Tondeuse à gazon Une pelouse parfaite !

Tondeuse à gazon

Une pelouse parfaite !

À raison d’une heure trente environ quarante fois par an, vous allez passer plus de cinquante heures par an aux commandes de votre tondeuse ! Il n’est donc pas inutile de prendre un peu de temps, en magasin, pour bien la choisir…

 

 

 

 

→ Test Que Choisir  Comparatif Tondeuse à gazon

Tondeuse manuelle

Tondeuse à gazon
Tondeuse à gazon manuelle AL-KO.

Jusqu’à 100 m2 de pelouse (voire le double si vous aimez vraiment l’exercice), une tondeuse manuelle suffit dans une résidence principale. En revanche, pour une résidence secondaire, elles sont à proscrire, car les lames hélicoïdales sont inefficaces face à l’herbe haute qui prospère en votre absence. La tondeuse manuelle est de conception simple, légère (de 7 à 10 kg) et généralement pas chère. Toutefois, si les prix débutent aux alentours d’une cinquantaine d’euros, ils peuvent grimper jusqu’à plus de 200 € pour les modèles les plus aboutis (avec bac de ramassage). Outre leur simplicité d’utilisation, les tondeuses manuelles offrent l’avantage de laisser les oreilles au repos et de ne quasiment pas demander d’entretien.

 

Tondeuse électrique filaire

Tondeuse à gazon électrique filaire Ryobi
Tondeuse à gazon électrique filaire Ryobi

Les tondeuses électriques filaires sont les mieux adaptées aux surfaces intermédiaires (de 200 à 750 m2). Presque aussi efficaces que les thermiques, elles sont beaucoup moins bruyantes, plus simples à mettre en action, ne demandent pas d’entretien et s’avèrent plus fiables sur le plan mécanique. Elles sont aussi moins chères à l’achat : on trouve de bons modèles à partir de 150 €. Attention, en dessous de ce budget, la qualité et l’efficacité risquent de ne pas être au rendez-vous. Enfin, les tondeuses électriques filaires consomment peu d’énergie (dix fois moins qu’une thermique). Leur défaut, c’est le fil à la patte, vraiment gênant dans les terrains arborés ou parsemés d’obstacles.

 

Tondeuse électrique à batterie

Tondeuse sur batterie Gardena
Tondeuse sur batterie Gardena

De plus en plus présentes sur le marché, les tondeuses à batterie deviennent intéressantes tant en termes de tarifs que d’agrément d’usage. Aussi performantes que les tondeuses électriques filaires, les machines de ce type sont destinées à des surfaces de petite taille, jusqu’à 500 m2 grand maximum, à cause de leur autonomie limitée (environ une trentaine de minutes selon le type de pelouse). Il est préférable d’opter pour un modèle livré avec deux batteries, ce qui permet de doubler le temps de travail. Côté tarif, elles ne coûtent pas forcément beaucoup plus cher à l’achat qu’une tondeuse électrique filaire. Attention toutefois au prix des batteries, qu’il faut changer au bout d’un certain nombre de cycles (quelques centaines, selon les fabricants) : leur prix peut grimper à 200 €, soit plus de la moitié du coût de la tondeuse.

 

Tondeuse thermique

Tondeuse à gazon thermique MTD

Fonctionnant à l’aide d’un moteur à essence, la tondeuse thermique devient quasiment indispensable au-delà de 1 000 m2 de terrain. C’est la plus puissante, la plus efficace et c’est celle qui répond le mieux aux besoins les plus divers. L’inconvénient est qu’elle demande un entretien régulier (vidange de l’huile, remplacement de la bougie et des filtres…) et nécessite un budget plus important (achat, coût du carburant…). À partir de 3 000 m2, il faut s’orienter vers une tondeuse autoportée, c’est-à-dire un petit tracteur.

 

Tondeuse autotractée ou pas ?

La plupart des tondeuses thermiques le sont, vous n’aurez donc généralement pas à vous poser la question. La fonction existe plus rarement sur les modèles électriques. La tondeuse autotractée est très utile sur les terrains en pente et/ou accidentés, car les roues sont entraînées par le moteur et la tonte ne demande quasiment pas d’effort à l’utilisateur. Sur terrain plat, cette fonction ne sert pas à grand-chose, à moins que votre tondeuse ne soit exceptionnellement lourde.

 

Les tondeuses robots

Tondeuse robot Viking
Tondeuse robot Viking

Les tondeuses robots travaillent pour vous même en votre absence. Autre avantage : inutile de ramasser l’herbe, les déchets sont petits grâce à la fonction « mulching » (voir ci-dessous) et se compostent sur place. Leurs inconvénients : un prix élevé qui peut dépasser les 2 000 €, des coûts d’entretien importants (il faut changer les lames tous les ans) et une installation parfois fastidieuse. Il existe en effet deux modes de fonctionnement du robot tondeuse : avec ou sans fil périphérique. Le premier cas, le plus répandu, demande un travail minutieux, à ne réaliser qu’une fois, pour positionner le fil qui délimitera la zone de tonte à l’intérieur de laquelle le robot doit rester. Il faudra ensuite être prudent pour ne pas endommager ce fil, lors de la scarification du gazon par exemple. Les modèles sans fil périmétrique permettent une prise en main plus rapide mais ne conviennent qu’à un jardin bien délimité par une bordure ou une haie suffisamment haute et solide, au risque de voir le robot continuer sa course dans le jardin du voisin ou sur vos fleurs. La programmation peut aussi être plus ou moins intuitive et complexe selon les fonctionnalités de la machine. Enfin, le choix doit se faire selon la typologie de votre terrain : surface, pente (au-delà de 20° d’inclinaison, il faut un appareil adapté), recoins, passages étroits, irrégularités, obstacles, taille de bordures, parterres de fleurs… Un robot basique conviendra aux jardins les plus simples mais, pour les autres, il devra disposer de fonctionnalités lui permettant d’atteindre et de gérer, par exemple, plusieurs zones de tonte. S’il persiste des endroits inaccessibles au robot, il faudra le transporter pour lancer un cycle de tonte : optez alors pour un robot léger.

Les tondeuses robots John Deere Tango E5 serie 2, Ambrogio L60B et Stiga Autoclip 225S

Les tondeuses électriques à coussin d’air

De plus en plus rares, ces tondeuses dépourvues de roues planent au-dessus du sol par effet de souffle. Les tests montrent que ce ne sont pas les plus performantes, mais elles sont en général légères et maniables. Elles ne conviennent cependant qu’aux très petites surfaces très simples à travailler.

Tondeuse sur coussin d'air Flymo
Tondeuse sur coussin d'air Flymo

Les détails qui comptent

Un guidon réglable en hauteur à la taille de l’utilisateur est une nécessité. Tout comme un bac facile à retirer, à vider et à raccrocher : on passe autant de temps à cette tâche qu’à couper l’herbe. Des manœuvres à tester en magasin, avant de se décider pour l’un des modèles exposés. Une barre à pousser sur le manche (située sous le guidon) est plus confortable que celle que l’on tire (placée au-dessus). Faites l’essai, vos doigts vous le confirmeront. Vérifiez le mode de réglage de la hauteur de coupe : mieux vaut préférer le réglage centralisé (par un levier, par exemple) au réglage roue par roue, plus fastidieux.

 

Largeur de coupe

Elle va de 30 cm pour les tondeuses manuelles à 60 cm pour les thermiques les plus puissantes. C’est un critère de choix important sur un grand terrain, mais assez secondaire sur une petite surface.

 

La fonction « mulching »

Le « mulching » consiste à réduire le gazon en particules très fines qui seront ensuite épandues sur la pelouse. Il n’est alors plus nécessaire de ramasser l’herbe coupée, qui se transforme en fertilisant naturel. C’est un plus, mais pas une révolution. Vous obtenez à peu près le même résultat en tondant votre gazon souvent (sans le bac, évidemment) et en laissant le produit de la coupe sur la pelouse. Il ne faut pas le faire si l’herbe est déjà haute : elle va s’agglutiner en gros paquets qui étoufferont votre pelouse.

→ Test Que Choisir  Comparatif Tondeuse à gazon

Gabrielle Théry

Rédactrice technique