Permis de conduire Formation possible sur boîte de vitesses automatique

Permis de conduire

Formation possible sur boîte de vitesses automatique

Publié le : 04/11/2016 

Les candidats au permis de conduire ont désormais la possibilité de suivre leur formation dans un véhicule équipé d’une boîte de vitesses automatique, avec 13 heures de leçons obligatoires au lieu de 20 heures. Plus simple, ce permis devrait mécaniquement être moins cher.

 

Bonne nouvelle pour les deux millions de jeunes qui passent le permis chaque année ! Comme nous l’annoncions en septembre dans notre enquête sur les écoles de conduite, les élèves peuvent désormais déroger à la sacro-sainte règle des 20 heures de leçons en faisant leur apprentissage sur boîte automatique.

Un arrêté du 14 octobre, publié le 29 octobre au Journal officiel, prévoit que le volume minimum de 20 heures de leçons – pour un coût forfaitaire de 1 155 € en moyenne – « ne s’applique pas aux élèves suivant une formation limitée à la conduite des véhicules équipés d'une boîte automatique pour laquelle un volume minimum de treize heures est requis ».

Après avoir obtenu le permis sur boîte automatique, il sera possible de souscrire une formation spécifique de 7 h sur un véhicule à boîte manuelle pour pouvoir conduire ce type de voiture. Cette formation ne peut être suivie moins de six mois après l’obtention du permis de conduire. Elle peut être réalisée pour partie sur simulateur, sans que cela n’excède une heure.

Cette formation à la conduite sur boîte manuelle n’a pas à être sanctionnée par un nouvel examen du permis de conduire. L’élève se voit simplement remettre une attestation de suivi de la formation.

La possibilité de passer le permis sur boîte automatique était jusqu’ici principalement utilisée pour raisons médicales. En la rendant plus attrayante pour tous les candidats, le gouvernement active un nouveau levier visant à diminuer le coût de l’examen. « La baisse peut atteindre 25 % », assure Bruno Garancher, président d’ECF, premier réseau d’auto-écoles en France. « Déjà aujourd’hui, on propose aux candidats qui pataugent trop de passer sur boîte automatique pour acquérir les compétences de base et déstresser, avant de revenir sur la boîte manuelle à la fin de la formation », témoigne-t-il.

Au niveau environnemental, cette mesure permettra aussi aux écoles de conduite de s’équiper de véhicules électriques. Ces derniers ne disposent pas de boîtes de vitesse, il était donc jusqu’ici inutile pour les auto-écoles d’en intégrer à leur flotte.