Autonomie des smartphones L’inefficacité des applis

Autonomie des smartphones

L’inefficacité des applis

Publié le : 05/09/2015 

Battery Doctor, CCLeaner, Battery Saver ou encore Speed Booster, les applications pour smartphones censées améliorer l’autonomie des téléphones connaissent un succès croissant. Nos confrères belges les ont testées pour savoir si elles étaient réellement efficaces.

 

De plus en plus de constructeurs – Apple et Samsung, notamment – commercialisent des smartphones dont la batterie est non amovible, et donc peu aisée à remplacer. Quand elle tombe en panne, il faut soit passer par un réparateur soit, dans certains cas, changer de téléphone. Selon notre enquête, 15 % des pannes de smartphone seraient d’ailleurs liées à la batterie.

L’application, une solution ?

Pour tenter de remédier au problème, des applications promettant d’améliorer les performances des batteries des smartphones ont vu le jour. Ces outils gagnent en popularité et sont de plus en plus téléchargés mais une application est-elle réellement en mesure d’améliorer de manière significative les performances des batteries des smartphones ?

C’est à cette question qu’ont souhaité répondre les experts de l’association de consommateurs belge Test-Achats. Si ces applis au design travaillé sont d’une étonnante facilité d’utilisation, leurs performances sont quant à elles bien plus contestables tant elles livrent de mauvais résultats.

Une efficacité nulle

Sur 12 applications testées, 11 sont ainsi éliminées. Parmi elles, Battery Magic et Battery Doctor, disponibles sur iOS, obtiennent réciproquement les notes de 26/100 (soit 5,2/20) et 28/100 (soit 5,6/20). The Cleaner et Clean Master Speed Booster (Android) atteignent quant à elles la note de 31/100 (soit 6,2/20). Battery Saver Pro & Widgets (Android) ne fait pas mieux avec une note de 34/100 (soit 6,8/20). En tête de classement se trouve l’application pour Android CCleaner, avec un score final à peine supérieur à la moyenne (52/100 soit l’équivalent d’un 10,4/20).

Nos confrères mettent également en garde contre l’utilisation des données personnelles de ces applications, en particulier Battery Doctor (Android et iOS) et Battery Life Saver (iOS). Seule CCleaner fait exception sur ce critère.

Mais si les tests en laboratoire révèlent des résultats peu concluants, les avis des utilisateurs sont quant à eux particulièrement enthousiastes. Une divergence que nos confrères belges expliquent par « une espèce d’effet placebo ». À moins qu’il s’agisse de faux avis d’usagers, comme il en existe tant sur les boutiques de téléchargement d’applications.

Préserver sa batterie sans application

 

Contrairement aux idées reçues, les batteries de smartphones et de tablettes sont fiables. C’est en effet ce qu’a révélé notre test réalisé en laboratoire indépendant. L’autonomie de votre smartphone dépend donc en grande partie de votre comportement. Pour protéger la longévité de votre batterie, il est important d’adopter les bons gestes.

 

Et pour ne plus être à court de batterie, sachez qu’il existe des batteries externes vous permettant de recharger votre appareil sans prise de courant.  

Le protocole du test des applications pour batteries

 

Les applications ont été testées en laboratoire indépendant. Pour ce test, deux smartphones au système d’exploitation différent ont été utilisés : un Motorola Moto G sous Android et un iPhone 5C sous iOS.

 

Pour simuler un usage réel des smartphones, des applications courantes comme Facebook ou Candy Crush ont été installées. Des photos, vidéos et musiques occupaient également une partie de la mémoire des téléphones.

 

Trois programmes ont ensuite permis de comparer les performances avant et après installation des applications. Le temps nécessaire au smartphone pour s’allumer et s’éteindre a également été pris en compte ainsi que la durée de chargement d’un programme lourd, en l’occurrence, le jeu Real Racing 3.

 

Enfin, l’impact des applications sur la mémoire et l’autonomie de la batterie a été mesuré. 

Anne-Sophie Bedel