Démarchage téléphonique Vos questions, nos réponses

Démarchage téléphonique

Vos questions, nos réponses

Publié le : 23/01/2017 

Afin de mieux appréhender le phénomène, mieux le repérer et savoir comment se protéger, voici les réponses à 5 questions que vous pouvez vous poser sur le démarchage par téléphone.

 

À part Bloctel, quelles sont les autres solutions pour limiter le démarchage par téléphone ?

Vous pouvez demander à votre opérateur que vos ­coordonnées ne figurent pas dans les annuaires ou que celles-ci ne soient pas utilisées à des fins commerciales. Par ailleurs, le fait de répondre à un démarcheur que le titulaire de la ligne est décédé ou que vous êtes locataire peut, dans certains cas, vous éviter d’être recontacté. Enfin, Free et SFR proposent chacun une option gratuite de filtrage des appels non sollicités (efficacité non garantie).

 

Le numéro qui s’affiche identifie-t-il vraiment la société qui m’appelle ?

Depuis la loi Hamon de 2014, les sociétés pratiquant le démarchage téléphonique n’ont plus le droit de passer des appels en numéro masqué. Si la plupart se soumettent à cette obligation, d’autres parviennent à afficher sur le téléphone du destinataire un autre numéro que le leur, afin de ne pas être identifiées ou de cacher le fait qu’elles appellent de l’étranger. Bien qu’illégale, cette technique, appelée « spoofing », est assez répandue et facile à mettre en œuvre.

 

Pourquoi, alors que mon téléphone a sonné, personne ne répond lorsque je décroche ?

Afin de limiter au maximum les pertes de temps, des sociétés de télémarketing ont recours à des systèmes de gestion des appels qui se chargent de composer automatiquement le numéro du destinataire avant qu’un téléopérateur ne soit disponible. Il peut arriver qu’aucun conseiller ne soit en mesure de prendre l’appel au moment où le destinataire décroche. Ce dernier se retrouve alors sans personne au bout du fil.

 

J’ai souscrit une offre à la suite d’un démarchage par téléphone. À partir de quel moment suis-je engagé ?

Le professionnel est tenu de vous faire parvenir une confirmation écrite de l’offre reprenant un certain nombre d’informations telles que son identité et ses coordonnées, le détail de l’offre, les tarifs, l’existence d’un droit de rétractation, la juridiction compétente en cas de conflit, etc. Vous ne serez engagé qu’après avoir signé et renvoyé l’offre ou donné votre consentement par voie électronique.

 

Après m’avoir démarché par téléphone, un commercial est venu chez moi et m’a vendu des fenêtres. Puis-je me rétracter ?

Vous disposez de 14 jours pour renoncer à votre achat sans qu’aucuns frais ne puissent vous être facturés. Le vendeur est d’ailleurs tenu de vous remettre un bon de rétractation au moment de la signature. En outre, il ne peut encaisser aucun paiement pendant 7 jours. En cas d’abus de faiblesse, l’entreprise est passible d’une amende de 375 000 €.