Moustiques (infographie) Vous et les piqûres de moustiques

Moustiques (infographie)

Vous et les piqûres de moustiques

Publié le : 27/06/2021 

Notre questionnaire sur les piqûres de moustiques envoyé via la newsletter hebdomadaire a suscité plus de 5 000 réponses. Les résultats de cette enquête sont instructifs, tant sur les produits utilisés que sur les comportements antimoustiques adoptés. 

 

Image

Si certains en doutaient, les piqûres de moustiques sont vraiment une plaie qui épargne peu de monde. 50 % des répondants s’y disent extrêmement sensibles et 80 % sensibles. Autre information, les femmes semblent plus concernées par le sujet que les hommes, elles représentent en effet 63 % des répondants, ce qui est assez inhabituel pour nos enquêtes via la newsletter.

Globalement, les personnes résidant ou passant leurs vacances dans les régions sud sont beaucoup plus incommodées qu’au nord de la Loire. L’Occitanie détient le record de piqûres devant la région Nouvelle-Aquitaine, puis Auvergne-Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur qui se tiennent à égalité. Sans surprise, les régions et départements d’outre-mer figurent parmi les plus incommodés. Mais où que ce soit, même s’ils piquent également dans la journée et la nuit, les moustiques attaquent prioritairement en soirée. 79 % des répondants se font piquer à ce moment-là.

Les répulsifs mis sur la peau sont de loin le mode de protection le plus fréquent, devant les diffuseurs électriques et les huiles essentielles. Le moyen le plus efficace de se tenir à l’abri des moustiques, à savoir la moustiquaire, se trouve de façon paradoxale remisé en queue de peloton, avec seulement 3 % des participants qui y ont recours. C’est la même chose pour les spirales, pourtant efficaces en extérieur. Mais s’ils sont très minoritaires, ces usagers-là sont extrêmement contents de leur mode de protection, avec un taux de satisfaction de 92 % pour la moustiquaire, de 86 % pour les spirales.

À l’opposé, les huiles essentielles ne recueillent que 51 % d’avis favorables, et les bougies parfumées seulement 22 %. Si la cote des répulsifs et des diffuseurs électriques est bien supérieure, elle reste éloignée de l’efficacité attribuée aux moustiquaires et aux spirales. Les LED et les ultrasons sont mal notés aussi, ce qui correspond à nos résultats de tests, vraiment pas flatteurs pour ce type de produits.

Test Que Choisir : Comparatif Antimoustiques

Concernant les méthodes de prévention, le port de vêtements couvrants fait recette. Mais là encore, la méthode efficace entre toutes semble peu connue. Seuls 8 % des participants vident régulièrement les récipients contenant de l’eau alors qu’il s’agit des lieux de ponte préférés des moustiques. 80 % des œufs de moustiques tigre se développent en effet dans les jardins, sur les terrasses et les balcons. Les empêcher d’éclore et de devenir des insectes piqueurs est donc l’affaire de chacun.

Élisabeth Chesnais

Grégory Caret

Observatoire de la consommation

gregorycaret