Salon fantôme

Publié le : 23/05/2013 

À l’approche des beaux jours, madame L., de Pont-de-Metz (80), passe commande d’un salon de jardin en bois auprès de Groupon, un site de vente sur Internet qui permet aux consommateurs de s’unir pour obtenir de meilleures offres. Le délai de livraison annoncé est de trois à quatre semaines. Les 328 € du montant de l’achat sont immédiatement débités, mais la livraison se fait attendre. La cliente effectue de nombreuses relances par mail, mais elle n’obtient que des réponses dilatoires. Toujours en attente de livraison au bout de deux mois, elle dénonce sa commande et en demande le remboursement. Faute de réponse, elle décide de saisir l’UFC-Que Choisir de la Somme de son problème. Dans une lettre recommandée adressée à Groupon, l’association locale rappelle le bien-fondé de la réclamation de la cliente. Un consommateur peut dénoncer le contrat de vente en cas de dépassement de plus de sept jours de la date prévue de livraison (art. L. 114-1 du code de la consommation). Le courrier a porté : peu après, la cliente a été remboursée du montant de sa commande.