GPS

Glossaire

Mis à jour le : 14/11/2008 

De B comme " base de données cartographiques" à T comme "TMC".

 

B

Base de données cartographiques

Le terme « base de données » est correct, puisqu'il ne s'agit pas à proprement parler d'une carte, mais plutôt d'une série de données permettant de construire la carte dite vectorielle. Cette base de données contient d'autres attributs, utilisés ou non par le fabricant de GPS, tels que les panneaux de circulation routière, les limites de vitesse, les points d'intérêt... Il existe deux fournisseurs de base de données cartographiques, l'américain Navteq, qui est en passe d'être acheté par Nokia, ce fabricant ayant pour principal objectif de développer l'aide à la navigation sur ses téléphones, et TeleAtlas, qui a, lui, été racheté par TomTom après que la Commission européenne a donné son accord. Le constat qui a été fait lors de tous nos tests récents est que la base de données de Navteq est globalement plus fiable que celle de TeleAtlas.

C

Cartes SIM embarquées

Cartes SIM embarquées sur les GPS TomTom X40 (740, 940) et sur le XL, le plus vendu de chez TomTom. C'est LA source d'information la plus importante, car fiable et réactive. Lorsque le GPS est allumé, et qu'il peut donc recevoir et fournir des informations via la carte SIM, c'est généralement que vous êtes en voiture. Il suffit donc que le réseau routier soit assez couvert pour avoir une très bonne cartographie du trafic routier. Si l'idée semble intéressante et constitue, de toute évidence, une solution d'avenir amenée à supplanter le TMC Premium, elle est pour l'instant confrontée au problème du manque de couverture du réseau routier. Il n'y a effectivement pour l'instant pas eu assez de produits, équipés de cette carte SIM, vendus pour que TomTom puisse offrir un résultat fiable et pertinent. Sachant que l'abonnement est tout de même de 10 euros par mois, certains utilisateurs, les forums sont là pour en témoigner, ont décidé de résilier leur abonnement. Pour pallier ce problème, qui était inévitable au lancement, TomTom a décidé de proposer une version de son modèle le plus vendu, le XL, dotée de ce dispositif. De plus, un contrat passé avec Renault permettra à certains modèles de la gamme de ce fabricant d'être équipés d'un GPS HD Traffic. TomTom espère ainsi que plus d'un million de ces GPS fourniront prochainement la seule source d'information fiable du trafic routier en France.

G

Guidage vocal

Cette expression fait référence aux informations données par le haut-parleur du système de navigation. Les appareils les plus évolués font appel à la synthèse vocale pour indiquer des informations aussi précises que le nom des sorties d'autoroute ou de ville. C'est un des critères les plus importants de notre évaluation. Quel que soit l'appareil testé, le guidage vocal ne suffit généralement pas à se diriger correctement, notamment lorsque l'on aborde un échangeur sur autoroute ou un rond-point en milieu urbain.

Guidage visuel

Il fait référence aux informations proposées par la cartographie, et notamment aux indications données pour suivre un itinéraire. Comme le guidage vocal, le guidage visuel occupe une place importante dans notre évaluation. Le choix des couleurs, une carte contrastée, l'utilisation du zoom et le passage du mode 3D en 2D sont autant d'éléments qui, bien utilisés, contribuent à un bon guidage visuel. On notera que, contrairement à ce que l'on pourrait penser, un écran très large n'est pas forcément synonyme de bon « guidage visuel ».

H

HD Traffic

Cette fonctionnalité, qui a pour but de vous avertir de l'état du trafic et de vous proposer, le cas échéant, un itinéraire de délestage, est une innovation de TomTom, censée pallier les carences et les limites du TMC Premium qui, rappelons-le, sont les suivantes :

- une couverture limitée (les grands centres urbains et encore, seulement sur les axes principaux) ;

- un rafraîchissement de l'information seulement toutes les 5 minutes ;

- un canal de diffusion (la bande FM) ne supportant pas de gros débits d'information.

Le HD Traffic repose sur plusieurs sources d'informations :

- la TMC Premium : même si les informations issues de cette source sont insuffisantes, elles sont généralement exactes, il n'y a donc pas de raison de s'en passer ;

- les cartes SIM des téléphones GSM des clients SFR : si vous avez un abonnement SFR en téléphonie mobile, on peut vous « géolocaliser ». SFR fourni ces informations à TomTom qui les exploite pour connaître l'état du trafic. Seul problème, ce n'est pas parce que vous êtes possesseur d'un abonnement téléphonique SFR et que vous avez un téléphone portable que vous êtes en voiture. TomTom utilise un algorithme chargé d'exploiter les données issues de tous ces portables pour les traduire en termes de trafic routier. Une source supplémentaire d'informations pas forcément très pertinente.

I

Info trafic

Cette expression fait référence aux informations routières que vous pouvez obtenir sur votre navigateur soit de série, soit sur abonnement. L'info trafic de base ne peut vous informer que sur les événements et bouchons rencontrés sur autoroute. Il est de piètre intérêt, puisque cette information est déjà disponible à travers une radio comme Autoroute FM, sur 107.7 MHz. L'info trafic que les fabricants qualifient le plus souvent de « Premium » est beaucoup plus intéressante, puisqu'elle informe sur les bouchons ou les événements routiers dans les grands centres urbains comme Lyon, Paris ou sa banlieue. Cependant, les tests que nous avons réalisés ont montré les limites d'un tel système qui, bien souvent, n'est pas capable de connaître l'état du trafic sur les plus petits axes qui pourraient servir de voies de délestage. Résultat, votre système de navigation vous oriente sur ces axes qui peuvent être eux aussi bouchés. L'info trafic qui est codée avec le système TMC est envoyée via les ondes radio FM.

M

Mode nuit

Le GPS, en pleine journée, est obligé de fonctionner dans un environnement très lumineux, et c'est la raison pour laquelle les fabricants proposent un niveau d'éclairement très élevé, qui permet de distinguer les détails d'une carte même lorsqu'il fait grand beau temps. Ce niveau n'est en revanche pas du tout adapté à une utilisation nocturne, car il devient vite aveuglant et la luminosité excessive fatigue vite le conducteur, sans que celui-ci s'en rende compte. Il est alors nécessaire de basculer en mode nuit, ce mode étant tout simplement un affichage ayant un niveau d'éclairement plus faible adapté à un environnement nocturne. Il est de plus souhaitable que ce passage se fasse automatiquement. Ce basculement automatique en mode nuit est une option de plus en plus présente sur les appareils, et 13 des 16 modèles testés en novembre 2008 offrent cette possibilité.

P

Premium

C'est une appellation assez souvent employée par les fabricants pour signaler que leur appareil est capable de recevoir l'info trafic des grands centres urbains. Celle-ci est codée en TMC et transmise via la bande FM. La TMC dite « Premium » est parfois proposée de série sur l'appareil (tout dépend du prix d'achat), mais peut aussi nécessiter un abonnement. Ce service ne doit pas être confondu avec l'info trafic plus basique, qui informe des problèmes autoroutiers et que l'on peut avoir gratuitement via, par exemple, Autoroute FM.

POI

Ce sigle signifie en anglais « point of interest », pour « point d'intérêt ». Les navigateurs GPS ne se contentent plus de vous mener à bon port, ils prétendent aussi vous rendre des services annexes et notamment vous aider à trouver un musée, une station-service ou encore une pharmacie... Si ce service est loin d'apparaître comme un gadget et peut être - pourvu qu'il soit bien renseigné - d'une aide précieuse, on peut s'étonner de quelques dérives (commerciales ?) comme celle qui veut que soient indiqués, sur certains appareils, tous les McDonald's de France, symbolisés par le « M » bien reconnaissable de la marque, alors que ces mêmes appareils ne sont pas capables d'indiquer des monuments historiques comme une église romane. Autre biais constaté, certains appareils n'indiquent que des hôtels appartenant... à un seul et même groupe financier.

R

Reality View

C'est à Navigon que l'on doit cette appellation. Cette fonction consiste en un affichage simplifié en 3D lorsque l'on aborde, par exemple, un échangeur d'autoroute. La voie à suivre est particulièrement bien identifiée et symbolisée. Il peut en aller de même des panneaux d'indications. Cette fonction, loin d'être un gadget, peut être d'une aide réelle sur autoroute. Navigon maîtrise très bien cette fonctionnalité. Ce fabricant a depuis été imité avec plus ou moins de succès. On notera que TomTom propose une fonction similaire assez convaincante.

T

TMC (Traffic Message Chanel)

C'est un protocole de codage des informations routières qui permet, de façon unique, d'associer un code à un accident, une fermeture de voie, un bouchon... Ainsi codée, l'information est diffusée via la bande FM et, pourvu que votre navigateur propose ce service de série ou que vous ayez souscrit à un abonnement, vous serez en mesure de recevoir les informations routières des grands centres urbains. Si le système n'est pas sans intérêt, il présente des limites bien vite atteintes :

- une couverture limitée : les informations fournies sont limitées aux grands axes et les alternatives proposées pour sortir ou éviter un bouchon ne sont pas toujours d'une grande pertinence ;

- un mode de diffusion via la bande FM ne permettant pas de faire transiter une très grande quantité d'informations et, qui plus est, remis à jour toutes les 5 minutes, ce qui vous laisse largement le temps de vous retrouver bloqué avant que votre appareil n'ait pu vous donner une quelconque information.

François Palemon

Rédacteur technique