Tensiomètre

Une certification qui n’existe pas

Publié le : 18/06/2014 

La santé connectée a le vent en poupe. Surfant sur la vague, la marque Runware vend un tensiomètre portable et connectable. Problème : sur le site du fabricant, il est accompagné du sigle de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), or celle-ci n’est pas un organisme certificateur.

 

Dans le foisonnement des objets connectés liés à la santé, se démarquer par la fiabilité et le sérieux est sans doute fondamental pour la stratégie commerciale. C’est le raisonnement qu’a dû suivre la marque Runware en décidant d’apposer, sur son site Internet, sous la photo de son modèle de tensiomètre Runware Monitor, le sigle de l’Agence de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé (ANSM). Elle mentionne même une certification, rien de moins ! Quoi de plus rassurant pour le consommateur que de constater que le fabricant s’est donné la peine de faire évaluer son produit par une agence officielle ?

Sauf que l’ANSM n’est pas un organisme certificateur. C’est une agence essentiellement chargée de la surveillance du marché du médicament et des dispositifs médicaux. Comme elle nous l’a rappelé quand nous lui avons signalé la présence de son logo sur le site de Runware, la seule certification qui vaille pour les dispositifs médicaux est le marquage CE. Celui-ci est apposé sous la responsabilité du fabricant, après contrôle des produits concernés par un organisme homologué, dont la liste est publiée par la Commission européenne.

Certes, les organismes homologués en vue de la certification CE en France sont répertoriés sous le contrôle de l’ANSM. Mais de là à affirmer que c’est l’ANSM qui certifie, il y a un pas à ne pas franchir ! En toute logique, l’ANSM devrait intervenir dans les jours qui viennent auprès du fabricant pour faire retirer cette mention déplacée et trompeuse.

 

Mise à jour du 18 juin 2014

Suite à notre article, la société Runware a rapidement réagi et s’est mise en conformité avec la réglementation. Sur son site de vente en ligne, la photo du tensiomètre Runware Monitor n’est plus accompagnée du logo de l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Le fabricant nous a informé par ailleurs que ce tensiomètre était certifié CE.

 

Anne-Sophie Stamane