Savon pour fruits et légumes On peut s’en passer !

Savon pour fruits et légumes

On peut s’en passer !

Publié le : 30/06/2020 

Le savon aura été l’un des grands bénéficiaires de la crise sanitaire liée au coronavirus. Outre le lavage des mains à tout instant de la journée, un autre débouché à l’intérêt plus que relatif émerge : le savonnage des fruits et légumes.

 

Surfant sur la tendance sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, une grande surface a positionné au niveau de son rayon fruits et légumes frais des bouteilles de « Savon fruits et légumes » liquide à l’huile d’olive écologique (9,90 €). Origine France et jolie étiquette vintage pour le marketing. La bouteille plastique est elle-même emballée dans un sachet plastique, ce qui lui vaut de se faire épingler sur Facebook par le compte de Mr Mondialisation. Une employée de l’Hyper U en question (La Montagne en Loire-Atlantique), contactée par nos soins, nous a même fourni des préconisations étonnantes : il ne serait pas « forcément nécessaire de rincer les fruits et les légumes ainsi nettoyés » !

visuel1 savon fruits et legumes
Les savons pour fruits et légumes de la marque La droguerie de Blanche dans leur emballage en plastique (source : page Facebook de Mr Mondialisation).

Boosté par le Covid-19

Ce genre de produits n’est pas nouveau, en particulier aux États-Unis et au Canada. Mais les ventes sont visiblement boostées par la crise sanitaire, au vu du nombre de sites Internet affichant « rupture de stock ». Tant mieux pour votre porte-monnaie, vous économiserez ainsi jusqu’à 9 € le litre de nettoyant de la marque canadienne Aroma Nature. Chez Briochin (marque française), vous en auriez eu pour 3,45 € les 50 cl, soit 6,90 € le litre. Le site indique opportunément sur la page de son produit « Faire face au Covid », et ce grâce à une recette « inchangée » à base d’eau et de vinaigre.

visuel2 savon fruits et legumes
Les nettoyants pour fruits et légumes des marques Aroma Nature et Briochin.

Vous pouvez aussi ne pas tomber dans les pièges du marketing, et prendre un minimum de précautions quand vous faites vos courses, nettoyer vos légumes à l’eau ou les stocker 48 heures avant de les consommer pour écarter tout risque. Les autorités sanitaires estiment en effet la transmission par les fruits et légumes peu probable.

Elsa Casalegno

Contacter l’auteur(e)