Petit électroménager Comment éviter et réparer les pannes les plus fréquentes

Petit électroménager

Comment éviter et réparer les pannes les plus fréquentes

Contrairement au gros électroménager, dont les prix atteignent plusieurs centaines d’euros, les appareils de petit électroménager comme les aspirateurs, les fours à micro-ondes ou les fers à repasser sont souvent vendus à des tarifs peu élevés. De ce fait, il est tentant de les remplacer plutôt que de les faire réparer. Or, leurs pannes les plus fréquentes sont non seulement évitables, mais aussi réparables pour un coût relativement abordable – voire gratuitement dans les structures associatives. Tour d’horizon des problèmes les plus fréquemment rencontrés, avec Jean-Pierre Buzy. Dépanneur depuis 30 ans à Toulouse (31), il est président de l’association StarSAV, qui regroupe une centaine de professionnels agréés par les grandes marques.

 

Les fours à micro-ondes

Problème de boutons de commande

Selon l’enquête de fiabilité menée par Que Choisir et ses partenaires européens, le problème le plus fréquemment rencontré concerne les boutons de commande : 9 % des appareils achetés par nos lecteurs en ont souffert. Heureusement, les pièces détachées sont aujourd’hui plus facilement accessibles aux consommateurs – même si tous les fabricants n’ont pas le même niveau d’engagement. Les boutons de commande sont donc remplaçables pour une cinquantaine d’euros en structure spécialisée.

L’ampoule du micro-ondes ne fonctionne plus

Contrairement aux apparences, c’est une réparation complexe, facturée une trentaine d’euros en station technique : « cela fait cher l’ampoule », admet Jean-Pierre Buzy. Mais pour des raisons de sécurité, le consommateur ne doit pas être tenté de farfouiller à l’intérieur de son four : « pour accéder à l’ampoule, nous devons tout démonter, avec des tournevis spéciaux ».

Le plateau ne tourne plus

Les problèmes de plateau tournant coûtent de 50 à 60 € à réparer. « Bien souvent, c’est parce qu’un liquide a coulé et s’est infiltré sous le plateau, au niveau du moteur, et l’a fait disjoncter », indique le réparateur. Prudence, donc, si vous réchauffez une tasse de café !

Le micro-ondes fait des étincelles ou ne fonctionne plus

Autre conseil du réparateur : nettoyez régulièrement la plaque de mica de votre micro-ondes. Il s’agit d’une plaque grise, à base de silicate d’aluminium et de potassium, située sur une des parois intérieures. Sa fonction est de filtrer les ondes envoyées par le magnétron : si elle s’encrasse, elle risque de se déchirer. Une panne fréquente et facile à réparer, mais surtout largement évitable.

 

Les aspirateurs traîneaux et balais

Un accessoire est cassé

Les marques proposent maintenant des pièces détachées à des prix intéressants. Les accessoires (tubes flexibles ou combinés, etc.) se vendent de 20 à 50 €, en fonction des marques.

Le câble ne s’enroule plus

Changer le système d’enroulement du câble coûte en général 60 €, pièces et main-d’œuvre, et jusqu’à 90 € pour les marques haut de gamme.

Le moteur a un problème de puissance ou est en panne

Le réparateur nous livre une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise, c’est que pour la plupart des marques d’aspirateurs, changer le moteur n’est pas rentable car cela représente quasiment le prix d’un produit neuf. La bonne, c’est que beaucoup de problèmes sont en fait dus aux charbons moteur (qui servent à alimenter le moteur en courant électrique). Ils sont réparables pour quelques dizaines d’euros.

La batterie ne fonctionne plus

Ce problème est celui que nos lecteurs ayant un aspirateur balai ou un aspirateur robot ont le plus souvent rencontré. Changer une batterie n’est pas bien compliqué… « Mais le problème des batteries au lithium, quel que soit le produit, est leur prix élevé : il peut atteindre 120 € pour un aspirateur balai ». Pour éviter de passer à la caisse, il est recommandé de recharger l’appareil après chaque utilisation plutôt que d’attendre que la batterie se décharge sur une période de plusieurs semaines.

 

Les fers à repasser et centrales vapeur

La semelle est tachée ou laisse des particules de calcaire

Un nettoyage complet de la semelle, sans changement de pièce, prend une vingtaine de minutes et coûtera une vingtaine d’euros chez un réparateur. Mais attention, si elle est tachée à cause d’un produit additif, comme de l’amidon, il faudra la démonter pour un nettoyage de l’ensemble des pièces. Cela fait grimper la facture, qui peut aller de 35 à 50 €.

Le fer à repasser fuit

Les fuites sont souvent évitables : elles sont dues à une absence de détartrage de la part des utilisateurs. Si l’appareil n’est jamais détartré, des bouchons se forment, entraînant des fuites. Un détartrage complet représente environ une heure de main-d’œuvre, soit 35 à 50 €.

 

Les machines à expressos à capsules ou automatiques

La machine fuit

Comme pour les fers à repasser (et la plupart des petits appareils nécessitant de l’eau), la faute incombe souvent à l’utilisateur qui a oublié de détartrer régulièrement son appareil. Heureusement, les grands fabricants (Saeco, Delonghi, Jura…) proposent des kits de remise en état complet des joints de leurs machines. Cela coûte de 100 à 150 € pour une machine automatique. « Peu de consommateurs le comprennent, mais la machine à café est un appareil qui a besoin d’entretien », insiste le réparateur. « Avec une voiture, vous ne faites pas que mettre de l’huile et vous la révisez de temps en temps. Là, c’est pareil. »

La pompe ne fonctionne pas

Pour une pompe défaillante, comptez 100 € de réparation pour une automatique et 20 à 30 € pour une machine à capsules. « Ça vaut le coup de faire réparer, car le prix des pièces détachées a baissé », souligne Jean-Pierre Buzy. Preuve que même les machines vendues moins de 100 € ne méritent pas d’être jetées en cas de panne…

 

Les robots multifonctions ou robots cuiseurs

Un accessoire est cassé

Les pièces détachées et accessoires de toutes les grandes marques sont facilement trouvables, pour quelques dizaines d’euros.

Le boîtier est fêlé ou cassé

« Entre la pièce et la main-d’œuvre, la réparation vous reviendra à 30 ou 40 % du prix initial », indique le réparateur. « C’est la barre psychologique à partir de laquelle les clients ont du mal à accepter les devis. Avec un appareil à 250 €, les gens auront tendance à remplacer plutôt que de mettre 80 € dans une réparation, alors qu’ils accepteront une réparation à 300 € sur un appareil à 1 200 €. »