Rappel Polo La solution tarde

Rappel Polo

La solution tarde

Publié le : 30/10/2018 

Toujours abandonnés à leur sort, les propriétaires de Volkswagen Polo, mais aussi de Seat Arona et Ibiza, ne peuvent toujours pas utiliser les 5 places de leur voiture. La seule solution, pour l’instant, est de demander une voiture de prêt aux constructeurs. Explications.

 

Depuis que le rappel 69W3 concernant un problème de ceinture de sécurité condamnant la place centrale arrière a été diligenté, les utilisateurs de Seat Arona et Ibiza ou, comme Stéphanie et Cathy, de Volkswagen Polo, ont l’impossibilité d’utiliser les 5 places de leur voiture. À force de plaintes, ces deux propriétaires fortement handicapées dans leur quotidien ont réussi à obtenir de la marque un véhicule de prêt.

Une persistance payante

Si Stéphanie a obtenu assez rapidement une voiture de prêt auprès de son concessionnaire, les premiers courriels adressés depuis septembre au service clientèle de Volkswagen (1) par Cathy sont restés infructueux. Mais celle-ci persiste mi-octobre, regrette dans son message d’avoir « reçu trois courriers de votre part mais à chaque fois vos réponses sont évasives et il ne m’est rien proposé de concret ». Elle fait aussi part de son désarroi « en raison de la défectuosité de la ceinture latérale gauche, ma Polo comporte désormais 4 places (et non 5 comme elle devrait l’être), ce qui m’est fortement handicapant ». Et de continuer ainsi : « par conséquent, je vous mets en demeure de me prêter un véhicule de remplacement de même catégorie et avec les mêmes options que ma Polo (voire d’une catégorie supérieure) exempt de défaut en application de l’article L.217-11 du Code de la consommation (quitte à ce que vous le louiez à vos frais auprès d’une société de location) ». Une démarche qui, cette fois, a porté ses fruits, puisque Cathy sera contactée le lendemain par téléphone et se verra enfin proposer gratuitement, le vendredi 27 octobre, une voiture de prêt (louée chez RentaCar pour une durée de 21 jours). Et quelle voiture, puisqu’il s’agit d’une… Polo ! Elle s’est immédiatement enquise de la possibilité d’utiliser toutes les places, ce que le loueur lui confirmera.

La solution existe dans les usines

Si elle se satisfait aujourd’hui de pouvoir reprendre le cours normal de ses déplacements, Cathy est tout de même agacée et ne comprend pas pourquoi la Polo de location est conforme alors qu’aucune solution n’est proposée depuis plusieurs mois pour corriger le défaut sur la sienne. Car, en examinant les fixations de ceinture arrière, elle a remarqué que la boucle de la ceinture du milieu est bien plus basse que celle de sa Polo, et qu’elle ne peut donc pas appuyer sur celle d’à côté. Il est ainsi évident que la solution existe dans les usines de fabrication de la Polo, et qu’elle est relativement simple à mettre en œuvre. Pourquoi alors ne pas raccourcir ou même changer le dispositif de verrouillage de la ceinture de sécurité centrale sur sa Polo ? Cette opération ne devrait pas prendre plus de quelques minutes… Pourtant, à cette question Cathy n’a toujours aucune réponse. Elle attend encore que Volkswagen remette en conformité sa voiture achetée en mars 2018.

Notes