Café (infographie) Vous, le café et les cafetières

Café (infographie)

Vous, le café et les cafetières

Publié le : 21/01/2017 

Les lecteurs de Que choisir semblent vouer un véritable amour au café : en seulement une semaine, plus de 8 000 personnes ont répondu à notre questionnaire. Rituel important de la journée, le « caoua » est en pleine évolution : les bonnes vieilles cafetières à filtre laissent progressivement la place aux machines à dosettes et capsules.

 
infographie-vous-et-cafe

La consommation de café

Près de la moitié des répondants boit 3 cafés ou plus par jour et 12 % déclarent même en boire plus de 5. Attention, les médecins recommandent de ne pas dépasser cinq à six tasses par jour (soit 500 mg de caféine en moyenne). Nos répondants privilégient les cafés courts (expresso, ristretto), qui remportent 38 % des suffrages. Le café long n’a toutefois pas dit son dernier mot : à cette catégorie spécifique (13 % des réponses) s’ajoutent les 24 % des cafés « filtre classique », dont on peut supposer qu’ils sont servis dans une grande tasse ou un bol. Cette double culture du café se retrouve d’ailleurs dans l’équipement des ménages : beaucoup de Français possèdent deux machines, permettant de satisfaire leur envie de café long – en général le matin – et de cafés courts tout au long de la journée.

Les cafetières à capsules ou dosettes

Possédées par 52 % de nos lecteurs, les cafetières à capsules ou dosettes sont clairement entrées dans les habitudes : 80 % sont utilisées quotidiennement ou presque. Nespresso est le système à capsules le plus utilisé (par plus de 55 % de nos répondants), devant l’outsider Senseo. Les deux leaders se retrouvent logiquement en tête pour l’achat des capsules et dosettes, mais à un degré moindre : 43 % des achats sont des Nespresso, 10 % des Senseo. Cette différence s’explique par l’importance des capsules et dosettes de marques concurrentes, achetées par près de la moitié (47 %) de nos répondants. Ce choix est principalement dicté par le prix (67,9 % des répondants citent ce critère), loin devant la facilité d’approvisionnement (36,1 %) et le goût (34,7 %).

Les problèmes dus aux capsules compatibles

Les difficultés liées à l’utilisation de capsules compatibles n’ont pas cessé : 20 % de nos lecteurs indiquent y avoir fait face. Dans près de la moitié des cas, le problème concerne l’interaction entre la machine et la capsule. Première plainte : la difficulté à insérer ou retirer les capsules compatibles. De nombreux répondants rapportent aussi que certaines capsules leur paraissent plus résistantes que les originales, ce qui oblige la machine à forcer et pourrait engendrer un vieillissement prématuré.

Les cafetières à filtre

Les traditionnelles cafetières à filtre sont encore les plus répandues : 58 % des sondés en possèdent une. Le parc installé est âgé (machines de 8 ans d’âge en moyenne – deux fois plus que pour les cafetières à capsules ou dosettes) et peu onéreux (près de 60 % valaient moins de 50 € lors de l’achat). On assiste à un déclin de ce type de machine avec un taux d’équipement en chute de plus de 11 points entre 2010 et 2015 : elles sont passées de 73,8 % à 62,7 % selon Nielsen. Signe que ces cafetières sont de plus en plus utilisées en appoint, seulement 57 % de leurs possesseurs l’utilisent chaque jour ou presque, et 30 % ne l’utilisent que rarement ou jamais.

Les autres types de cafetières

Il s’agit de machines à expresso avec broyeur, de cafetières à piston, de cafetières à l’italienne… Là aussi, les machines accusent un âge élevé (8 ans en moyenne). Le parc se distingue par son prix : un tiers des machines coûte plus de 200 € et seulement 54 % moins de 100 €. Leur fréquence d’utilisation se rapproche de celle des cafetières à filtre : 58 % des sondés l’utilisent tous les jours ou presque, et un tiers rarement ou jamais.

Entretien et pannes de la cafetière

Près d’un tiers des répondants a subi une panne de cafetière au cours des 5 dernières années. Les cafetières à dosettes subissent plus de pannes mais sont aussi plus fréquemment utilisées, et plus récentes. Pour prévenir certaines pannes, l’écrasante majorité des répondants (96 %) n’ignore pas que les cafetières doivent être régulièrement détartrées, mais seulement 55 % le font plusieurs fois par an. 12 % ne le font jamais.

Le renouvellement de la cafetière

63 % de nos répondants ne souhaitent pas dépenser plus de 100 € pour leur prochaine cafetière. Près d’un quart ne souhaite même pas dépenser plus de 50 €, contre 17 % qui seraient prêts à dépenser plus de 200 €. Le prix est d’ailleurs le 3e critère de choix le plus important pour une cafetière. Les consommateurs sont, en outre, attentifs à la solidité de la cafetière et à la qualité du café.

Romain Grégoire

Observatoire de la consommation