Bien vu

Saucisse de veau, tu parles !

Publié le : 23/09/2021 

Quand ils font leurs courses, les consommateurs tombent très souvent sur des pépites. Et ils n’hésitent pas à les partager avec le magazine Que Choisir ou l’UFC-Que Choisir. Nouvel exemple pioché dans le dernier numéro de Savoie Consomm’, le bulletin d’information des associations locales (AL) de Savoie et de Haute-Savoie. L’objet du « délit » ? Une saucisse de veau « fabriquée au cœur de la Haute-Savoie », sous la marque Salaisons du Mont-Blanc. Une appellation qui fleure bon l’artisanat, d’autant que le produit n’est pas spécialement économique. « Arrivé chez vous, vous pensez à regarder le verso du sachet, écrit Savoie Consomm’. Aïe, le premier ingrédient est la viande porc (27 %). Vient effectivement, ensuite, la viande de veau (18 %). Au final, ne serait-ce donc pas plutôt de la saucisse de porc ? » Et l’auteur de l’article d’ajouter, après avoir lu la liste des ingrédients figurant sur l’emballage qui lui a été envoyé : « Si nous comptons bien, voici une saucisse avec moins de 50 % de viande. Le reste est à rechercher dans une douzaine d’ingrédients dont certains répondent aux doux noms de E450, E451, E621… Bref, l’archétype d’un produit industriel ultratransformé. » Si le mont Blanc pouvait parler, pas sûr qu’il apprécierait de voir son image ainsi utilisée.

Arnaud de Blauwe

Contacter l’auteur(e)