Sièges vélo pour enfants Des modèles Britax Römer déconseillés

Sièges vélo pour enfants

Des modèles Britax Römer déconseillés

Publié le : 25/06/2018 

Un test de nos homologues allemands de Stiftung Warentest montre que l’accroche de deux modèles de siège vélo Britax Römer peut être ouverte par l’enfant.

 

À vélo, en plus de porter un casque, un enfant passager doit être installé sur un siège adapté à son poids et apportant toute la sécurité nécessaire. En testant plusieurs modèles, nos confrères allemands de Stiftung Warentest ont malheureusement constaté que trois sièges commercialisés non seulement en Allemagne, mais également sur le marché français, n’étaient pas à la hauteur en matière de protection.

Le défaut le plus grave concerne deux porte-bébés de la réputée marque allemande Britax Römer. Il s’agit des modèles Jockey Comfort et Jockey Relax. Pour ces deux sièges qui s’installent à l’arrière du vélo, le test a montré qu’il était trop facile de défaire la boucle de la ceinture qui retient l’enfant : une pression de 20 newtons sur le bouton suffit pour déclipser le harnais. Une force qu’un enfant, même petit, est tout à fait capable d’appliquer. Et c’est d’ailleurs pour cette raison que le test a été réalisé. Des parents avaient signalé à nos collègues d’Allemagne la facilité avec laquelle leur enfant s’amusait à défaire la ceinture. D’autant plus préoccupant qu’assis à l’arrière, l’enfant n’est pas sous la surveillance directe de son parent et peut tomber de son siège en plein trajet !

Interpellée, la marque Britax Römer s’est contentée de répondre que ses produits étaient conformes à la norme. Elle n’a donc pas l’intention de modifier son système de fermeture, ni de proposer une solution aux parents ayant acheté l’un de ces modèles. Faute de mieux, il faudra interdire à l’enfant de manipuler la boucle de la ceinture. Mais l’idéal reste de se tourner vers un autre modèle de siège passager. En tenant compte, éventuellement, d’autres éléments révélés par le test. Ainsi, lors du test de résistance, le repose-pied du Bobike Exclusive Mini, un siège qui se fixe à l’avant du vélo, sur la potence, a cassé. Sachez également que des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), substances classées cancérogènes probables, ont été retrouvés dans le rembourrage et l’assise du modèle Belleli Tiger Relax.

visu-sieges-enfant-velo-bobike-bellelli
Les sièges vélo Bobike Exclusive Mini et Belleli Tiger Relax.

Enfin, côté confort, notez que plusieurs sièges – Bobike One Maxi, Britax Römer Jockey Relax, Thule Yepp Maxi et Torrex – remontent trop haut et obligent l’enfant à incliner la tête s’il porte un casque, ce qui est normalement le cas puisque c’est obligatoire depuis mars 2017.

 Lire aussi

En 2015, nos confrères italiens et espagnols mettaient en évidence des défaillances sur des sièges vélo de la marque Hamax cette fois.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)

asstamane