Cafetière à expresso avec broyeur à grains L’alternative aux cafetières à expresso classiques

Cafetière à expresso avec broyeur à grains

L’alternative aux cafetières à expresso classiques

Les cafetières à expresso dites « full auto » sont équipées d’un broyeur de grains, ce qui en fait des alternatives intéressantes aux machines à capsule. Les prix vont de moins de 400 € à 1 000 € et plus. Cet investissement assez élevé est compensé par un coût de revient à la tasse deux à trois inférieur à celui d’un expresso en dosette.

 

L’appareil

La cafetière à expresso avec broyeur à grains est la version grand public d’une machine présente de longue date dans la restauration. Concrètement, vous versez le café en grains dans un moulin, vous pressez une touche et vous récupérez votre boisson sans manipulation supplémentaire. Intérêt par rapport à une cafetière à l’ancienne : la saveur particulière du café fraîchement moulu. Par rapport à une cafetière à dosettes, vous n’êtes pas prisonnier d’une marque. Vous choisissez votre café librement parmi l’offre en grains et vous générez moins de déchets. Si vous voulez tester des cafés rares, l’offre en boutiques spécialisées ou en ligne est très variée.

Ces machines, appelées également « full auto », restent chères, mais les prix sont en baisse. Le coût à la tasse est de l’ordre de 0,10 €, contre 0,30 € avec des dosettes. À partir de quatre cafés par jour, le surcoût à l’achat est amortissable assez facilement. Illustration avec une cafetière à capsules à 67,50 € et une cafetière à expressos avec broyeur à grains vendue  699 € : l’écart est de 631,50 €. À 0,20 € d’économie par tasse, et pour quatre tasses par jour, le surcoût représente deux ans et cinq mois de consommation.

Avantage supplémentaire non négligeable par rapport aux dosettes : la possibilité de faire un café allongé sans avoir à diluer à l’excès une dosette, avec un résultat en général assez moyen.

Un encombrement conséquent

Attention, les « full auto » affichent des dimensions respectables. Réservez-leur un espace de 40 cm de hauteur, 30 cm de largeur et 50 cm de profondeur, soit la place demandée par deux cafetières à filtre standard.

Utilisation

Les cafetières à expresso avec broyeur à grains sont paramétrables en fonction de vos goûts. Les modèles que nous avons testés ne présentaient pas de difficultés particulières d’emploi. Vérifiez que la cafetière qui vous intéresse accepte le café déjà moulu et de l’eau chaude (ce qui fait gagner du temps). Toutes ne le font pas. La fonction « cappuccino » est souvent proposée en série. Ce n’est pas le cas du rinçage automatique à l’allumage, pourtant bien pratique. La taille des réservoirs à grains varie du simple au triple, et celle des bacs à marc pratiquement du simple au double. Ce sont des points à prendre en compte pour éviter des manipulations fastidieuses à la longue. Le plateau chauffe-tasse, en revanche, est selon nous un gadget inutile.

Réglage du bec verseur

Les cafetières ont en général un bec verseur réglable en hauteur. Certains vont jusqu’à 15 cm, d’autres pas au-delà de 10 cm. Et vers le bas, on trouve des modèles qui ne descendent pas en dessous de 11 cm, avec un risque d’éclaboussures. Si l’amplitude est importante, c’est un plus.

Entretien

Vider le bac à marc, le bac de récupération des liquides, nettoyer le système de préparation : rien de bien compliqué, mais assurez-vous que les manipulations sont faciles. Les bacs à liquide sont parfois mal conçus. Il est difficile de les enlever et de les porter à l’évier sans en renverser une partie.

La pression, critère secondaire

Le vendeur vous expliquera probablement en magasin que la pression atteinte par la machine est à prendre en compte, une valeur élevée étant gage de bon café. Ce n’est pas ce que disent nos tests. D’une part, les chiffres annoncés par les fabricants (jusqu’à 15 bars) sont loin d’être atteints dans la réalité. D’autre part, les pressions réelles les plus fortes ne donnent pas le meilleur expresso.

Erwan Seznec