Homéopathie De l’alcool dans des gouttes pour enfants

Homéopathie

De l’alcool dans des gouttes pour enfants

Publié le : 25/06/2019 

Les médicaments homéopathiques sont réputés inoffensifs. Attention cependant : certains, y compris parmi ceux utilisables chez l’enfant, contiennent un peu d’alcool. C’est le cas du L72 des laboratoires Lehning, destiné à lutter contre les troubles du sommeil.

 

Viendrait-il aujourd’hui à l’idée d’un parent de donner de l’alcool à son enfant pour qu’il dorme mieux ? C’est pourtant possible grâce aux gouttes homéopathiques L72 des laboratoires Lehning, destinées à soigner les troubles du sommeil. L’homéopathie, au-delà du débat sur son efficacité, est pourtant réputée inoffensive ! En l’occurrence, le L72 affiche comme excipient à effet notoire l’éthanol, c’est-à-dire de l’alcool éthylique, le même que celui présent dans les boissons alcoolisées. Or ces gouttes sont destinées non seulement aux adultes, mais également aux enfants de plus de 30 mois. Le plus étonnant est que, malgré cette composition, elles viennent de passer sur la liste des médicaments en accès libre, c'est-à-dire disponibles devant le comptoir.

Bien sûr, les 85 mg d’éthanol contenus dans les 10 gouttes à donner chaque soir avant le coucher (pendant 5 jours maximum) sont anecdotiques, et ne sont certainement pas de nature à enivrer ou intoxiquer un petit. Cela représente une quantité de bière équivalente à une demi-pipette de sérum physiologique. Mais dans un contexte où l’impératif est d’éviter tout contact des enfants avec l’alcool, il vaut mieux, en tant que parent, être averti et savoir à quoi s’en tenir. En outre, l’ingestion accidentelle de la bouteille entière n’est jamais totalement exclue. Enfin, sachant que l’efficacité sur le sommeil du L72 n’est pas établie, il semble vraiment superflu d’exposer un enfant à une dose d’alcool, aussi petite soit-elle.

Il faut également être vigilant si d’autres médicaments contenant de l’éthanol sont administrés. Car le L72 n’est pas le seul concerné. De nombreux produits relevant de l’homéopathie, de la phytothérapie ou de la pharmacopée classique l’utilisent pour les formes liquides, qu’il s’agisse de sirops ou de gouttes. On peut notamment citer le Stodal, sirop homéopathique pour la toux commercialisé par les laboratoires Boiron, qui peut être donné aux enfants. Les sirops Néo-codion Nourrissons, Phénergan (en arrêt de commercialisation, mais les familles peuvent en avoir dans leur pharmacie), Rhinathiol Prométhazine et Tussipax (réservé aux plus de 12 ans) affichent également un peu d’éthanol.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane