Tondeuse robot Choisir une tondeuse robot pour l’entretien de sa pelouse

Tondeuse robot

Choisir une tondeuse robot pour l’entretien de sa pelouse

Fatigué de passer vos week-ends à tondre au lieu de profiter paisiblement de votre jardin ? Les tondeuses robots peuvent représenter une solution pour accomplir cette tâche à votre place et même en votre absence ! Les robots tondeuses sont des tondeuses autonomes et programmables qui fonctionnent sur batterie. Elles tondent selon le principe du « mulching », c’est-à-dire que l’herbe coupée est finement hachée et les résidus sont laissés au sol pour servir de fertilisant. Il n’y a donc pas de déchets à évacuer, et la pelouse est régulièrement nourrie. Mais aussi pratiques soient-ils, ces robots ont un prix, minimum 1 000 € ! Nos conseils avant de franchir le pas.

 
Test Que Choisir : Comparatif Tondeuses robots

Votre jardin

Tout d’abord, mesurez la surface à tondre et étudiez la configuration de votre jardin pour savoir quelles sont les caractéristiques nécessaires au robot tondeuse pour couvrir toute votre pelouse : surface, pente, recoins, passages étroits, surface irrégulière, obstacles, bordures, parterre de fleurs, point d’eau, escaliers…

Les jardins les plus simples se contenteront des tondeuses robots les plus basiques, les jardins complexes devront être traités par un robot tondeuse riche en fonctionnalités permettant d’atteindre toutes les zones en toute autonomie.

Les robots peuvent grimper des pentes de 20°, au-delà, il faudra vérifier les capacités du robot dans ses caractéristiques.

Si le jardin n’est pas « carré » mais comporte des parties difficiles d’accès (zone loin de la base ou couloir étroit), il faudra veiller à choisir un modèle acceptant de gérer plusieurs zones de tonte, le robot suivra alors le fil périphérique pour tondre régulièrement cette zone isolée. Pour les zones inaccessibles au robot, il faudra le transporter régulièrement pour lancer un cycle de tonte, certains modèles dépassant les 10 kg, vérifiez le poids de votre robot !

 

Avec ou sans câble périphérique ?

Le monde des tondeuses robots se divise en deux catégories : celles qui nécessitent l’installation préalable d’un fil pour délimiter le terrain et celles qui fonctionnent sans câble périphérique.

Pour la majorité des robots, l’installation d’un câble périphérique est un travail minutieux, il ne s’effectue qu’une fois, à l’installation. Selon les délimitations du jardin et les obstacles, le câble devra être installé à une certaine distance et enterré ou fixé régulièrement avec les piquets fournis. Le câble fixé avec les piquets disparaîtra rapidement sous le gazon.

Ce câble permet au robot de rester sur la zone à tondre, limite les chocs avec les obstacles, guide le robot sur les différentes zones à tondre et vers sa borne de recharge. L’installation nécessite quelques heures et peut être réalisée par un spécialiste.

Les modèles sans installation permettent une prise en main plus rapide mais il faut toutefois s’assurer que le jardin est bien adapté : une bordure ou haie suffisamment haute et solide doit délimiter le jardin et ses obstacles, sinon le robot ira dans le jardin voisin ou sur vos fleurs. Certains robots tondeuses sont équipés de détecteurs de vide pour éviter les chutes dans les escaliers, d’autres de capteurs de présence d’herbe pour effectuer un demi-tour dès qu’ils détectent une zone sans herbe (dalle, par exemple).

Autonomie et programmation

La majorité des robots de tonte circule dans le jardin en suivant une trajectoire aléatoire : après chaque choc ou passage sur le fil périphérique, le robot tourne et change de direction, la pelouse est tondue au fur et à mesure, mais les passages ne sont pas optimisés, certaines zones peuvent être oubliées, c’est pourquoi la tonte avec un robot est plus longue que celle effectuée avec une tondeuse traditionnelle.

Plus la surface à tondre est importante, plus le robot devra être autonome. Les grands jardins (> 2 500 m²) s’équiperont de robots équipés de grosses batteries et d’une grande largeur de coupe. Le prix de ces robots imposants n’est malheureusement pas à la portée de toutes les bourses. Si votre jardin est plat et avec peu d’obstacles, vous pouvez vous fier aux informations données par le fabricant. Attention, la surface maximale annoncée est parfois couverte si le robot fonctionne 24h/24h et 7J/7 ! Si votre jardin comporte des pentes et de nombreux obstacles ou zones à tondre, il faudra prendre des modèles haut de gamme pour s’assurer que tout sera tondu régulièrement.

Selon les modèles de robots, des fonctionnalités permettent d’optimiser la tonte. Ainsi Bosch a, par exemple, équipé sa tondeuse robot Indego 1200 Connect du système Bosch Logicut, qui optimise la trajectoire et tond selon des bandes parallèles.

D’autres robots vont effectuer ponctuellement et de manière automatique une tonte en spirale dès qu’ils rencontrent de l’herbe plus dense ou plus haute. Des capteurs de pluie vont empêcher la tonte d’herbe mouillée et éviter ainsi la formation disgracieuse de paquets d’herbe coupée tout en ménageant lames et moteur. Des capteurs de hauteur d’herbe indiqueront au robot qu’il a fini de tondre pour aujourd’hui.

En période de croissance rapide de la pelouse, tous ces robots de tonte ont pour but de fonctionner très régulièrement afin de pouvoir couvrir tout le jardin, et de ne couper que très peu d’herbe à chaque fois afin que le mulching soit efficace. Pour cela, les robots devront être programmés pour fonctionner plusieurs heures par jour et plusieurs jours de la semaine, il est donc important de prendre un modèle discret pour ne pas être dérangé en permanence par son ronronnement.

La plupart des tondeuses robots sont équipées de batteries lithium ion. Les tondeuses robots vont tondre pendant 1 à 2 h avant de revenir se charger toutes seules pour 3 h maximum. Certains robots fonctionnent grâce à une batterie au plomb, l’avantage de cette technologie est qu’elle est bon marché, l’inconvénient est le temps de recharge : de 16 à 20 h.

 

Connectivité

Toutes les marques proposent des tondeuses robots connectées qui peuvent se contrôler via une application sur smartphone ou tablette. Que ce soit en Bluetooth, Wi-Fi ou via le réseau GSM, la connectivité est un vrai plus pour ces modèles, les robots sont plus faciles à programmer et contrôler que via l’écran LCD basique du robot. Certaines applications permettent de lancer ou arrêter une tonte à distance, visualiser la surface tondue, commander les pièces de rechange ou d’être averti en cas de vol.

Coût et entretien

La tonte se fait toute seule, mais cela n’empêche pas l’heureux propriétaire d’un robot de l’entretenir régulièrement ! Le châssis doit être régulièrement nettoyé pour enlever les amas d’herbe coupée, on en profitera pour vérifier le bon état des lames et les changer ou affuter si nécessaire. Les batteries ont une durée de vie de 2 à 5 ans selon l’usage. La batterie et les lames sont à changer régulièrement car très sollicitées. Leur accès est plus ou moins facile selon les modèles, un passage en atelier est parfois nécessaire et le budget est à prévoir en conséquence : les lames peuvent coûter entre 15 et 60 € et les batteries 200 €.

Pensez à mettre le robot de tonte à l’abri du soleil en été (des abris sont vendus séparément) et à le rentrer pour l’hiver pour préserver la batterie.

Gardez tout de même une tondeuse traditionnelle chez vous, pour effectuer la première tonte de l’année ou bien celle du retour de vacances. À noter que nos tests de tondeuses robots ont montré qu’elles parviennent tout de même à couper de l’herbe haute de 10 cm sans encombre.

Quant à la facture d’électricité, elle sera faiblement impactée, avec un usage modéré pour un jardin de 400 m² (2 tontes complètes seulement par semaine pendant 6 mois) comptez moins de 5 €, si vous optez pour un fonctionnement continu pendant 6 mois alors il faudra débourser entre 10 et 50 € d’électricité annuelle pour l’entretien de votre pelouse.

 

Sécurité

En dehors des robots de tonte fonctionnant sans câbles périphériques, tous les modèles sont au moins équipés d’un code PIN qui sert de sécurité enfant et d’antivol. Les alarmes qui équipent certains appareils sont plus protectrices mais pas très puissantes. Les modèles haut de gamme peuvent envoyer un SMS au propriétaire en cas de problème (vol ou accident).

Tous les robots sont équipés de divers capteurs pour éviter les manipulations dangereuses (capteurs de soulèvement, d’inclinaison, de chocs…), un bouton stop est toujours facilement accessible pour un arrêt rapide de l’appareil et le châssis limite l’accès aux lames, cependant il convient de rester vigilant en toutes circonstances. Notre test de sécurité plaçant une chaussure sur la trajectoire de la tonte du robot a montré que les doigts de pied risquent d’être blessés avec certains robots. Respectez scrupuleusement les consignes de sécurité, les enfants ne devront pas jouer à proximité de la tondeuse et le jardin devra être débarrassé de tout objet (tuyau, jouets, cailloux…).

Test Que Choisir : Comparatif Tondeuses robot

Gabrielle Théry

Rédactrice technique