NAS Bien choisir son serveur NAS pour stocker ses données

NAS

Bien choisir son serveur NAS pour stocker ses données

Un NAS (« Network Attached Storage ») est un serveur personnel permettant de stocker ses données, de les partager entre plusieurs utilisateurs et d’y accéder à distance depuis un ordinateur, une tablette tactile ou un smartphone. Ce disque dur évolué peut donc faire office de « cloud personnel » : les fichiers sont stockés chez soi, pas sur les serveurs de Google ou de Dropbox. Il permet aussi de partager une imprimante ou de gérer des caméras de vidéosurveillance. Voici nos conseils pour choisir le vôtre.

 
Test Que Choisir : Comparatif Serveurs NAS

Sorte de disque dur évolué accessible à distance, le NAS (« Network Attached Storage ») permet de stocker et de partager des fichiers entre plusieurs utilisateurs, qui peuvent y accéder depuis différents appareils : smartphone, tablette tactile ou ordinateur. Un NAS centralise ainsi sur un même réseau les vidéos, les photos et autres documents que chaque membre de la famille peut consulter sur son appareil. Un administrateur gère les droits d’accès de chacun.

 

Aux moins deux disques durs pour la sauvegarde

Comme un ordinateur, un NAS est équipé d’un processeur et de mémoire vive qui vont déterminer ses performances. Un ventilateur est nécessaire pour refroidir le système (les NAS sont généralement un peu bruyants). À l’intérieur, un ou plusieurs emplacements sont prévus pour accueillir des disques durs 2,3 ou 3,5 pouces. À vous de choisir leur capacité (de 1 à 8 To). Vous pourrez choisir de créer un seul espace de stockage cumulant la capacité des différents disques (mode « JBOD » : « Just a Bunch of Disks ») ou bien de virtualiser la gestion du stockage sur ces disques avec la technologie RAID (« Redundant Array of Independent Disks »). Il existe différentes configurations, qui permettent d’améliorer les performances et/ou la sécurité. Ainsi, plusieurs disques montés en RAID 0 offrent un seul volume de stockage étendu, plus rapide. Mais si un des disques tombe en panne, toutes les données sont perdues. Pour sauvegarder ses données, mieux vaut choisir le RAID 1 (ou RAID « miroir ») : les données sont automatiquement dupliquées sur tous les disques. Revers de la médaille : la capacité totale est limitée à celle du plus petit des disques. Citons enfin le RAID 5, possible à partir de trois disques. Dans ce mode, les données sont écrites successivement sur les disques ; en cas de perte de l’un des disques, les données perdues peuvent être reconstituées.  

Notez que vous pourrez changer les disques durs si vos besoins augmentent.

 

Accès à distance

Une fois connecté à la box du foyer, le NAS dévoile ses fonctions de partage. Les utilisateurs pourront ainsi accéder aux fichiers à distance. La configuration, généralement pilotée depuis une interface Web, n’est pas toujours simple pour les néophytes. C’est l’un des points que nous avons évalués en laboratoire sur six modèles parmi les plus connus (Synology DiskStation DS216j, Western Digital My Cloud Mirror ou encore Asustor AS1002T). La plupart des fabricants proposent différentes applications mobiles (iOS et Android) pour accéder aux documents depuis un smartphone.

 

Caméra IP et autres fonctions annexes

Certains NAS intègrent un antivirus pour contrer les attaques courantes. Veillez d’ailleurs à ce que le disque propose une fonction de chiffrement de vos données (AES-256). D’autres permettent d’héberger son site Internet ou de gérer des adresses e-mail. Un NAS permet aussi de partager une imprimante en réseau. Autre fonction désormais souvent prise en charge : la vidéosurveillance. Ces serveurs sont capables d’analyser les flux vidéo provenant de plusieurs caméras, d’optimiser le stockage et de configurer des alertes (quand un mouvement est détecté, par exemple). L’utilisateur peut ainsi surveiller à distance ce qui se passe chez lui. Attention, les NAS compatibles sont capables de gérer plusieurs cameras IP (jusqu’à 10 pour les modèles que nous avons testés), mais le service devient payant au-delà de deux ou quatre (50 € environ pour une caméra supplémentaire, 180 € pour 4 caméras, 330 € pour 8 caméras).

 

Connectiques

Un port Ethernet permet de relier le NAS à votre box Internet. Veillez à ce que votre NAS intègre plusieurs ports USB, USB 3 dans l’idéal (les transferts de fichiers sont plus rapides). En général, le nombre de ports USB proposés est proportionnel à la richesse des fonctions. Un port en façade permet de connecter un disque dur externe (une alternative au RAID pour sauvegarder ses données). Les autres, situés à l’arrière, permettent de connecter des périphériques USB (imprimante, caméra IP, etc.). Certains NAS sont également équipés d’une prise HDMI pour connecter un écran qui affichera une interface de gestion.

 

Entre 160 et 600 €

Les prix affichés pour un NAS à usage non professionnel varient de 160 à 600 € environ. Les prix les plus bas n’intègrent généralement pas les disques durs, à acheter parallèlement. Comptez une centaine d’euros pour un disque de 2 To, et donc un budget moyen de 400 € pour une solution complète permettant de dupliquer ses données.

Test Que Choisir : Comparatif Serveurs NAS

 

Camille Gruhier

cgruhier