GPS

Décryptage

Mis à jour le : 13/11/2008 

Législation sur les radars, Reality View, Text-to-Speech,  IQ Route, Traffic Trends… Toutes les technologies des GPS décryptées.

 

Nouvelle législation sur les radars

Depuis janvier 2012, les avertisseurs de radars sont interdits en France (décret du 04/01/2012). Désormais, les outils d’aide à la conduite ne peuvent faire état que de « zones dangereuses » (ou « zones de vigilance accrue »). Volontairement imprécises, elles s’étalent sur 4 km sur autoroute, sur 2 km hors agglomération et sur 300 m en agglomération. Ces zones ne signalent plus uniquement la présence de radars fixes, mais aussi d’un virage dangereux, d’une forte pente, d’une limitation de vitesse temporaire, d’un accident, d’un bouchon, etc. Les « zones à risque », qui incluent les radars mobiles, ne sont signalées que sur les modèles connectés (Live chez TomTom, Nülink chez Garmin).

Si vous possédez un GPS, vous devez avoir procédé à une mise à jour logicielle pour être en conformité avec la loi (depuis le site Internet du constructeur). Si aucune mise à jour n’est disponible pour votre modèle, vous êtes tenu de désactiver la fonction dans les réglages. Le non-respect de cette obligation vous expose à une amende de 1 500 € et au retrait de six points sur votre permis de conduire.

Reality View

Le mode Reality View chez TomTom
Le mode Reality View chez TomTom.
À l’abord de points délicats sur le parcours, le mode Reality View représente les routes non plus sous forme de lignes, mais de manière très réaliste. Au moment d’aborder une sortie ou un échangeur d’autoroute, par exemple, l’utilisateur voit la route avec son goudron et ses lignes banches, en 3D (cf. photo ci-contre). Cette fonction écarte tout doute sur la voie à suivre. 

TTS (Text-to-Speech)

Le TTS est un processus qui transforme le texte en voix. Le guidage devient nettement plus précis : au lieu d’une formule générique type « Tournez à droite », le GPS annoncera « Dans 400 mètres, tournez à droite sur l’avenue du Général Leclerc ». Tous les GPS ne se valent pas. Certains annoncent parfois des lieux improbables qu’il n’est d’aucune utilité de connaître (par exemple, « Dans 2,2 km, sortez Place de la paix Celeste »). D’autres ont une prononciation qui laisse à désirer… Mais globalement, une fois essayé, il est toutefois difficile de s’en passer.

IQ Route et Traffic Trends

Ces deux noms font référence à des technologies similaires, baptisées IQ Route chez TomTom et Traffic Trends chez Garmin. Le principe repose sur la prise en compte de l’heure et du jour pour affiner le calcul de l’itinéraire. Un même trajet ne sera pas calculé de la même manière un dimanche matin et un autre jour de la semaine aux heures de pointe. Les fabricants se servent aussi de l’historique des données des utilisateurs (volontairement ou de manière anonyme) pour améliorer leurs systèmes.

GPS : un réseau sans limites

Contrairement aux réseaux Internet (ADSL, fibre optique) et télécoms (GPRS, 3G), le réseau GPS ne peut pas être saturé si un grand nombre d’utilisateurs se « connectent » en même temps. Mais il est plus difficile de capter le signal dans les endroits clos ou encombrés (intérieurs de bâtiments, forêts denses, ruelles, etc.).