MaPrimeRénov’ Des ratés dans le dispositif

MaPrimeRénov’

Des ratés dans le dispositif

Publié le : 06/11/2020 

MaPrimeRénov’ rencontre son public, c’est un vrai succès à en croire les pouvoirs publics. Il y a pourtant des ratés dans ce nouveau dispositif de rénovation énergétique des logements. Faire comme s’ils n’existaient pas pourrait finir par saper la confiance des ménages.

 

Sur le site de l’Agence nationale de l’amélioration de l’habitat (Anah), en charge de la distribution de la prime, la démarche paraît simplissime. Il y est en effet expliqué que « MaPrimeRénov’ se demande facilement : il suffit de créer un compte en ligne sur www.maprimerenov.gouv.fr pour obtenir une première estimation. La confirmation de l’acceptation du dossier est alors envoyée par mail. À la fin des travaux, le propriétaire transmet la facture de son artisan RGE via son compte personnel, et l’aide est versée par virement. Dès mai 2020, une avance de frais pourra même être accordée. »

Mais dans la vraie vie, il arrive que la démarche se transforme en difficultés inextricables. À tel point que le syndicat des chaudiéristes biomasse, les chauffagistes qui installent des chaudières ou des poêles à bois ont récemment tiré la sonnette d’alarme à propos de la gestion des dossiers. Ils pointent la difficulté de l’Anah à traiter de multiples demandes en même temps et compte tenu de l’afflux constant de dossiers, son recours à des sous-traitants pas toujours qualifiés.

« Il y a un gros problème de bugs sur le site, témoigne un installateur de poêles et de chaudières à granulés. Des clients ouvrent leur dossier, mais par la suite ils sont bloqués, ou ils n’y arrivent pas du tout. C’est tout aussi insoluble pour eux que pour moi. Ils n’ont pas les moyens d’investir sans prime, et si j’avance les fonds sans certitude de remboursement, j’ai des trous de trésorerie. »

Encore plus de demandes à partir du 1er janvier

Élodie Lamothe peut en témoigner. Elle a finalisé ses travaux dès février 2020, mais n’a reçu l’acceptation de son dossier qu’en juin. Et depuis, elle n’a pas touché le moindre euro. À l’Anah, son interlocuteur lui répond invariablement qu’il fait remonter l’information. Sans aucun résultat, et les cas identiques à celui d’Élodie sont nombreux sur les forums. Comme si les ménages aux revenus très modestes voire modestes pouvaient se permettre d’investir des milliers d’euros sans toucher l’aide promise.

Nous avons contacté l’Agence nationale de l’habitat, qui reconnaît des problèmes techniques et assure s’employer à les résoudre. Il vaudrait mieux y parvenir, car MaPrimeRénov’ devant concerner tous les propriétaires, y compris les bailleurs et les copropriétaires à compter du 1er janvier prochain, elle est mal partie si la gestion des dossiers ne s’améliore pas.

Des conseillers pour vous répondre

La publication de notre article sur les montants accordés dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’ a provoqué un tel afflux de demandes individuelles qu’il nous a été impossible d’y répondre. Rappelons que toutes les questions relatives à un projet de rénovation énergétique peuvent être posées à un conseiller énergie du point Rénovation info service le plus proche du domicile. Ses coordonnées sont disponibles sur le site https://www.faire.gouv.fr/trouver-un-conseiller.

Élisabeth Chesnais