Caméscopes

Glossaire

Publié le : 12/11/2008 

De C comme « capteur » à Z comme « zoom optique ».

 

C

Capteur (CCD ou CMOS)

Le capteur contient des éléments photosensibles permettant de recevoir la lumière et de la convertir en signaux électriques. Le caméscope procède au traitement électronique de ces signaux afin de restituer l'image qui est ensuite encodée et stockée sur le support d'enregistrement. Deux technologies de capteur existent : CCD et CMOS.

Correction dioptrique

La correction dioptrique permet de régler le viseur à la vue de l'utilisateur, fonction importante pour certains parce qu'il est quasiment impossible d'utiliser le viseur correctement en gardant ses lunettes.

D

Diagonale de l'écran

Les écrans varient entre 1,8 et 3,5 pouces en diagonale (soit entre 4,6 et 8,9 cm). Un écran plus grand peut offrir un meilleur confort de vision, mais encore doit-il être de bonne qualité et rester lisible sous diverses conditions de lumière - à vérifier avant l'achat.

Durée d'enregistrement en qualité maxi

Il s'agit du temps d'enregistrement avec le support qui permet la plus longue durée (pour les modèles hybrides le choix parmi plusieurs supports est possible). Naturellement les caméscopes à disque dur proposent les meilleurs temps. Pour les modèles à carte mémoire, on indique la durée avec une carte de 4 Go (de plus hautes capacités sont disponibles - 8 Go et 16 Go - mais 4 Go représente actuellement le meilleur rapport capacité/prix).

E

Entrée analogique

L'entrée analogique sert au branchement d'une source vidéo analogique (caméscope analogique, par exemple). Elle permet de soit de convertir la vidéo analogique en numérique, soit de l'enregistrer sur la cassette mini-DV, soit de le transférer directement sur ordinateur via la sortie DV. L'audio est encodé en numérique simultanément.

F

Focale

Les focales sont données en équivalent 35 mm (ou 24 x 36 mm, les dimensions d'un film négatif). Les utilisateurs sont tellement habitués aux distances focales des 35 mm pour qualifier les prises de vue (par exemple 28 mm = grand angle, 45 mm = angle de vision correspondant à peu près au champ de vision humain, 100 mm = téléobjectif) que les fabricants ont préféré donner des équivalences plutôt que d'indiquer la véritable distance focale, qui n'aurait eu que peu de signification.

Format carte mémoire pour enregistrement vidéo

Les formats exploités aujourd'hui pour l'enregistrement vidéo sont le SDHC (Secure Digital Haute Capacité), SD (Secure Digital) et MS Pro Duo, selon le modèle. Parfois une carte est fournie avec l'appareil : à vérifier au moment de l'achat.

Format de l'écran

L'écran LCD sert à cadrer la scène, et la plupart des appareils sont aujourd'hui muni d'un écran au format 16/9. Certains caméscopes d'entrée de gamme proposent un écran au format classique 4/3.

L

Lampe infrarouge

La présence d'une lampe infrarouge permet de filmer dans l'obscurité, à courte distance (sur 2 ou 3 mètres maximum, selon l'appareil). Il s'agit d'une utilisation plutôt ludique, car l'éclairage n'est pas uniforme et l'image est assez bruitée et avec un rendu verdâtre.

M

Modes d'échantillonnage du son

Par défaut, les caméscopes enregistrent une seule piste sonore en 16 bits (en stéréo haute qualité). Certains modèles proposent de basculer sur un mode 12 bits (toujours en stéréo). La qualité est alors légèrement réduite, mais sur certains modèles ce mode permet par la suite d'enregistrer une deuxième piste sonore - ce que l'on appelle le doublage. C'est intéressant pour rajouter une bande sonore ou commenter une vidéo, par exemple. A noter, il est d'ailleurs possible de rajouter une piste sonore à l'aide d'un logiciel de montage vidéo installé sur ordinateur.

Mode 16/9

La plupart des caméscopes standard proposent maintenant un « mode 16/9 » d'enregistrement vidéo. Le plus souvent, par rapport au mode 4/3 historique, le « mode 16/9 » permet de filmer un peu plus large, mais en réduisant l'image en hauteur. Pour les caméscopes haute définition, l'image est toujours enregistrée par défaut en 16/9.

N

Nombre de pixels bruts

C'est le nombre de photosites que contient le capteur. Cette valeur n'a aucun rapport direct avec la qualité vidéo, mais elle est parfois utilisée pour identifier différentes gammes de produits (par ex. on entend parler des appareils 800 000 pixels, 1 mégapixel, 2,2 mégapixels, etc.). A noter, avec un caméscope standard (hors caméscopes haute définition), la résolution vidéo enregistrée ne peut dépasser 576 lignes par 720 pixels, et les caméscopes standards n'exploitent généralement que de l'ordre de 300 000 à 400 000 pixels pour la vidéo. Les pixels "supplémentaires" du capteur peuvent servir pour le stabilisateur numérique, mais sont utilisés notamment pour le mode photo. Les caméscopes haute définition exploitent jusqu'à environ 900 000 pixels (modèles HD) ou 2 millions de pixels (modèles Full HD) pour la vidéo.

P

Port USB

L'importance de la prise USB dépend du type de caméscope. Elle est toujours présente sur les caméscopes à disque dur et sur les caméscopes à mémoire flash interne, pour qui le transfert d'enregistrements vidéo sur ordinateur ne peut s'effectuer que par ce moyen. Sur un caméscope DVD, la prise USB peut servir pour le transfert de la vidéo, mais est prévue principalement pour le transfert des photos. Sur un caméscope mini-DV, une prise USB n'est pas strictement nécessaire - si elle est présente, elle ne sert qu'au transfert des photos à partir de la carte mémoire flash (en l'absence d'une prise USB, il suffit de disposer d'un lecteur de cartes mémoire pour transférer les photos sur ordinateur). Sur les caméscopes de poche, un véritable connecteur USB est parfois intégré dans l'appareil (il suffit de le déployer et de le brancher sur l'ordinateur).

R

Résolution maxi en sortie vidéo

Les caméscopes "définition standard" (SD) sont limités à une résolution maximale théorique de 576 lignes. Les caméscopes "haute définition" offrent une résolution de 720 lignes (HD) ou 1080 lignes (Full HD). Actuellement, selon le modèle, il existe trois possibilités en haute définition : 720 lignes par 1280 pixels, 1080 lignes par 1440 pixels, ou 1080 lignes par 1920 pixels.

S

Stabilisateur d'image

Le stabilisateur d'image a pour fonction de corriger l'effet de "bougé" induit par les tremblements de la main de l'utilisateur. Cela marche avec plus ou moins d'efficacité. Il existe deux types de stabilisateur : numérique et optique. Le second est souvent plus efficace (mais pas toujours). A noter, la qualité d'image sera meilleure avec l'utilisation d'un pied et avec le stabilisateur d'image désactivé, surtout pour les prises de vue aux longues focales.

Sortie DV

Tout caméscope de type mini-DV est muni d'une prise DV (aussi appelé IEEE1394, Firewire ou i.Link). Elle peut être unidirectionnelle (sortie DV) ou bidirectionnelle (sortie DV + entrée DV). En sortie, elle sert pour le transfert des séquences vidéo vers un ordinateur (le transfert s'effectue en temps réel). En entrée (disponible sur certains caméscopes), elle permet le transfert des séquences vidéo depuis l'ordinateur vers le caméscope, utile si vous souhaitez conserver vos séquences vidéo sur cassette mini-DV après montage sur ordinateur. Certains types de caméscope autre que le mini-DV proposent une sortie DV.

T

Torche vidéo

Il est bien sûr préférable que les conditions lumières soient optimales afin d'en tirer le meilleur. Si la lumière est insuffisante, une torche vidéo intégrée peut servir pour dépanner. Si aucune torche n'est intégrée, il est possible d'en rajouter une via la griffe porte-accessoires (si elle est présente).

V

Viseur

Normalement on se sert de l'écran pour cadrer la scène lors de l'enregistrement (tout caméscope est équipé d'un écran LCD à cet effet), mais en cas de fort ensoleillement, l'écran est souvent rendu inutilisable (le contraste devenant trop faible). Dans ce cas, l'utilisation du viseur sera nécessaire. Le viseur, s'il est présent, est électronique. Il s'agit d'un petit écran LCD qui reproduit l'image en couleur ou parfois en noir et blanc. Certains modèles s'en passent complètement.

Z

Zoom optique (rapport grossissement)

La plupart des caméscopes intègrent un zoom optique permettant de grossir l'image jusqu'à 10x. Certains appareils proposent même 20x, 25x ou plus de 30x. Dans la pratique, l'utilité des très longues focales est discutable, surtout si l'appareil n'est pas doté d'un stabilisateur d'image efficace. A noter, la qualité d'image sera meilleure avec l'utilisation d'un pied et avec le stabilisateur d'image désactivé, surtout pour les prises de vue aux focales longues. Un zoom numérique est aussi proposé, mais cet agrandissement artificiel de l'image mène à une perte de qualité beaucoup trop importante et on conseille de le désactiver.

Neil Mcpherson

Rédacteur technique