Aliments fermentés Des effets confirmés sur le microbiote

Aliments fermentés

Des effets confirmés sur le microbiote

Publié le : 29/09/2021 

La consommation d’aliments fermentés produit des changements constants, durables et intéressants dans le microbiote et pourrait exercer un effet bénéfique sur le système immunitaire.

 

Yaourts, fromages frais, légumes fermentés, boissons à base de ferments (kombucha par exemple) sont riches en micro-organismes. Mais ceux-ci s’implantent-ils vraiment au sein de notre microbiote, cette faune de bactéries, levures, virus et champignons qui peuplent l’intestin ? Pour s’en assurer, une étude (1) a soumis 18 personnes à un régime composé de ce type d’aliments durant 10 semaines. À son terme, l’analyse de leur microbiote a montré une diversification : celui-ci s’est bien enrichi de nouvelles espèces. Ceci pourrait être intéressant pour le système immunitaire qui s’affine au contact du microbiote. D’ailleurs, les taux sanguins de nombreuses protéines favorisant l’inflammation, comme les interleukines 6, ont diminué chez les volontaires ayant suivi ce régime. Ces résultats ne permettent pas d’affirmer que ces aliments ont des vertus thérapeutiques, telles que la capacité à prévenir le diabète comme on l’entend parfois. Mais ils montrent un impact réel. Les chercheurs entendent poursuivre leur recherche sur l’intérêt d’allier ces aliments fermentés à des aliments riches en fibres qui, elles, « nourrissent » les micro-organismes de l’intestin.

(1) Cell, 07/21.

Perrine Vennetier