Hôpitaux

Les dossiers patients loin du compte

Publié le : 15/12/2009 

Afin de faciliter la prise en charge des patients au sein de l'hôpital, mais aussi en cas de contentieux, le dossier patient doit contenir, entre autres, les comptes rendus d'opérations et de prescriptions. Ce n'est pas toujours le cas. À la sortie de l'hôpital, le courrier adressé au médecin traitant tarde trop souvent.

 

Depuis une dizaine d'années, le ministère de la Santé publie des indicateurs de qualité et de sécurité des soins dans les hôpitaux. L'objectif est surtout de mesurer les efforts pour limiter les maladies nosocomiales, ces infections contractées au bloc opératoire ou pendant l'hospitalisation. Cette fois, de nouveaux éléments concernant la tenue du dossier médical du patient ont été dévoilés, sur la base d'un travail réalisé fin 2007 par la Haute Autorité de santé (HAS).

Les résultats sont édifiants : sur un peu moins de 90 000 dossiers d'hospitalisation évalués, 68 % comprenaient l'examen médical d'admission, 31 % seulement faisaient état, en bonne et due forme, des médicaments prescrits pendant le séjour, et on ne trouvait le compte rendu d'hospitalisation que dans 35 % des cas. Pour les comptes rendus d'opération ou d'accouchement, les chiffres sont meilleurs, puisqu'ils étaient intégrés au dossier dans 90 % et 79 % des cas. Reste que sur ces points sensibles, on serait en droit d'attendre des résultats flirtant avec la perfection ! Quant au bilan de l'hospitalisation, que l'hôpital adresse normalement au médecin traitant pour faciliter la continuité des soins, c'est la Bérézina. Seulement un quart des passages à l'hôpital faisaient l'objet, dans les 8 jours, d'un courrier comportant toutes les informations nécessaires au suivi du patient.

Les hôpitaux ont donc du pain sur la planche. Et ont intérêt à mettre les bouchées doubles. Car si les données propres à chaque établissement ne sont pas disponibles telles quelles cette fois, les résultats de l'évaluation sur des dossiers d'hospitalisations intervenues au 1er semestre 2009 devraient être nominatifs.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane