Sirops à base de codéine Pas pour les enfants !

Sirops à base de codéine

Pas pour les enfants !

Publié le : 29/06/2017 

La codéine, un opiacé utilisé contre la toux sèche et le rhume, ne devrait plus être donnée aux enfants et aux femmes qui allaitent. Des lots de sirops (Tussipax, Néo-Codion enfants et Eucalyptine Le Brun) sont rappelés car la notice ne mentionne pas cette contre-indication majeure.

 
visu-3-medicaments-codeine

En partenariat avec l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), les fabricants de Tussipax (gouttes), Néo-Codion (sirop enfants) et d’Eucalyptine Le Brun (sirop enfants) procèdent au rappel de plusieurs lots de leurs spécialités. La notice omet de mentionner qu’il ne faut pas les donner aux enfants de moins de 12 ans et aux femmes allaitantes, parce qu’elles contiennent de la codéine. Or il est très important que l’information soit transmise aux éventuels utilisateurs, car la codéine peut avoir des effets indésirables importants chez les petits. Certains d’entre eux sont en effet, sans qu’on puisse le prévoir, des « métaboliseurs rapides » de la codéine, c’est-à-dire que leur organisme la transforme rapidement en morphine. Ce qui occasionne des surdoses, alors même que la posologie était respectée. À la clé, un risque important de dépression respiratoire et de décès.

En vérité, ce n’est pas seulement quelques lots de ces médicaments qu’il faudrait retirer du marché, mais la totalité de ces spécialités pour la toux à base de codéine. Chez les enfants, la balance bénéfice risque est défavorable. Non seulement de nombreux cas de toxicité ont été répertoriés, mais en plus, l’efficacité est minime. En cas de toux sèche, mieux vaut d’abord essayer d’humidifier l’air ambiant et de boire pour faire passer la quinte. Si un médicament est vraiment nécessaire, un produit à base de dextrométorphane est préférable.

Chez les adultes, le danger est moindre, mais ceux qui se savent « métaboliseurs rapides » ne doivent pas prendre de codéine. L’efficacité est tout aussi faible.

Bon à savoir

La codéine est aussi utilisée dans le traitement de la douleur. Depuis 2013, des recommandations d’utilisation formulées au niveau européen préconisent de ne plus utiliser la codéine chez les enfants et les femmes qui allaitent, et de préférer d’autres antidouleurs.

Anne-Sophie Stamane

asstamane