CDisplay, la tablette de CDiscount

Premières impressions

Publié le : 22/09/2014 

CDiscount a récemment lancé une tablette tactile à ses couleurs, en partenariat avec le fabricant Haier. Baptisée CDisplay, elle affiche des caractéristiques techniques très correctes au regard de son tout petit prix, 49 €. Pour parvenir à proposer un tel tarif, le commerçant a fait subventionner sa tablette par plusieurs partenaires qui, en échange, voient leur application mobile installée par défaut. CDiscount a également créé un espace publicitaire sur l’écran d’accueil et sur l’écran de verrouillage. Nous avons voulu savoir si cette intrusion commerciale était gênante au quotidien. 

 

CD Display

A priori, une tablette tactile vendue 49 € ne laisse pas de grands espoirs quant à ses performances. De ce genre d’appareils au rabais lancés par des vendeurs opportunistes, nous avons plutôt l’habitude de dire qu’ils sont inutiles car impraticables (écran de mauvaise qualité, manque de réactivité, lecture vidéo saccadée, etc.). C’est donc avec un brin de scepticisme que nous avons pris en main la CDisplay, modèle lancé récemment par le vendeur en ligne CDiscount.

Cette tablette fabriquée par Haier affiche des caractéristiques techniques proches de tablettes vendues trois fois plus cher, comme l’Acer Iconia One 7 ou l’Asus Memo Pad HD7. Son écran de 7 pouces (17,8 cm) affiche une définition de 1024 x 600 pixels, son processeur est correct (ARM Cortex A9 à 1,4 GHz), sa mémoire interne disponible (5 Go) peut être élargie avec une carte mémoire micro-SD. Pas de Bluetooth ni de GPS, un seul capteur photo (une webcam de 0,3 Mpx)… Il a bien fallu rogner sur quelques options. Pas de chargeur non plus, la CDisplay n’est livrée qu’avec un câble USB. En revanche, côté système d’exploitation, Haier et CDiscount n’ont pas lésiné, la CDisplay fonctionne avec la dernière version d’Android KitKat (4.4.4). 

De fait, la tablette est parfaitement utilisable. Évidemment, il ne faut pas s’attendre au confort d’une tablette haut de gamme comme l’iPad Mini ou une Samsung Galaxy Tab. L’écran tactile est moins réactif, il pivote avec un léger délai quand on tourne la tablette, mais la CDisplay s’avère correcte pour un usage courant. Naviguer sur Internet, regarder des vidéos ou installer des applications depuis le Google Playstore ne posent pas de problème. Notez à ce propos qu’en plus du Playstore de Google, CDiscount propose sa propre boutique d’applications, CDisplay Store. Mais elle n’est d’aucun intérêt, il s’agit d’une coquille vide qui renvoie l’utilisateur sur le Google Playstore. Nos tests en laboratoire permettront d’évaluer précisément le potentiel de la tablette, de la qualité de son écran à son autonomie, de sa qualité de fabrication à son ergonomie.

Sponsors et pub intégrés

Pour afficher un prix aussi bas, CDiscount a dû ruser, quitte à jouer avec les nerfs des utilisateurs. L’e-commerçant n’a pas cherché bien loin, il lui a suffi de tirer sur une ficelle bien connue dans d’autres secteurs, celle du « sponsoring ». Plusieurs partenaires se sont ainsi joints à lui pour financer les tablettes commandées à Haier. En échange, leurs applications mobiles y ont été intégrées par défaut. Dès le premier démarrage, l’utilisateur trouvera donc sur son écran d’accueil les applications Paypal, FidMe (qui propose des bons de réduction), Fia-Net (un label de qualité des cybermarchands parmi d’autres, lire notre décryptage) et Tea (plateforme d’ebooks). Cette présence n’est pas franchement gênante, d’autant que nous avons pu désinstaller (1) facilement certaines de ces applications (Paypal et Fia-Net).

La publicité est plus agaçante. CDiscount a en effet trouvé deux espaces sur lesquels il relaie ses promotions. À chaque fois que vous sortez la tablette de veille, l’écran verrouillé affiche une promo de CDiscount ou d’un partenaire. Pour faciliter ses achats, le commerçant incite d’ailleurs vivement l’utilisateur à renseigner les identifiants de son compte CDiscount dès la première utilisation de la tablette. Ce n’est qu’ainsi qu’il « profitera de toutes ses fonctionnalités » et sera informé « en avant-première des offres exceptionnelles » de CDiscount. En réalité, il est tout à fait possible de sauter cette étape.

Pub
L’écran verrouillé de la tablette affiche une promotion de CDiscount ou une publicité.

Une fois déverrouillée, sur l’écran d’accueil, une bannière occupe par ailleurs une partie de la surface d’affichage pour, elle aussi, relayer des promotions. Il faut cliquer sur la croix du coin supérieur droit pour la faire disparaître, exactement comme un pop-up sur un site Internet. Mais elle réapparaîtra quelques secondes plus tard. Cette bannière aurait pu être supportable si elle ne se superposait pas aux applications de la page ! Évidemment, il est impossible de la déplacer. Voilà le prix à payer pour cette petite tablette bon marché.

Banniere
La bannière de publicité couvre les applications installées. Gênant !

 

La publicité, déjà sur les Kindle

CDiscount n’est pas le premier à tester la tablette « sponsorisée ». En 2011, Amazon a en effet inauguré son offre « Kindle avec promotions », qui permet au client de bénéficier d’une réduction de 15 € sur certains modèles de liseuses Kindle et de tablettes Kindle Fire. En contrepartie, le client accepte de recevoir des promotions et des écrans de veille sponsorisés sur sa tablette. Une Kindle Fire HDX 7" de 32 Go coûte ainsi 269 € avec promotions, 284 € sans. Avantage, le client peut se désinscrire du programme à tout moment. Mais pour cela, il lui faudra payer les 15 € économisés initialement.

(1) Pour désinstaller une application : Paramètres puis Applications. Sélectionnez l’application puis cliquez sur « Désinstaller ».