Cinq règles pour bien conserver vos fichiers

Disques durs externes

Cinq règles pour bien conserver vos fichiers

Mis à jour le : 01/09/2010 

Des photos aux vidéos de famille, la conservation de vos fichiers numériques n’est pas à prendre à la légère. Si les disques durs externes peuvent se révéler utiles, ils ne suffisent pas forcément pour sauvegarder vos documents. Nos conseils pour limiter les risques de perte.

 
SOMMAIRE

 

Test Que Choisir : Comparatif Disques durs externes

1. Faites des sauvegardes régulières

- Transférer des fichiers sur un disque dur externe est un jeu d’enfant. Il suffit de les « copier » puis de les « coller » dans un dossier du périphérique. Toutefois, prenez garde à ne pas juste « déplacer » les dossiers, mais à bien les « dupliquer ». C’est seulement dans ce cas que vous disposerez d’une réelle copie, que vous pourrez récupérer si le fichier d’origine disparaît.

- Certains fabricants fournissent avec leurs appareils des logiciels qui facilitent le transfert des données, voire permettent de configurer l’ordinateur pour qu’il crée automatiquement sur le disque dur une copie de sauvegarde des nouveaux fichiers.

- On peut également stocker sur son disque dur externe des « sauvegardes système ». Ce sont de véritables photographies de l’ordinateur, qui faciliteront la réinstallation des programmes en cas de plantage complet.

2. Évitez chocs et soubresauts

Pour conserver ses données le plus longtemps possible, il faut qu’elles aient été correctement enregistrées. C’est la base. Or, les disques durs externes sont des machines fragiles qui craignent les chocs. Évitez de bouger le disque dur pendant les phases de transfert de données. Il suffit en effet d’un soubresaut pour que la tête de lecture vienne rayer la galette, risquant d’entraîner une perte de données. Ces appareils ne sont pas non plus conçus pour résister à des chutes brutales, et même si les modèles portables sont plus solides que leurs homologues de bureau, ils ne sont pas incassables. Installez votre disque dur sur une surface plane, où il ne risque pas d’être bousculé. Pour les baroudeurs, des appareils plus résistants munis d’amortisseurs et de coques souples existent.

3. Prenez soin du disque dur

- Les disques durs n’aiment guère la chaleur. Installez le vôtre à l’abri de la lumière directe du soleil, afin de ne pas le soumettre à des températures trop hautes qui pourraient l’endommager prématurément. À noter : si un appareil est chaud, ce n’est pas forcément mauvais signe. « Nous équipons de plus en plus souvent nos modèles de coques métalliques qui renvoient la chaleur vers l’extérieur, explique Minh Le, directeur marketing de LaCie. Au toucher, l’appareil semble très chaud, mais l’intérieur est protégé. »

- Évitez de trop remplir votre disque dur : surchargé, il sera moins fiable. Et, bien sûr, prenez garde de ne pas le débrancher pendant les transferts de fichiers.

- Si vous ajoutez et effacez fréquemment des fichiers, vous pouvez de temps en temps procéder à une défragmentation. Cette opération, qui consiste en une réorganisation des fichiers présents sur le disque dur, améliorera ses performances.

Bon à savoir. Malgré toutes ces précautions, un disque dur externe n’est pas éternel. Sa durée de vie moyenne est de 5 à 7 ans, et rien ne permet de savoir avec précision quand il tombera en panne. « De toute manière, les utilisateurs devront certainement renouveler leur équipement avant, tant la capacité de stockage et la vitesse de transfert qu’affichent les appareils d’aujourd’hui leur paraîtront faibles d’ici quelques années », prédit le directeur marketing de LaCie.

4. Variez les supports de sauvegarde

S’il est bien adapté au stockage temporaire, le disque dur externe n’est pas idéal pour une conservation des données à long terme.

- Pour conserver vos données le plus longtemps possible, gravez-les sur des DVD ou des disques Blu-ray, à vitesse moyenne. Vérifiez que l’enregistrement a été réalisé correctement, puis stockez les disques dans un boîtier à l’abri de la lumière, de l’humidité et des changements brutaux de température.

- Il est désormais possible de conserver ses données en ligne via le cloud. Les prestataires (Dropbox, Hubic, iCloud, Skydrive, les FAI, etc.) offrent en général les premiers gigaoctets de stockage. Pour plus de capacité, il faut payer. Par ailleurs, certains fabricants de disques durs externes et quelques fournisseurs d’accès à Internet mettent à la disposition de leurs clients un espace de stockage en ligne.

5. Contrôlez vos copies

- Quel que soit le mode de sauvegarde choisi, un contrôle régulier s’impose. Vérifiez de temps en temps que les fichiers peuvent s’ouvrir. Un disque dur externe doit être redémarré régulièrement, sous peine de se gripper définitivement.

- Si, sur votre disque dur externe, certains documents présentent des défauts, il est temps de les recopier tous sur un nouveau support. Si vous possédez le fichier d’origine, sauvegardez-le une nouvelle fois. Dans le cas contraire, essayez de le transférer sur l’ordinateur. Si vous y arrivez, c’est qu’il ne contenait pas d’erreur non corrigible. Il ne reste plus qu’à le sauvegarder à nouveau.

 

Test Que Choisir : Comparatif Disques durs externes

Cyril Brosset

cyrilbrosset