À l'avant, les espaces de rangement sont nombreux et pratiques, tels les casiers de portières qui peuvent loger des bouteilles, le range-lunettes au niveau du plafonnier ou le casier sous le repose-bras central. La boîte à gants est vaste et peut être réfrigérée (en option).

Poste de conduite

Le cockpit est très ergonomique, seules les commandes au volant et celles du système de navigation (commande vocale, au volant ou via l'écran tactile couleur) demandent une certaine familiarisation. Le volant réglable en hauteur et en profondeur est idéalement placé, de même que le levier de vitesses bien que celui-ci puisse sembler un peu bas quand le repose-bras est utilisé. Les commandes d'éclairage par bouton rotatif sont très commodes.

Poste de conduite très ergonomique.

Les essuie-glaces et l'éclairage (selon finition) se mettent en marche automatiquement dès que les conditions l'imposent. Parmi les instruments, il manque celui de la température du moteur, et la jauge d'essence est assez peu précise. Toutes les commandes sont parfaitement éclairées.

Le combiné d'instruments, avec l'ordinateur de bord, est bien dans le champ de vision.

La climatisation automatique bi-zone est bien placée et simple d'utilisation. Les boutons sont toutefois perfectibles et l'écran un peu trop petit.

Coffre

Le coffre est particulièrement volumineux mais moyennement pratique. Il peut en effet contenir 525 l de chargement, et 950 l avec la banquette rabattue (mesures effectuées jusqu'à la base des parties vitrées). Mais malgré la grande ouverture, l'opération de chargement n'est pas particulièrement aisée car le seuil se situe bien haut (71,5 cm), et quand la banquette est rabattue, le sol n'est pas continu donc on ne peut pas faire glisser les bagages.

Le coffre est très volumineux mais manque de rangements.

Pour décharger le contenu du coffre, il faut franchir les 19,5 cm qui séparent le plancher du seuil de coffre, alors que pour certains véhicules comme l'Honda Accord, le seuil est au même niveau que le plancher.

19,5 cm séparent le seuil du plancher de coffre.

Pour rabattre la banquette arrière (asymétrique), il faut d'abord rabattre l'assise, puis le dossier, et les ceintures de sécurité risquent de se coincer lors de la remise en place de la banquette.

Champ de vision, éclairage

Le champ de vision à 360° est médiocre, notamment à cause des gros montants arrière.

De plus, la lunette dont la base est assez haute ne permet pas de détecter la présence d'obstacles ou d'enfants, par exemple, à l'arrière proche du véhicule. La caméra de recul corrigera ce problème mais elle n'est proposée qu'en option pour la motorisation testée (980euros). De plus, la maîtrise de l'encombrement de la carrosserie nécessite une certaine habitude.

Vue à 360° du conducteur : peut mieux faire.

Selon la finition (série ou option), les rétroviseurs extérieurs sont électriques et chauffants et le véhicule équipé de l'aide au stationnement avant et arrière.

Les phares halogènes auto-directionnels avec feux d'angle fixes sont optionnels (430 euros). Idem pour les phares bi-xénon avec feux d'angle fixes mais uniquement pour l’Élance, en pack Premium. En option également, les phares halogènes peuvent être adaptatifs : ils basculent des feux de route vers les feux de croisement automatiquement si un véhicule se présente en sens inverse ou si l'éclairage de la chaussée est suffisant.

Confort

Suspensions et châssis

Le véhicule a été testé en finition Édition, ce n'est donc pas une suspension « sport » qui l'équipe. Le châssis est bien équilibré et confortable, les défauts isolés sont bien absorbés, les longues bosses provoquent quelques oscillations, et la caisse s'incline peu dans les virages. En trafic urbain, le châssis reste docile et ne provoque pas de vibrations gênantes sur les rues pavées.

Sièges

La sellerie du modèle testé est en tissu (les sièges de l’Élance sont de type sport, en cuir) dont la texture évite quasiment de transpirer même en été. Les sièges avant sont réglables électriquement en hauteur et possèdent un soutien lombaire. Bien dessinés, ils sont fermes et confortables, et procurent une position relaxante. L'assise est toutefois un peu courte, et le dossier, très étroit vers le haut, maintient peu latéralement. Les sièges arrière latéraux sont également fermes, avec un relief bien marqué ; ils sont confortables tout au long du trajet même sur de longues distances. Par contre, la place centrale de la banquette arrière doit être considérée comme une place d'appoint réservée aux courtes distances, au risque de devenir rapidement inconfortable.

Bruit

Parfaitement insonorisé, l'habitacle de la Mondeo ne laisse passer aucun bruit du contact avec la route et le moteur reste très discret comme le montre notre mesure de 66,5 dB(A) réalisée à 130 km/h.

Chauffage et ventilation

La vitesse de montée en température est juste moyenne mais atteint des températures agréables, du moins à l'avant. La climatisation à régulation automatique bi-zone est installée de série. Conducteur et passager disposent d'un réglage de température individuel.

Moteur et transmission

Le moteur à essence 1.6 turbocompressé à injection directe développant 160 ch maxi assure de vives accélérations, permettant de passer de 60 à 100 km/h en 5,5 s. Les 4e et 5e rapports sont très souples, le 6e l'est moins. Très agréable, le moteur n'émet ni bourdonnement, ni vibrations.

La boîte à 6 vitesses équipée d'un indicateur de changement est précise et peut être utilisée avec vélocité. Les rapports bien étagés sont en harmonie avec le moteur qui tourne à une vitesse raisonnable (2800 tr/min) en 6e à la vitesse de 130 km/h.

La marche arrière synchronisée s'enclenche en douceur même quand le véhicule avance encore.

Comportement routier

Tenue de route, direction

La direction très réactive et précise assure un bon contact avec la route, alors que le train arrière fait preuve d'une bonne adhérence dans le sens transversal. En cas de coup de volant brusque, le véhicule réagit de façon musclée mais sans risque, notamment grâce à l'ESP (installé de série) qui corrige un éventuel sous-virage pour les situations limites. Les virages pris à trop grande vitesse provoquent un transfert de poids sur le train avant qui est perçu de façon nette et suffisamment tôt pour rester contrôlable.

Freinage

Le frein se comporte de manière saine et contrôlable, avec un bonne modulation et sans effet d'échauffement. La distance de freinage à 100 km/h est plutôt courte : 36,6 m en moyenne sur 10 mesures successives.

Sécurité

L'équipement de sécurité de la Ford Mondeo est riche et compte des systèmes d'aide à la sécurité optionnels de dernière génération. De série sont installés 7 airbags dont les rideaux sur toute la longueur et un airbag de genoux conducteur, l'ESP et un régulateur-limiteur de vitesse. En cas de freinage d'urgence, les feux de stop clignotent avec une fréquence élevée pour prévenir les véhicules suiveurs. Colonne de direction et pédales se rétractent en cas de choc.

En option sont proposés un détecteur de franchissement involontaire de ligne et une détection de la baisse de vigilance du conducteur, systèmes qui ont été primés par l'Euro NCAP.

Notons que la roue de secours n'est disponible qu'en option.

Le dernier test Euro NCAP de la Ford Mondeo date de 2007, donc d'avant le dernier restylage de la berline. Nous pouvons toutefois appliquer le résultat à la Mondeo actuelle. Elle obtient 5 étoiles pour la protection des adultes, et 4 étoiles sur 5 pour celle des enfants, qui est de haut niveau. Notons que l'airbag passager ne peut pas être désactivé sauf par le service après-vente Ford. L'utilisation d'un siège du groupe 0+ à l'avant est donc interdite.

Environnement

Bien qu'il soit très peu polluant, le moteur 1.6 SCTi EcoBoost consomme tout de même 7,9 l/100 km en ville malgré son système Stop & Start, et 6,6 l/100 km en moyenne. Le modèle n'est donc jugé que moyen sur le critère « Environnement ».

Yves Martin

Yves Martin

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique

:

Crash Test

Évaluations
Résultat
Protection des occupants adultes
Protection des enfants
Protection des usagers de la route vulnérables
Aide à la sécurité